le lundi 15 février 2016

Voyage vers Mars : 6 étudiants français en confinement dans l'Utah pendant 2 semaines

Pour simuler l'environnement martien sur Terre, les scientifiques de Mars Society investissent le désert. Six étudiants d'une école toulousaine vont en faire l'expérience durant deux semaines dans l'Utah.

Six élèves-ingénieurs de l'école toulousaine de l'ISAE-Supaero vont passer deux semaines sur Mars... dans le désert de l'Utah. Une expérience pilotée par l'organisation Mars Society, qui rassemble à l'heure actuelle 4 000 scientifiques.

A partir de samedi 20 février, les six étudiants seront enfermés pour une durée de 14 jours dans une capsule de 8 mètres de diamètres. La mission MDRS Supaero Crew 164 leur permettra d'expérimenter la sortie en combinaison dédiée à l'environnement martien, mais également à s'alimenter de manière rationnée. Les communications réalisées entre les personnes restées à la base et celles se trouvant à l'extérieur de la capsule se feront avec plusieurs minutes de latence, pour simuler de façon crédible les scénarios martiens.

Mars Society

L'objectif de Mars Society est d'effectuer des expériences visant à simuler au mieux la vie sur Mars, tout en faisant, au passage, la promotion de l'exploration potentielle de la planète rouge. L'organisme à but non lucratif dispose de quatre bases dans des déserts à travers le monde : outre les USA, le Canada, l'Australie et l' Islande disposent également de capsules d'isolation.

Ces six étudiants ne sont pas les premiers de l'ISAE-Supaero à fouler Mars de manière simulée. « L'an dernier, deux étudiants avaient déjà candidaté avec succès auprès de Mars Society et étaient partis dans cette base martienne pendant quinze jours. Depuis, ils ont monté une association au sein de l'école, recruté des volontaires, levé des fonds et se sont aussi fait sponsoriser par des labos pour embarquer à bord de la station des prototypes qui leur serviront pour leurs expériences. Ils ont pérennisé cette incroyable expérience qui devrait se prolonger pendant plusieurs années au sein de l'école » a expliqué l'enseignante de l'école Stéphanie Lizy-Detrez à La Dépêche.

Mars Society
Modifié le 16/02/2016 à 11h52
Commentaires