Des informations personnelles sur 112 000 policiers piratées

Des données appartenant à la Mutuelle générale de la Police ont été compromises. Des informations concernant pas moins de 112 000 fonctionnaires ont donc pu être consultées par des pirates.

Des données concernant 112 000 fonctionnaires de police ont été obtenues par des tiers. L'administration n'a pas été touchée mais une base de données appartenant à la Mutuelle générale de la Police et contenant ces éléments a été corrompue. Les adresses, numéros de téléphone, de fonctionnaires (actifs ou retraités) figurent dans ce document.


Les premiers soupçons s'orientent non pas vers des pirates traditionnels, mais vers un ancien collaborateur de la mutuelle. Selon RTL, un responsable d'agence basé à Limoges aurait été en mesure de copier un fichier comprenant l'ensemble de ces éléments. Il l'aurait ensuite mis à disposition sur un service de type Google Drive, un support inapproprié pour ce type d'informations.

Cyberattaque


La personne soupçonnée d'être à l'initiative de cette fuite aurait d'ores et déjà été mise à pied. Toutefois, la direction aurait mis plus de 3 semaines avant de se rendre compte qu'un fichier avait bel et bien été extrait de son système pour être publié sur un service tiers, en dehors de tout contrôle.

Selon les premiers éléments de l'enquête, la fuite daterait du 2 juin dernier. Les autorités craignent à présent que des tiers malintentionnés aient été en mesure de consulter ce document. Des investigations approfondies sont en cours.

A voir également
Modifié le 27/06/2016 à 12h23
Commentaires