Microsoft s'entoure pour empêcher une loi qui menace la transparence

Apple, Google, Amazon et plusieurs autres sociétés high tech ont rejoint la cause de Microsoft qui souhaite empêcher une nouvelle loi aux Etats-Unis.

Microsoft est actuellement aux prises avec le département de la Justice aux Etats-Unis. La firme de Redmond souhaite mettre un terme à un projet de loi selon lequel les sociétés high tech ne seraient plus en mesure de prévenir leurs utilisateurs lorsque le gouvernement veut accéder à leurs données dans le cadre d'une enquête.

On le sait, les agences de renseignement mettent tout en oeuvre pour pouvoir accéder de manière légale et rapide, aux serveurs des sociétés high tech afin de collecter des données personnelles dans le cadre de leurs enquêtes. Le gouvernement américain met en avant la possibilité d'obtenir des moyens de lutte plus efficaces contre le terrorisme, tandis que d'autres pointent des violations de vie privée à outrance.

La firme de Redmond estime que cette loi serait tout simplement contraire à la Constitution des Etats-Unis, notamment au Quatrième Amendement :

Le droit des citoyens d'être garantis dans leurs personne, domicile, papiers et effets, contre les perquisitions et saisies non motivées ne sera pas violé, et aucun mandat ne sera délivré, si ce n'est sur présomption sérieuse, corroborée par serment ou affirmation, ni sans qu'il décrive particulièrement le lieu à fouiller et les personnes ou les choses à saisir.


Microsoft ban


Amazon, Apple, Google, Fox News, l'Electronic Frontier Foundation, Mozilla, mais aussi Twilio et Lithium Technologies ont signé un amicus afin de manifester leur support envers Microsoft.
Modifié le 05/09/2016 à 15h28
Commentaires