Espace membre :
flechePublicité

Coupe du Monde : comment fonctionne la Goal Line Technology ?

Partager cette actu
Pour la première fois dans l'histoire de la Coupe du Monde de la FIFA, un but a été accordé dimanche soir sur la base des données remontées par la Goal Line Technology, un dispositif informatique chargé de déterminer si oui ou non, le ballon a bien franchi la ligne protégée par le gardien.

Alors que le recours à la vidéo fait toujours débat dans l'univers du football, le match France Honduras du 15 juin a mis en lumière un nouveau dispositif qui pousse un cran plus loin celui de l'assistance à l'arbitrage : la Goal Line Technology, traduit littéralement en « technologie de ligne de but » par les commentateurs. C'est grâce à ce dernier que l'arbitre a finalement accordé à la France son deuxième but, suite à un tir de Benzema mal réceptionné par le gardien hondurien. Comment fonctionne ce nouvel outil, inauguré pour la première fois de façon officielle lors d'une compétition mondiale ?

GoalControl

Cette Goal Line Technology, élaborée par la société allemande GoalControl, a de quoi ravir les amateurs de high-tech. Autour de chaque but sont installées sept caméras à haute vitesse, capables de capturer jusqu'à 500 images par seconde. Les sept flux vidéo produits par ces dernières sont instantanément traités de façon logicielle pour expurger de l'image les éléments parasites (joueurs, tribunes, arbitre) et ne conserver que le ballon, dont la position exacte est déterminée par triangulation. En théorie, le système sait donc dire toutes les deux millisecondes où se situe le ballon sur le terrain. Ces coordonnées (sous la forme d'une position sur les trois axes x, y et z) sont analysées lorsque le ballon s'approche de la ligne des buts pour déterminer s'il l'a bien franchie. GoalControl revendique une précision à 5 mm, supérieure donc au 1,5 cm défini par le cahier des charges de la FIFA.

L'arbitre dispose quant à lui d'une montre connectée au système, qui vibre et affiche la mention « Goal » lorsque le système a déterminé qu'un but avait été marqué. Le délai de transmission serait de l'ordre d'une seconde, selon l'organisateur du tournoi. GoalControl propose enfin une brique de rendu qui permet de modéliser la trajectoire du ballon et sa position par rapport à la ligne, afin que l'équipe en charge de la réalisation vidéo puisse diffuser une reproduction du but, là encore dans un laps de temps extrêmement bref. D'après la FIFA, le système a été suffisamment testé et éprouvé pour que sa capacité à analyser la validité d'un but ne puisse être remise en question.

GoalControl

Certains ont toutefois pu douter dimanche soir, notamment parce que la réalisation vidéo a dans un premier temps diffusé un visuel « No Goal », signifiant donc que le but n'avait pas été validé, quelques secondes avant de finalement basculer sur la mention « Goal ». Pour ne laisser aucune place à la suspicion, la FIFA a rapidement publié un communiqué visant à éclaircir cette situation. Elle y affirme que le premier replay diffusé suivait la balle lorsque celle-ci a frappé le poteau avant d'être reprise, puis lâchée, par le gardien hondurien. « La première diffusion montrait la balle frappant l'intérieur du poteau, sans franchir la ligne en intégralité, quelques secondes avant la seconde diffusion, qui elle confirmait que la totalité du ballon avait franchi la ligne après avoir touché le gardien », explique la FIFA. Un raté que n'ont guère goûté les Honduriens, lesquels ont d'abord cru que le but avait été refusé... comme il l'aurait sans doute été sans le recours à cet arbitrage informatique.

Vous aimerez aussi

Envoyer par mail Envoyer par mail

Tous les commentaires

  • Residu
    22/06/2014 11:51:25

    _riton_ L'apprenti développeur a parlé !

  • misterfrance
    18/06/2014 11:24:06

    Bosluc Dams333 j'ai pris exprès bein sport pour le mondial et les commentaires sont d'un autre niveau! sur tf1 on se croirait a un ENTERREMENT !!

  • Dilorenzo
    18/06/2014 10:47:34

    agassietlatpfontun NIX PLAGIATE !                                     TEKNOLOGIE ALLEMANDE,  ja ja !

  • megadub
    17/06/2014 09:47:31

    Webnitram megadub Un terrain de basket c'est tout de même plus petit et il y a moins de joueurs à suivre ;) Et des tirs au buzzer, il ne peut y en avoir que 4 :-D  Perso, je trouve que ça n'apporte pas grand chose au rugby, ça tend même à gacher le spectacle :( La video après le match réglerait la plupart des soucis il me semble. Rien que sanctionner les simulations ça change pas mal les comportements ;-)

  • Webnitram
    17/06/2014 09:41:05

    megadub Au basket, et surtout en NBA, il y a des dizaines (voire surement plus) de caméra qui filment le match sous tous les angles possibles (caméra suiveuse au dessus du terrain, caméras derrière les panneaux etc...) et quand un joueur fait un tir au buzzer, s'il y a un doute, les arbitres font appel à la vidéo pour checker le ralenti (mais un vrai ralenti image par image pour déterminer si le ballon a bien quitté la main du joueur avant le buzzer ou non). Ca prend entre 10 et 30 sec selon le shoot, l'angle de la caméra et surtout si c'était un tir crucial (panier de la victoire ou égalisation) ou non (shoot à la 24ème seconde de possession). Cela pourrait donc être utile pour certains cas... D'ailleurs la vidéo a bien été utilisée pour Zidane en 2006... Pourquoi aujourd'hui ce n'est toujours pas le cas ?


flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels

Sachs Marine Aquarium Time
Ecran de veille de type aquarium
EarthView
Earth View : La planète sur votre bureau Windows !
SimAQUARIUM
Economiseur d'écran sub-aquatique
The Lost Watch
Ecran de veille 3D temps réel vous donnant la date et l'heure
Nature 3D Screensaver
Economiseur d'écran 3D sur le thème de la nature
Koi Fish 3D Screensaver
Un très bel économiseur d'écran-aquarium
flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité