le jeudi 27 octobre 2011

Facebook installe un datacenter en Europe, près du cercle arctique

Pour implanter son premier datacenter en dehors des Etats-Unis, le réseau social Facebook a choisi la ville de Lulea, au nord de la Suède. Un choix géographique qui, en plus de placer ce nouveau centre de données en Europe, le place également à une centaine de kilomètre du cercle arctique.

Ce nouveau data center, qui couvrira la taille de 11 terrains de football, aura pour mission de gérer l'ensemble du trafic européen de Facebook. Le réseau social pourra profiter du climat très froid de la région, avec 2°C en moyenne, pour maintenir ses serveurs à une bonne température de fonctionnement tout en économisant de l'énergie, et donc de l'argent. L'infrastructure consommera tout de même l'électricité équivalente à celle utilisée par une ville de 50 000 habitants, mais un barrage hydraulique installé sur un fleuve à proximité de Lulea permettra d'alimenter le centre en énergie renouvelable.
facebook Datacenter arctique
Dessin d'architecte du nouveau datacenter de Facebook

Ce datacenter ouvrira ses portes dès 2012, mais ne sera pleinement opérationnel qu'à partir de 2014. En misant sur l'économie d'énergie et le développement durable, Facebook emboite le pas à d'autres géants du Web, comme Google qui mise depuis longtemps sur les énergies solaire et éolienne pour alimenter ses centres de données. La firme de Mountain View a par ailleurs récemment ouvert un datacenter en Finlande, pour des raisons similaires à celles qui ont poussé Facebook à s'installer à Lulea.
Commentaires
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )