le dimanche 04 juin 2017

La Californie atteint 67 % d’énergie renouvelable

Alors que le monde redoute la sortie des Etats-Unis de l'Accord de Paris sur les réductions des émissions de gaz à effet de serre, l'Amérique est en train d'opérer à grande vitesse sa conversion aux énergies vertes. Le 13 mai dernier, la Californie a battu un record en consommant 67 % d'énergies d'origine renouvelable.

Et le sunshine state est loin d'être le seul sur cette voie encourageante pour la qualité de l'air.

Une météo favorable


Pionnier dès le début des années 2000 dans le développement des énergies renouvelables, la Californie vient sans doute de franchir une étape dans son renoncement aux énergies fossiles. Le 13 mai 2017 restera dans l'histoire de l'Etat comme le jour où il consomma pour la première fois 67,2 % d'énergies d'origine renouvelable. Le record est d'autant plus remarquable qu'il n'a été établi qu'en considérant la production des grands opérateurs de l'éolien et du solaire. En y ajoutant l'électricité d'origine hydraulique et la production des panneaux solaires des particuliers, la part des renouvelables ce jour-là a atteint 80,7 %.

Le principal réseau électrique californien CISO explique ce record par la météo favorable : beaucoup de jours très ensoleillés (on n'en attend pas moins de la Californie), des vents soutenus, et des réservoirs de barrage pleins. CISO s'attend d'ailleurs à ce que le record tombe rapidement : le précédent datait seulement du mois de mars (56,7 % de renouvelables dans le mix énergétique californien).

Eoliennes


L'Amérique sur la même pente


La Californie compte aussi trouver rapidement des solutions durables au principal frein du développement des renouvelables : l'inconstance des sources d'énergie. L'opérateur CISO vient de signer avec Tesla pour la livraison de batteries de nouvelle génération, capables de stocker efficacement la production.

A ce rythme, San Francisco envisage d'approvisionner à 100 % son réseau de transports publics en énergie verte d'ici 2045. Les autres Etats de l'Amérique ne sont pas en reste : Atlanta vise la conversion totale au renouvelable en 2035, tout comme le Massachusetts. Plus ambitieuse encore, la ville de Chicago promet 2025, Hawaï 2045 et le Nevada 2040. Redevenus le premier producteur mondial de pétrole cette année, les Etats-Unis parvenaient en parallèle plusieurs jours de suite à 50 % d'électricité verte en février.




Modifié le 02/06/2017 à 18h09
Commentaires