Espace membre :
flechePublicité

// BlackBerry Z10 : un nouveau départ... en retard ?

Partager ce dossier

Publié par Stéphane Ruscher le Mardi 5 Fevrier 2013

BlackBerry Z10 side
Blackberry : le retour ? Premier terminal Blackberry 10, le Z10 marque un tournant pour le canadien qui a fait les frais de la montée en puissance d'Android et du succès de l'iPhone. Pari réussi ?

On parle de Blackberry 10 depuis un certain temps maintenant. L'OS, basé sur QNX comme celui de la tablette Playbook, a de quoi séduire, et ce qu'on avait pu en voir jusqu’à maintenant s'avérait des plus prometteurs, tant du point de vue de l'interface que des possibilités offertes par une vraie gestion du multitâche. Mais voilà, des OS prometteurs, on en a vu défiler quelques uns ces dernières années, et on en a vu tomber aussi : WebOS qui devait relancer Palm, MeeGo de Nokia, tué dans l'œuf pour laisser la place à Windows Phone… Dans les deux cas une impression positive au contact des premiers terminaux, mais pas de suite au final.

Pour les promesses, on verra donc si elles sont tenues. En attendant, on a du concret puisque Blackberry 10 est enfin une réalité avec ce BlackBerry Z10, un premier terminal qui a une tâche ardue : plus que le premier smartphone BlackBerry 10, le Z10 incarne littéralement le nouveau BlackBerry : le terminal, le système… Et l'entreprise, puisque c'est désormais sous ce nom qu'officie RIM. Donc quand on parle de smartphone « flagship », l'expression a tout son sens ici !

Restons donc dans le concret et voyons comment ce Z10 se place par rapport à ses concurrents, puisque ce terminal positionné sur le haut de gamme boxe dans une catégorie plutôt rude, entre l'iPhone 5, le Galaxy S3 ou le Lumia 920.

Design et ergonomie


Dire que le BlackBerry Z10 ne ressemble à aucun autre BlackBerry est un euphémisme. Il n'est pas le premier BlackBerry tout tactile, mais là où le Torch 9860 gardait tout de même les formes arrondies caractéristiques de la marque, le Z10, lui, reprend plutôt les lignes de ses concurrents. Les mauvaises langues diront qu'il ressemble à un iPhone 5, et certains éléments de la façade rappellent effectivement le dos en 3 parties du dernier iPhone, mais en fait il ressemble surtout à de nombreux terminaux basés sur ces lignes devenues assez communes.

Image: 1/11 | Lancer le diaporama
 
 
 


N'en déduisons pas que le design du Z10 est raté : on peut lui reprocher un certain manque d'originalité, mais le smartphone affiche une sobriété appréciable, et une qualité de fabrication au rendez-vous. Le premier contact est très agréable, les matériaux utilisés, notamment la surface caoutchoutée au dos et les boutons en métal, sont de qualité. Bref, le Z10 fait dans l'archi classique et absolument pas « cheap ». En fait, il ne dépaysera pas les utilisateurs de la PlayBook, qui bénéficiait du même type de finition et de formes assez semblables.

Les dimensions du terminal sont assez proches de celles d'un Galaxy S III : un peu plus petit et à peu près aussi fin. En revanche, son écran est nettement plus petit puisqu'il s'agit d'un 4,2 pouces. Trompeur, car la surface affichable ne se révèle vraiment qu'à l'allumage. L'interface de BlackBerry 10 impose plus ou moins ces larges bordures autour de l'écran, puisque le nouveau système s'utilise, comme celui de la PlayBook, exclusivement à base de gestes, et souvent depuis lesdites bordures. Aucun bouton, donc, en façade, ni physiques, ni tactiles.



Des boutons, en revanche, il y en a en bordure : le verrouillage/allumage sur le dessus, avec un positionnement centré habituel chez BlackBerry mais un peu déroutant pour un habitué à d'autres smartphones, et 3 boutons de volume/lecture média.

Côté photo/vidéo, un APN épaulé par un flash LED et une webcam frontale sont présents.

La connectique, concentrée sur le bord gauche, est des plus classiques : du micro USB pour la recharge et la connexion, et du micro HDMI pour la sortie vidéo, ce qui évite l'achat d’un adaptateur comme chez Samsung par exemple.

Dernier petit détail : l'étui qui accompagne le BlackBerry Z10 dispose d'une fonctionnalité ingénieuse : il coupe l'écran lorsque le téléphone est inséré, mais laisse la diode emblématique de BlackBerry apparente. Il faut préciser en revanche que cette fonctionnalité s'active également lorsque le terminal est posé sur l'étui.

Composants


Logo Qualcomm Snapdragon S4
Pour animer le Z10, BlackBerry utilise une valeur sûre : le Snapdragon S4 de Qualcomm, dans sa version double cœur à 1,5 GHz. On retrouve cette puce éprouvée dans les 8X et One S de HTC, ou dans le Lumia 920 de Nokia. La partie GPU est donc assurée par un Adreno 225, que l'on n'a pas franchement pu pousser dans ses derniers retranchements… Faute de jeux 3D pas suffisamment nombreux au moment de notre test. En tous cas, sur le papier, le Z10 a de quoi se défendre sur ce point.

L'écran est indéniablement un des points forts du smartphone : BlackBerry a doté son Z10 d'une dalle LCD de 4,2 pouces d'une définition de 1 280 x 768 pixels. La résolution atteint 355 ppp, soit encore plus que le Nokia Lumia 920 et le HTC 8X. Les angles de vision sont très satisfaisants, les couleurs pourront paraître pâles pour un habitué du Super AMOLED mais elles nous ont semblé assez fidèles. Seule la luminosité semble un peu en retrait. Ca n'est pas forcément un mal, mais c'est à noter.

La 4G est au rendez-vous : en plus de la 3G HSDPA, le Z10 gère la 4G sur les bandes de fréquences 800, 900, 1800 et 2600 MHz, et donc compatible avec les offres 4G en France. Côté Wi-Fi, les normes B, G et N sont évidemment de la partie, ainsi que le bi-bande. Bluetooth 4.0 et GPS complètent le tableau des circuits sans fil, et on ne va pas s'en enthousiasmer, mais plutôt préciser que le terminal est également équipé d'une puce NFC, que nous avons pu utiliser avec succès pour transférer notamment des pages Web entre le Z10 et un Galaxy S III.

Un mot enfin sur la batterie : elle est amovible et d'une capacité de 1800 mAh et 6,8 Wh. Lors de notre test, elle ne nous a pas semblé des plus endurantes : le Z10 a tenu environ 24h en utilisation courante, dont une nuit où la seule activité était la mise à jour des notifications email, Facebook et Twitter. On note également une tendance à descendre très vite lors d'une utilisation intensive (lecture vidéo, capture…)


Vous aimerez aussi

Envoyer par mail Envoyer par mail
à partir de
184,90 €
à partir de
284,19 €
à partir de
109,00 €
à partir de
200,00 €
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels Curseurs

CursorFX
Créez des curseurs personnalisés
RealWorld Cursor Editor
Créer des curseurs pour Windows
Advanced Mouse Auto Clicker
Automatisez les clics de votre souris.
WinMover
Des raccourcis pratiques pour manipuler les fenêtres
Macro Keyboard Mouse Recorder Wizard
capture les saises clavier et souris pour les relancer ultérieurement
Funny Cursor
Donnez vie au curseur de votre souris !
flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité