actu
709773
Technologies d'avenir
Football : la Goal Line Technology arrive en Ligue 1
Lors de la dernière Coupe du Monde de la FIFA, et pour la première fois de son histoire, un but a été accordé sur la base des données remontées par la Goal Line Technology, un dispositif informatique chargé de déterminer si oui ou non, le ballon a bien franchi la ligne protégée par le gardien. Le système est à présent approuvé par la France et s'appliquera à la Ligue 1, le championnat national de football.
http://www.clubic.com/technologies-d-avenir/actualite-709773-coupe-monde-comment-fonctionne-goal-line-technology.html
2015-04-17 10:44:35
Clubic , Actualités informatique , Technologies d'avenir
Technologies d'avenir
Espace membre :
flechePublicité

Football : la Goal Line Technology arrive en Ligue 1

Partager cette actu
Lors de la dernière Coupe du Monde de la FIFA, et pour la première fois de son histoire, un but a été accordé sur la base des données remontées par la Goal Line Technology, un dispositif informatique chargé de déterminer si oui ou non, le ballon a bien franchi la ligne protégée par le gardien. Le système est à présent approuvé par la France et s'appliquera à la Ligue 1, le championnat national de football.

Alors que le recours à la vidéo fait toujours débat dans l'univers du football, le match France-Honduras du 15 juin 2014 a mis en lumière un nouveau dispositif qui pousse un cran plus loin celui de l'assistance à l'arbitrage : la Goal Line Technology, traduit littéralement en « technologie de ligne de but » par les commentateurs. C'est grâce à ce dernier que l'arbitre a finalement accordé à la France son deuxième but, suite à un tir de Benzema mal réceptionné par le gardien hondurien.

Comment fonctionne ce nouvel outil, inauguré pour la première fois de façon officielle lors d'une compétition mondiale ?

GoalControl

Cette Goal Line Technology, élaborée par la société allemande GoalControl, a de quoi ravir les amateurs de high-tech. Autour de chaque but sont installées sept caméras à haute vitesse, capables de capturer jusqu'à 500 images par seconde. Les sept flux vidéo produits par ces dernières sont instantanément traités de façon logicielle pour expurger de l'image les éléments parasites (joueurs, tribunes, arbitre) et ne conserver que le ballon, dont la position exacte est déterminée par triangulation.

En théorie, le système sait dire toutes les deux millisecondes où se situe le ballon sur le terrain. Ces coordonnées (sous la forme d'une position sur les trois axes x, y et z) sont analysées lorsque le ballon s'approche de la ligne des buts pour déterminer s'il l'a bien franchie. GoalControl revendique une précision à 5 mm, supérieure donc au 1,5 cm défini par le cahier des charges de la FIFA.

L'arbitre dispose quant à lui d'une montre connectée au système, qui vibre et affiche la mention « Goal » lorsque le système a déterminé qu'un but avait été marqué. Le délai de transmission serait de l'ordre d'une seconde, selon l'organisateur du tournoi.

GoalControl


Enfin, GoalControl propose une brique de rendu qui permet de modéliser la trajectoire du ballon et sa position par rapport à la ligne, afin que l'équipe en charge de la réalisation vidéo puisse diffuser une reproduction du but, là encore dans un laps de temps extrêmement bref. D'après la FIFA, le système a été suffisamment testé et éprouvé pour que sa capacité à analyser la validité d'un but ne puisse être remise en question.

Certains ont toutefois pu douter, notamment parce que la réalisation vidéo a dans un premier temps diffusé un visuel « No Goal », signifiant donc que le but n'avait pas été validé, quelques secondes avant de finalement basculer sur la mention « Goal ».

Pour ne laisser aucune place à la suspicion, la FIFA a rapidement publié un communiqué visant à éclaircir cette situation. Elle y affirme que le premier replay diffusé suivait la balle lorsque celle-ci a frappé le poteau avant d'être reprise, puis lâchée, par le gardien hondurien. « La première diffusion montrait la balle frappant l'intérieur du poteau, sans franchir la ligne en intégralité, quelques secondes avant la seconde diffusion, qui elle confirmait que la totalité du ballon avait franchi la ligne après avoir touché le gardien », explique la FIFA.

Un raté que n'ont guère goûté les Honduriens, lesquels ont d'abord cru que le but avait été refusé... comme il l'aurait sans doute été sans le recours à cet arbitrage informatique.

La Goal line arrive en France, en Ligue 1


De son côté, la France a pris le temps de réfléchir à l'implémentation de cette technologie dans le football professionnel. Après en avoir débattu avec les instances représentatives, la LFP a adopté la Goal Line Technology pour la L1. Le système entrera en application dès la saison 2015/2016.

La technologie est d'ores et déjà utilisée dans d'autres championnats comme en Angleterre. Quant à l'Italie et l'Allemagne, ils l'adopteront également la saison prochaine.

Vous aimerez aussi

Envoyer par mail Envoyer par mail

Tous les commentaires

  • angelfall
    18/04/2015 11:05:56

    Pour moi, c'est un pas en avant, enfin. Quelques idées en passant ! ;) Il est possible d'accorder un nombre maximum d'appel à la vidéo, par équipe, pendant un match. Cela évitera les abus. Mais par souci d'efficacité, c'est la règle du hors-jeu qu'il faudrait modifier. Comment un homme peut avoir les yeux posés à deux endroits en même temps ? Ou pourquoi ne pas laisser l'action se dérouler jusqu'au bout à la place du hors-jeu ? S'il y a but, un doute, c'est l'arbitrage vidéo, si pas hors-jeu, avantage à l'attaque qui n'est pas lésée. S'il y a corner (tir de coin pour les puristes), un doute, c'est l'arbitrage vidéo, si hors-jeu, avantage à la défense, on fait coup franc pour la défense. Si une équipe râle trop, suite à une décision (gros problème du foot à mon avis), l'arbitre siffle un coup franc contre l'équipe râleuse sur la ligne médiane (vers le but de l'équipe râleuse évidemment) un peu comme le recul de 10 m au rugby. A la charge de l'équipe râleuse d'être en place avant que le coup franc soit tiré. Si elle continue à râler, au lieu de vite se replacer, dommage pour elle. Le problème n'est pas de dire que le foot, ce n'est pas le rugby.  Ce dernier, lui, essaie d'adapter ou de renouveler périodiquement ses règles ou leurs interprétations en jeu. Ce qui est plus rarement le cas du foot. C'est comme les changements de joueurs qui sont plus nombreux au rugby, au hockey mais qui n'arrêtent ou perturbent pas le jeu autant qu'au foot ?? Ils sont sur la bonne voie, à suivre !

  • GMAK
    17/04/2015 20:58:51

    Disont qu'il ne faut pas que ce soit fait par la FM. En.

  • KP2
    17/04/2015 17:53:26

    watermelon KP2 Bosluc Aujourd'hui, y'a pas de chipotages excessifs malgré les erreurs parfois manifestes des arbitres. La regle est simple : la decision de l'arbitre est irrevocable.  Qu'on ait la GLT ou pas, quand l'arbitre accorde le but (ou pas), plus personne ne peut revenir dessus. L'avantage de la GLT est que ca va apporter un poids supplementaire a la decision de l'arbitre et on le fera beaucoup moins chier sur le terrain si il refuse un but grace a la GLT. Quant aux decisions sur un terrain, les regles sont assez nombreuses et claires pour qu'il n'y ait pas ou quasi pas d'interpretation possible. On demande justement a l'arbitre de se conduire comme une machine ! A la difference est qu'il n'y a ni la capacité de reaction ni le nombre de cameras possible pour faire le meme job ! C'est tres different dans la Loi. La Loi est laissée parfois volontairement floue pour justement pouvoir adapter la reponse juridique au contexte et laisser le juge faire son boulot. Ca n'a rien a voir.  Dans le foot, le "libre arbitre" n'existe pratiquement pas car c'est un jeu tres reglementé dans un contexte unique et relativement simple. Une mauvaise decision n'a aucune consequence pour la vie d'un joueur.  Dans la vraie vie, la situation est mille fois plus compliquée et les decisions seront toujours laissées a des humains dans les societes civilisées pour justement apporter des reponses au cas par cas.

  • jimbo19
    17/04/2015 17:48:31

    dr-x watermelon jimbo19 Je ne parlais pas passer au 100% vidéo, il suffirait de garder la vidéo que pour les buts et les cartons rouge. Un exemple tout bête = la fameuse main de thierry Henri, vous vous rendez compte que pour une faute pas vu, un pays entier a été puni car pas qualifié pour le mondial. Parce que e Foot a des enjeux de plus en plus important qu'il faut être le plus irréprochable possible. Peut etre que si ca casse le rythme, les entraineurs, le public, les sponsorts vont pousser les joueurs à ne plus simuler, tricher etc...

  • Darkyzz
    17/04/2015 17:32:26

    watermelon Darkyzz Ok, donc l'histoire du football est faite de joueurs qui ont volé leur victoire et ont finis glorifiés en l'obtenant en trichant, et selon toi c'est très bien comme ça et on ne doit rien faire pour y remédier, même si on en a les moyens?  Les erreurs d'arbitrage n'ont aucune importance? Forcément si tu pars comme ça le débat n'a même pas lieu d'être. Evidemment que c'est important que les règles du sport soient respectées, sinon réussir à tricher devient le sport en lui-même!  L'équipe éliminée sur erreur n'a pas su faire la différence? Il y a pleins de matches où un but accordé/annulé par erreur accorde la victoire à l'équipe qui en bénéficie. Sans compter l'impact sur le moral d'un but: tu perds 1-0, tu prends 2-0 sur une erreur d'arbitrage, tu joues plus la fin du match de la même manière que si le score 1-0 était préservé! Personellement je connais bien ce qui se fait aujourd'hui en vision par ordinateur, et je suis tout à fait confiant en la capacité d'un ordinateur de reconnaitre si oui ou non le ballon est passé derrière la ligne. Je ne dis pas que c'est fiable à 100%, juste que c'est très certainement plus fiable qu'un arbitre humain. On fait déjà confiance à des ordinateurs pour des décisions bien plus importantes que ça (médecine, transports, ...) et cela fonctionne plutôt pas trop mal. Je comprends vraiment pas comment on peut argumenter contre une technologie qui est plus fiable que ce qu'on a maintenant, et qui n'a pas de défauts concrets.


flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels

Sachs Marine Aquarium Time
Ecran de veille de type aquarium
EarthView
Earth View : La planète sur votre bureau Windows !
SimAQUARIUM
Economiseur d'écran sub-aquatique
The Lost Watch
Ecran de veille 3D temps réel vous donnant la date et l'heure
Nature 3D Screensaver
Economiseur d'écran 3D sur le thème de la nature
Koi Fish 3D Screensaver
Un très bel économiseur d'écran-aquarium
flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité