le mardi 07 février 2012

Médecine : une mâchoire entière reconstruite à l'aide de l'impression 3D

mâchoire titane
Une femme de 83 ans a récemment reçu une prothèse de mâchoire en titane réalisée par le biais de la fabrication additive, qui consiste à « imprimer » des objets à partir de modèles en 3D. Cette grande première a été réalisée par une entreprise belge.

La femme âgée qui a bénéficié de cette prothèse totale de mâchoire était touchée par l'ostéomyélite, une maladie qui détruit l'os. Ses chirurgiens ont décidé de la remplacer par une mâchoire en titane, la première en son genre : dessinée sur mesure en 3D, elle a été fabriquée via une technique d'impression 3D. En pratique, un laser de précision, géré par ordinateur, chauffe petit à petit des particules de poudre de titane pour établir des couches successibles et créer la forme désirée. Le résultat n'est non pas taillé dans un bloc métallique, mais bel et bien « imprimé » petit-à-petit selon un modèle défini. « Il a fallu 33 couches pour fabriquer 1 mm de hauteur » a précisé à la BBC Ruben Wauthle, un ingénieur de l'entreprise.



L'entreprise LayerWise, située à Louvain, en Belgique, est à l'origine de ce procédé. Peter Mercelis, le directeur général de la société, a expliqué que « la fabrication additive permet de concevoir des formes libres et très complexes à partir de dessins assistés par ordinateur, dans l'optique de chirurgies. » De fait, ce procédé pourrait se démocratiser et fortement aider la médecine à concevoir des implants extrêmement précis.

Cette première mondiale s'est avérée concluante et la patiente peut désormais parler, mâcher et avaler normalement. Après le projet de chercheurs américains de se servir de la technique pour « imprimer » des os, il s'agit d'une preuve supplémentaire que l'impression 3D a de l'avenir dans de nombreux secteurs.
Modifié le 11/07/2012 à 16h28
Commentaires