Gros plan sur la Scene Warez

Ennemie jurée des majors et des ayants droit des quatre coins de la planète, la communauté mythique appelée « La Scene Warez» (« The Warez Scene » en anglais) est à l'origine d'une grande majorité des œuvres culturelles piratées qui circulent en masse sur le Web. Cette mouvance underground née aux États-Unis vers la fin des années 70 continue de fédérer des milliers de passionnés à travers le monde qui prônent un accès libre à la culture sur Internet. Ils forment un ensemble de teams (équipes) qui s'affrontent en permanence pour diffuser des contenus parfois avant même leur sortie officielle. Gros plan sur cette mouvance insaisissable et son mode de fonctionnement.

La Scene


Une communauté trentenaire !

Communément appelée «La Scene », cette communauté s'est spécialisée dans la copie numérique et la distribution d'œuvres culturelles protégées par des droits d'auteur. Tous les types de contenus culturels sont concernés : musique, films, jeux vidéo, logiciels, livres, magazines, bandes dessinées... À l'origine, ces données étaient partagées exclusivement entre les membres de la communauté par l'intermédiaire du BBS (littéralement « système de bulletins électroniques » : l'ancêtre d'Internet). Ce n'est que plus tard avec notamment l'essor d'Internet que les copies piratées (appelées « releases ») ont commencé à être propagées en dehors de « La Scene » par l'intermédiaire des newsgroups, des réseaux Peer to peer, etc.

eMule libre


L'élite de cette communauté qui se renouvelle sans cesse au fil des années et des évolutions technologiques se compose pour l'essentiel d'érudits très bien organisés et dotés pour certains de compétences pointues en informatique (sécurité, réseau, programmation...). Si elle officie depuis plus de 30 ans malgré une répression qui ne cesse de s'intensifier, c'est qu'elle a su faire preuve d'au moins autant de talent pour se camoufler et s'organiser, que pour dénicher des œuvres culturelles en avant-première et déjouer tous les systèmes anti-copies développés par les éditeurs.

Une chaîne de distribution sophistiquée

Du support original jusqu'à son partage sur les réseaux, une copie illégale de « La Scene » peut suivre un cheminement très complexe dans lequel intervient de nombreuses personnes. Une chaîne humaine dans laquelle chacun possède des compétences particulières et joue un rôle bien précis.

Serveurs

Des contenus comme les jeux vidéo, les logiciels, les systèmes d'exploitation, etc. nécessitent de véritables experts pour craquer les systèmes anti-copies. La numérisation des livres par OCR (méthode de numérisation de textes) est contrôlée par des relecteurs aussi passionnés que cultivés qui relisent et corrigent les fichiers générés par les logiciels de reconnaissance. Les DVD/Blu-ray doivent quant à eux être ripés et encodés, tandis que les films et les séries TV passent à une vitesse impressionnante par des équipes traducteurs qui s'occupent des sous-titrages... Ces travailleurs de l'ombre sont parvenus ainsi à développer un réseau de distribution mondial dont l'efficacité dépasse de loin celle des circuits de distribution traditionnels... Qui sont-ils, comment sont-ils organisés, quelles sont leurs motivations ? Autant de questions auxquelles nous allons tenter de répondre.
Modifié le 09/10/2013 à 16h49
Commentaires