Windows Live Messenger arrivera lundi sur Android (màj)

Microsoft publiera lundi sur l'Android Market le premier client officiel dédié à Windows Live Messenger, son client de messagerie instantanée. Avec une interface volontairement proche de la version PC du logiciel, il permettra d'interagir avec ses contacts, quel que soit le terminal avec lequel ces derniers se connectent au service.


Mise à jour : l'application est désormais disponible, et référencée sur la version Web de l'Android Market.

Publication initiale, vendredi 8 avril, 16h :

Les possesseurs de smartphone Android auront donc dès lundi la possibilité de télécharger gratuitement le premier client officiel Windows Live Messenger, lequel permettra de converser par écrit depuis son téléphone avec ses contacts habituels. L'application, dont l'apparence reprend les codes esthétiques de la version PC, permet également de gérer ses contacts (ajout, blocage, etc.), ainsi que d'accéder à sa liste d'émoticônes personnalisée. Elle prend également en charge la mise à jour du statut ou de la photo de profil, ainsi bien sûr que l'affichage des informations publiées par ses contacts.

Volontairement simple, WLM pour Android s'articule autour de deux onglets. Le premier, qui correspond à la fenêtre principale du client PC Windows Live Messenger, affiche la liste des contacts, avec gestion des groupes ou de la présence en ligne. Le second recense toutes les conversations engagées, ces dernières pouvant accueillir plusieurs correspondants. Un accès direct à la version mobile de la messagerie en ligne Hotmail est intégré à l'interface.

Windows Live Messenger Android
Windows Live Messenger Android

Légère, avec un poids au téléchargement de moins de 1 Mo, l'application est compatible avec tous les terminaux équipés d'Android 1.6 ou d'une version plus récente, jusqu'au 3.0 dédié aux tablettes tactiles, qui profiteront donc d'un affichage adapté. Elle sait également tirer parti des notifications push, ainsi que du multitâche.

Elle fait en revanche l'impasse sur des fonctionnalités plus avancées telles que la conversation audio (VoIP) ou la visioconférence. « Dans ce domaine, nous sommes plutôt dans une optique de partenariat avec les opérateurs, justifie Benoit Roumagère », responsable marketing des services mobiles de Microsoft France, « on ne veut pas risquer de pénaliser l'utilisateur, en lui proposant un service qui pourrait lui valoir de mauvaises surprises sur sa facture ».

Le transfert de fichiers ou la synchronisation avec les services Windows Live comme Skydrive sont également aux abonnés absents pour cette première version, qui se concentre finalement sur les fondamentaux de WLM : le chat et la gestion des contacts. Plusieurs évolutions sont toutefois à attendre, promet Microsoft, à commencer par exemple par la gestion de la connexion simultanée au service depuis un PC et un smartphone Android.

Windows Live Messenger Android
Windows Live Messenger Android

Une dimension stratégique

Avec 22 millions d'internautes sur ses services Windows Live, Microsoft se doit logiquement d'accompagner la démocratisation des usages mobiles, ce qui explique ces incursions de plus en plus fréquences sur les kiosques applicatifs de concurrents tels que Google ou Apple. L'expérience iPhone se serait à ce titre révélée des plus concluantes, puisque selon Benoit Roumagère, l'application WLM proposée sur l'App Store aurait été téléchargée plus de 1,5 million de fois sur les six derniers mois de 2010.

Après l'iPhone, privilégié en raison de son exceptionnelle popularité, Microsoft a logiquement mis l'accent sa propre plateforme fin 2010, puisque c'est en octobre que sont arrivés les premiers terminaux Windows Phone 7. Android constituerait aujourd'hui le « troisième gros pilier » du marché, sur lequel il importe d'exister. Pour les autres plateformes et systèmes, l'éditeur dit pour l'instant vouloir se borner aux accords passés avec les opérateurs mobiles, qui souvent équipent leurs terminaux d'un client WLM.

Ce client Windows Live Messenger - développé par le français Miyowa comme l'application proposée sur le Windows Marketplace - sera prochainement suivi d'autres applications dédiées à MSN.fr (portail d'actualités) et à la messagerie Hotmail. « Aujourd'hui, le mobile constitue clairement pour un relai de croissance important pour notre régie publicitaire », rappelle Benoit Roumagère.

Modifié le 11/07/2012 à 12h31
Commentaires