le jeudi 16 août 2012

Universal invoque le DMCA pour demander le retrait d'une critique négative

La BPI (la British phonographic industry) a dressé une liste de plusieurs liens pointant vers des contenus illégaux de l'artiste Drake. Dans cette liste transmise à Google afin qu'elle supprime ces liens de ses recherches, figure un article d'Henry Adaso, l'auteur d'une note négative parlant du dernier titre de ce rappeur.

Henry Adaso s'interroge. Dans un billet publié sur son blog et repéré par Digitalmusicnews, ce blogueur se demande pourquoi la BPI a transmis à Google une liste de sites afin que la firme ne les propose plus dans ses recherches. Certains de ces liens pointent effectivement vers des plateformes telles que 4shared, Filesonic, Torrenthound ou Filestube mais d'autres ne livrent qu'une critique (en version texte) de la chanson Take Care de Drake.

Outre le fait que sa critique soit négative, l'auteur note également qu'un second lien licite figure également dans cette « liste noire ». Il semblerait également que cet évènement ne soit pas un cas isolé puisque selon The Verge, une dizaine de notes publiées sur le site A.V Club auraient ainsi été retirées par Google.

DMCA

De leur côté, Universal et la BPI ont positionné leur demande de retrait sur le terrain du respect des droits d'auteurs en invoquant le régime du DMCA. Par principe, le régime du Digital Millenium Copyright Act prévoit que chaque utilisateur doive être propriétaire du contenu qu'il désire mettre en ligne. Il ne prend toutefois pas en compte les éventuelles critiques portant sur un titre musical.

Pour rappel, Google a annoncé vendredi dernier une nouvelle modification de l'algorithme de son moteur de recherche. La firme a précisé qu'elle souhaitait privilégier la mise en avant du contenu légal par rapport aux sites liés à la pratique du piratage. Google peut ainsi, sur demande des ayants-droit, faire le choix de déclasser un lien de son moteur de recherche.

Reste à connaître la raison pour laquelle Universal ainsi que la BPI n'ont pas suffisamment regardé en détail la liste des sites dont ils demandaient le déclassement. Là encore, Henry Adaso s'interroge et accuse Universal de vouloir « purger le Web de tous les commentaires défavorables ».
Commentaires
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )