Espace membre :
flechePublicité

// Panasonic Lumix TZ30 : le retour du pionier

Partager ce dossier

Publié par Aurélien Audy le Mercredi 4 Juillet 2012

Panasonic Lumix DMC-TZ30

On ne le rappellera jamais assez, c'est Panasonic qui a inventé cette catégorie d'appareil en 2006 avec le TZ1, dont le sigle signifie " Travel Zoom ". Pionnier du genre, avec même une situation de monopôle pendant quelques années où la concurrence a surveillé ce marché à distance, Panasonic est maintenant assailli de tous côtés par l'ensemble des acteurs de la photo. Il faut donc pousser le concept toujours plus loin pour tenter de rester en tête, ce que tente de faire le TZ30 !

Panasonic TZ30
Panasonic TZ1

Le TZ30 avec à côté, juste se remémorer le bon vieux temps, le TZ1 !


Prise en main et ergonomie du TZ30


Panasonic TZ30 2
Nous irons vite dans cette partie de l'article puisque le TZ30 est une copie quasi identique du TZ20. À part la barre métallique du grip qui a disparu, la lampe d'assistance de l'autofocus qui est passée de l'autre côté de l'objectif et l'implantation un peu différente des micros sur le dessus du boîtier, le TZ30 reprend tout de son ainé. Le gabarit ne change pas, à quelques millimètres près. Panasonic a tout de même trouvé le moyen d'alléger son compact d'une douzaine de grammes, un quasi-exploit pour un appareil embarquant une optique plus conséquente. La finition entièrement en métal (sauf les trappes à connectique et carte mémoire) est toujours aussi chiadée.

Panasonic TZ30 3
Panasonic TZ30 5
Panasonic TZ30 4

La vraie poignée du TZ30 et les commandes, agencées de la même façon que sur le TZ20


Nous apprécions toujours autant la touche " Q. Menu " d'accès rapide aux réglages de base et la bonne ergonomie générale du boîtier. Mais nous critiquons toujours l'interrupteur capture - visionnage, la touche Exposure/map (un intermédiaire de trop), ou encore l'écran trop brillant et pas réaliste pour un sou. Par ailleurs, la couche tactile n'apporte quasiment rien, comme sur le TZ20 : déclenchement, sélection de la zone de mise au point, premier étage du menu et zoom, sont des fonctions qui nous paraissent parfaitement inutiles quand on dispose d'une manette physique. Le menu n'a pas changé : il est clair et compréhensible, mais mériterait quelques réagencements (préréglages colorimétriques seulement accessible via la quatrième page de menu, exposition et contraste intelligent en troisième page, etc…). Et une mémoire de la dernière entrée visitée serait utile.



Enfin la connectique reste basée sur de l'USB UC-E6 et un port mini HDMI. Et Panasonic n'a pas jugé utile de remplacer sa petite batterie de 895 mAh, la plus faible du comparatif, mais qui assure tout de même 260 vues (CIPA).

Panasonic TZ30 6
Panasonic TZ30 7

La connectique et l'emplacement batterie plus carte mémoire



Performances du TZ30 : réactivité et optique


Le TZ20 était excellent en matière de réactivité, le TZ30 l'est aussi. Certes, Panasonic n'a pas réussi à accélérer le démarrage de son appareil, toujours de 2,3 s (ce qui n'a rien de dramatique). Mais les autres performances de l'appareil sont toujours aussi bonnes, voire meilleures. La latence au déclenchement est un soupçon plus faible, le délai entre deux captures sensiblement raccourci. L'autofocus reste parmi les meilleurs qui soient, rapide et précis, un régal ! Quid de la rafale ? Elle n'a pas évolué, culminant à 10 im/s sur 10 vues (seulement 5 secondes d'immobilisation de l'appareil pour désencombrer le buffer) ou 5 im/s avec actualisation de l'AF sur 14 vues. Une très bonne performance, là encore.

Panasonic TZ30 timings
Mesures exprimées en secondes : la plus petite est la meilleure


Panasonic nous propose un zoom 20X équivalant à un 24-480 mm en 24x36 mm. Le gain sur le zoom 16X du TZ20 n'est pas aussi important qu'avec d'autres compacts, mais tout de même. En revanche, les ouvertures maximales pâtissent légèrement de cet allongement du zoom, pour arriver à f:3,3-6,4. La patte Leica fait-elle la différence ? Oui et non… Le niveau de piqué au centre est toujours très élevé, un des meilleurs de notre sélection. En revanche, l'homogénéité n'est jamais très bonne, les bords étant toujours un peu mous sauf à la plus longue focale où l'image apparaît bien uniforme. Par ailleurs, Panasonic qui nous avait habitués à un très bon traitement logiciel des aberrations chromatiques semble avoir eu un peu plus de difficultés ici à traiter le mal. Des franges colorées font le retour, notamment au-delà de 200 mm, et pas toujours où on les attend.


Panasonic TZ30 aberrations
Panasonic TZ30 aberrations extrait

A 480 mm on observe quelques traces de franges colorées que Panasonic avait l'habitude de mieux traiter, même si ça n'est pas catastrophique.


Pas de souci particulier de distorsion et comme d'habitude, le TZ30 profite de l'excellente stabilisation optique de Panasonic !

Qualité d'image et hautes sensibilités


Panasonic utilise un capteur qu'il connait bien puisque c'est le 14,1 MPix qui équipait déjà le TZ20, avec une nuance tout de même : cette génération est dite Haute Sensibilité… Panasonic ne précise pas officiellement s'il s'agit d'un CMOS rétro-exposé ou pas… Il y a en tout cas un net progrès par rapport au TZ20. Les images à 100 ISO ne souffrent pas du bruit qui affectait le TZ20 dès la première sensibilité. Bon il apparaît maintenant à 200 ISO… mais dans une proportion nettement inférieure à ce que donnait le TZ20. À 400 ISO, les textures se brouillent légèrement, mais le TZ30 trouve encore un bon équilibre. À 800 ISO, les choses commencent à se corser : on voit que les contours perdent en précision et que des tâches chromatiques apparaissent. C'est encore exploitable, mais moins bien que ce que donnent les Canon SX260 HS, Sony HX20V et Fujifilm F770EXR (dans une moindre mesure). À 1 600 ISO les contours cisaillent moins que sur le Coolpix S9300 mais le bruit chromatique devient conséquent et le lissage prononcé. À 3 200 ISO, nouvelle valeur pour ce TZ, et bien il faudra se contenter d'une visualisation-écran, en petit…

Image: 1/12 | Lancer le diaporama
 
 
 


Panasonic propose un mode prise noct. Manu., basé comme avec ses paires sur une combinaison de vues multiples. Sauf que cette nocturne manuelle là n'effectue pas ses prises plus rapidement qu'une vue unique. La rafale, plus ou moins léthargique selon la vitesse d'obturation calculée en fonction de la lumière de la scène, engendre du flou. Il en résulte un rendu très lessivé, moins intéressant que la photo unique prise à même sensibilité…

Panasonic TZ30 mode nocturne manu vs 1600 ISO
A gauche, le rendu à 100 % du mode prise nocturne manuelle à main levée (1600 ISO), à droite la même chose en mode P (1600 ISO également). Dans les deux cas, l'appareil obture à 1/4 s


Pas de souci sinon pour ce TZ30 qui expose très justement et produit des couleurs naturelles de base. On pourra simplement reprocher à la balance des blancs de partir dans une dominante jaune délavé sous éclairage artificiel et parfois avec un ciel couvert. Le flash n'est pas réglable mais assez puissant. Il aurait en revanche mérité de se trouver un peu plus éloigné (notamment en hauteur) de l'axe optique, pour éviter les ombres projetées par l'objectif au grand angle.

Panasonic TZ30 balance
Panasonic TZ30 expo

Le ciel vire ici au jaune, tout comme la teinte de peau. Mais l'expo sur la deuxième image est parfaite


Fonctionnalités et vidéo


Le TZ30 accueille quelques nouveautés attendues de longue date, comme la panoramique à main levée et la HDR. Ces deux fonctionnalités remplissent bien leur rôle, même si l'on trouvera que la première est dure à boucler (quasi impossible de couvrir les 360° prévus) et que la seconde n'est pas ajustable. Mais contrairement aux autres HDR présentes sur certains des compacts testés, là aussi non réglables, celle de Panasonic donne des résultats somme toute réalistes.

Panasonic TZ30 pano
Une panoramique réussie mais bien avant la limite des 360°


Panasonic TZ30 sans HDR
Panasonic TZ30 avec HDR

Sans HDR puis avec : c'est assez réaliste


Autre point que Panasonic a nettement amélioré : le GPS. Il fixe les satellites quasi instantanément (sous réserve d'une bonne couverture), permet l'enregistrement de repères et surtout offre une cartographie (en mode visualisation, via un appui sur la touche Exposure/map). Il faudra au préalable charger les cartes de sa zone géographique disponibles sur le CD d'installation, au sein du logiciel Lumix Map Tool.

Panasonic TZ30 gps_1
Panasonic TZ30 gps_2
Panasonic TZ30 gps_3

L'affichage de la localité en mode prise de vue, et la cartographie accessible en visualisation


Reste la vidéo. Et là, Panasonic qui était déjà très bon devient vraiment excellent ! D'abord parce que le TZ30 passe enfin sur du 1920 x 1080 pixels à 50 im/s en progressif ! Avec possibilité ou pas de géotagguer les vidéos, d'où les modes de qualité GPH et GFS, qui se sont ajoutés aux PSH et FSH (jargon Panasonic). Les séquences AVCHD sont encodées à 26,5 Mbps dans la fameuse capsule MTS si délicate à gérer. La qualité audio (192 Kbps @ 48 kHz sur 16 Bits, en AC-3) est bonne, la stabilisation impressionnante et la mise au point redoutable (la meilleure avec celle du HX20V) ! Bien sûr, Panasonic propose toujours un encodage typé ordinateur, en 1080p à 25 im/s enregistré en MP4. Le seul hic, c'est l'absence de réglages manuels pour tourner ses séquences. Et aussi les légères secousses que produisent les phases de zooming, mais bon…



Conclusion

Autant le TZ20 ne nous avait pas emballés, faute d'innovation de la part de Panasonic dans un milieu en pleine effervescence (avec notamment un HX9V de Sony très séduisant), autant là le TZ30 effectue un retour impressionnant dans la course. Nouveau capteur, qui sans révolutionner le genre replace Panasonic dans la compétition, nouveau zoom, là encore perfectible, mais superbement stabilisé, nouveaux modes de prise de vue efficaces, vidéo meilleure que jamais et un GPS opérationnel. On peut alors pleinement se délecter de la réactivité de l'appareil. Avec un meilleur écran, des menus rafraîchis et quelques progrès dans le traitement des hautes sensibilités, le TZ30 aurait atteint la note maximum.

Les plus

  • Zoom 20X stabilisé convaincant
  • Progrès capteur / superbe vidéo
  • Pano et HDR / GPS avec cartes
  • Gabarit / réactivité / AF

Les moins

  • Hautes sensibilités améliorables
  • Homogénéité de l'optique / qqs aberrations
  • Interface à revoir partiellement
  • Autonomie / écran médiocre

Panasonic Lumix DMC-TZ30

Compact à zoom puissant

Très bon

  • Qualité d'image
  • Réactivité
  • Ergonomie
  • Fonctionnalités

// Appareil photo : Dossiers relatifs

Vous aimerez aussi

Article du Mercredi 4 Juillet 2012 par Aurélien Audy

Envoyer par mail Envoyer par mail
à partir de
329,00 €
à partir de
329,90 €
à partir de
359,90 €
à partir de
349,00 €
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Les offres d'emploi

Top logiciels Web design

La Boite à Couleurs
Obtenir les valeurs de la couleur d'un pixel
IETester
Testez vos pages web sous différentes versions d'Internet Explorer
ColorMania
Déterminer une palette de couleurs en harmonie
ColorPic
Créer une palette de couleurs web en capturant les pixels d'une image
Microsoft Expression Web 4
L'outil de création web professionnel signé Microsoft devient gratuit !
Web Creator Pro
Création de site Internet.
flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité