L’Ecosse aura bientôt le premier parc éolien flottant du monde

Baptisé Hywind, ce projet pionnier d'éoliennes flottantes promet de repousser plus loin vers les eaux du grand large les zones maritimes de production d'énergies renouvelables, pour l'heure cantonnées au littoral proche de la côte.

L'éolien flottant coûte pour l'heure deux fois plus cher que les techniques conventionnelles, mais le rattrapage pourrait se faire avant 2030.

Installables jusqu'à 700 mètres de fond


Elles ne sont pour l'heure que sept éoliennes, mais le monde des énergies renouvelables regarde leur installation avec la plus grande attention. Deux turbines flottantes construites sur la côte norvégienne sont en train d'être remorquées à travers la mer du Nord, direction le nord-est de l'Ecosse, pour y être amarrées au fond marin. Cinq autres devraient bientôt suivre.

Piloté par le pétrolier norvégien Statoil, le projet Hywind est inhabituel, car c'est la première fois que des éoliennes flottantes vont être mises en route. Lestées par un ballast sous-marin haut de 78 mètres, les turbines seront attachées au fond marin par trois lignes d'amarrage afin de les maintenir en position verticale. Selon Statoil, la technologie employée va rapidement ouvrir l'océan à la production d'énergies renouvelables.

éolien flottant hywind


Boom d'ici 2035


La technologie de l'éolien flottant devrait en effet permettre de lever les obstacles au développement offshore des renouvelables : les actuelles turbines à fond fixe ne peuvent être installées qu'à des profondeurs inférieures à 40 mètres, ce qui les rend inutilisables le long des côtes abruptes de l'Ouest des États-Unis ou du Japon, qui plongent rapidement à plusieurs centaines de mètres. Les parcs éoliens flottants fonctionneront, eux, dans des profondeurs d'eau comprises entre 100 et 700 mètres, voire au-delà. En plus d'ouvrir l'Atlantique ou la Méditerranée, les parcs éoliens flottants ont l'avantage d'éteindre les objections esthétiques soulevées par les riverains de nombreux littoraux où sont implantées des éoliennes maritimes.

Les promoteurs de l'éolien flottant voient grand, et certains pays comme la Grande-Bretagne ou la France y voient une chance de revenir dans la course mondiale aux technologies renouvelables. Le boom est espéré pour la prochaine décennie. Il passera par une baisse des prix : l'éolien flottant coûte aujourd'hui autant que les turbines à fond fixe il y a dix ans. Les 7 turbines du projet Hywind, elles, auront coûté 200 millions de Livres Sterling, largement financées par le gouvernement écossais.

Modifié le 30/06/2017 à 14h28
Commentaires