Android : Nokia, Microsoft, Oracle déposent une plainte devant Bruxelles

Les autorités de la Concurrence de Bruxelles ont reçu une nouvelle plainte ciblant Google. Cette fois c'est le système Android qui est au cœur du dossier pour de nouvelles accusations d'abus de position dominante.

drapeau europe android
Après avoir passé au crible les pratiques de Google sur le marché de la recherche, la Commission Européenne pourrait cette fois s'intéresser au secteur des systèmes d'exploitation mobiles. Plus précisément, le New York Times rapporte que les autorités ont reçu une nouvelle plainte émanant d'un groupe baptisé FairSearch Europe.

Le plaignant est en fait constitué de plusieurs sociétés parmi lesquelles nous retrouvons Microsoft, Nokia mais également Oracle. Fairsearch est donc composé de membres ayant précédemment mené des actions contre Google ou ses partenaires en pointant notamment des violations de propriétés intellectuelles. Cependant l'objet de cette plainte est tout autre : abus de position dominante. Les plaignants estiment ainsi que Google s'appuie sur Android afin d'imposer ses applications.

M. Vinje, l'avocat des plaignants affirme ainsi que les constructeurs partenaires d'Android souhaitant pouvoir installer des applications officielles sont tenus de mettre ces dernières en évidence, par exemple en les plaçant sur le premier écran d'accueil. Pour les membres de FairSearch, Google tente donc de tirer parti de la popularité d'Android afin d'imposer ses services et pour faire de l'ombre aux offres concurrentes, et ce, dans plusieurs domaines (email, cartographie, vidéos....).

Le mois dernier, FairSearch avait envoyé une lettre à l'ICANN afin de formuler une objection face aux demandes de Google pour l'obtention de certaines extensions de noms de domaine et notamment les .search, .map et .fly.. Au mois d'août le consortium de plaignants s'était opposé au rachat des guides de voyages Frommer's.
Commentaires
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )