Espace membre :
flechePublicité

// Test Samsung 840 Pro : le SSD le plus rapide ?

Partager ce dossier

Publié par Frédéric Cuvelier le Jeudi 21 Mars 2013

Samsung 840 Pro
En fin d'année dernière, nous testions le 840 Series de Samsung, premier SSD à embarquer des puces mémoire TLC. Samsung a également commercialisé un 840 « Pro » doté de puces MLC, ce qui en fait un produit bien différent de son cousin.

Les puces TLC sont, en théorie, moins endurantes, que les puces MLC, mais également moins rapides en écriture et surtout moins chères. Pour rester en haut de l'affiche et proposer un SSD aux performances dignes de celles des OCZ Vector, Intel 335 Series ou Corsair Neutron GTX, Samsung se devait donc de décliner son 840 Series sans les puces TLC.

Le 840 Pro est donc la réponse du coréen aux derniers SSD en date. Qu'en est-il de ses performances et de ses spécificités techniques ? Réponse dans ce test.

Les différences avec le 840 Series : seule la mémoire change

En apparence, rien ne distingue les deux SSD de Samsung. Même robe noire d'aluminium, mêmes dimensions, même épaisseur (7 mm). Seules les étiquettes placées au dos des SSD permettent de les différencier.

Samsung 840 Pro
Samsung 840 Pro

Mises à part les puces NAND, rien ne sépare les deux SSD du constructeur coréen du point de vue des composants. Ce dernier réutilise en effet son dernier contrôleur maison, le MDX. Il s'agit de la 4ème génération de contrôleur Samsung, après celles des 470 (MAX), 820 (MBX) et 830 Series (MCX). Pour rappel, le MDX est pourvu de 3 coeurs ARM Cortex R4 gravés en 28 nm, chacun d'entre eux étant cadencé à 300 MHz.

Samsung 840 Pro

Ce contrôleur utilise de la mémoire basse consommation de type LPDDR2 pour le cache et fonctionne sur 8 canaux. Les modèles 256 et 512 Go, qui disposent de 8 puces NAND de respectivement 32 et 64 Go sont donc favorisés du point de vue des performances. La version 128 Go (notre modèle de test) ne contenant que 4 puces de 32 Go, le fonctionnement du SSD n'est pas complètement optimisé. D'où des débits moindres en écriture, comme le montre ce tableau.

Performances
  128 Go 256 Go 512 Go
Lecture séquentielle (Mo/s) 530 540 540
Écriture séquentielle (Mo/s) 390 520 520
Lecture aléatoire 4 Ko (IOPS) 97 000 100 000 100 000
Écriture aléatoire 4 Ko (IOPS) 90 000 90 000 90 000

Notez les performances particulièrement élevées en termes d'entrées-sorties par seconde : seul le Vector d'OCZ parvient à faire mieux. Ce dernier reste également le maître en débits séquentiels, du moins sur le papier, puisqu'OCZ promet 550 Mo/s en lecture, et 530 Mo/s en écriture, sur les modèles 256 et 512 Go.

Le contrôleur MDX de Samsung gère évidemment le TRIM et le NCQ, et prend en charge le chiffrement AES 256-bit. Notez toutefois que cette fonctionnalité est bridée sur le 840 Series, mais est bel et bien active sur le 840 Pro.

Nous l'avons précisé plus haut, les Samsung 840 Pro embarquent des puces NAND de type MLC, gravées en 21 nm. Ces dernières fonctionnent via l'interface Toggle 2.0, capable de délivrer des débits grimpant jusqu'à 400 Mbps. Pour rappel, le Toggle 1.0 du 830 Series était limité à 133 Mbps.

Notez que notre modèle de 128 Go contient 4 puces de 32 Go, pour une capacité disponible (sous Windows) de 119,24 Go. Cela signifie que Samsung réserve un peu plus de 9% de la capacité de son SSD aux algorithmes d'over-provisioning. Sachez toutefois qu'il est toujours possible de forcer un espace supplémentaire via le SSD Magician livré avec le 840 Pro.

Le SSD Magician passe en 4.0

Un logiciel qui est d'ailleurs passé en version 4.0, avec une interface complètement revue. Plutôt plaisante, cette dernière donne accès aux principales informations concernant l'état de santé de votre SSD (avec notamment la quantité de données écrites sur ce dernier).

Image: 1/6 | Lancer le diaporama
 
 
 

Sont également de la partie un module d'optimisation du SSD, un autre permettant de vérifier si ses performances restent constantes, un utilitaire permettant de mettre à jour le microcode du SSD et un second autorisant un secure erase sur votre unité. Enfin, on retrouve un module permettant de choisir la quantité de mémoire allouée à l'over-provisioning.

Performances

Le concurrent le plus redoutable du Samsung 840 Pro est sans nul doute, à l'heure actuelle, le Vector d'OCZ. Ces deux SSD sont les plus rapides du moment, et dans une optique de performances pures, la bataille se joue entre ces deux-là. Sur le papier, du moins. Car dans les faits, vous allez voir que les choses ne sont pas si simples. Rappelons enfin que notre 840 Pro de test est un modèle 128 Go, handicapé par rapport aux modèles 256 Go du point de vue de l'écriture.


Malgré cela, le 840 Pro se débrouille un peu mieux que le Vector sur l'écriture de très petits fichiers (inférieurs à 4 Ko). Pour ce qui est de la lecture, le SSD d'OCZ est largement distancé pour les fichiers dont la taille est inférieure à 64 Ko. Le Vector prend ensuite la tête, pour quelques Mo/s. Pour Everest, au contraire, le SSD de Samsung est largement supérieur en lecture de fichiers de 512 Ko. Sur les petits fichiers, le 840 Pro se montre en revanche plus limité et fait moins bien que le 840 Series. La faute au modèle 128 Go ?

En écriture, le Vector reste roi pour Everest, largement devant le 840 Series. Le serait-il resté avec le 840 Pro 256 Go ? Notez par ailleurs que notre 840 Pro 128 Go fait aussi bien que le 830 Series en 256 Go. Belle performance.

Qu'en est-il en pratique ? En lecture de gros fichiers, les 840 Pro et Vector font jeu égal, ce dernier étant logiquement plus performant en écriture. Sur les petits fichiers, c'est le 335 Series d'Intel qui se montre le plus véloce en lecture, tandis que pour l'écriture, le Sandisk Ultra Plus l'emporte. Sur nos différents tests pratiques, le Samsung 840 Pro se montre enfin très efficace, notamment sur le test Winrar.

Notre avis

award choix technique
Commençons cette conclusion par un petit regret : celui de ne pas avoir disposé d'une version 256 Go de ce Samsung 840 Series, afin de la comparer au Vector d'OCZ. Lequel des deux est le meilleur SSD du moment ? Difficile de répondre à cette question du coup, même s'il semblerait que le 840 Pro soit potentiellement un peu meilleur.

Il affiche en effet les meilleurs scores en lecture, et se montre particulièrement efficace en écriture, pour un modèle 128 Go. Le modèle 256 Go devrait donc, dans le domaine, tenir tête au Vector. Et comme ce dernier, le 840 Pro bénéficie d'une garantie de 5 ans.

Mais là où Samsung l'emporte, c'est au niveau du prix : le constructeur coréen bénéficie en effet d'un contrôle total de la chaîne de production, qui lui permet d'appliquer une politique tarifaire plus agressive que son concurrent. Résultat, la version 128 Go se trouve 10 euros moins chère que le Vector, et la version 256 près de 20 euros moins chère. Et si l'on ajoute la qualité du SSD Magician dans la balance, cette dernière penche un peu plus du côté de Samsung.

Les plus

  • Nouvelle référence en lecture
  • Performances globales
  • Temps d'accès aléatoire
  • SSD Magician

Les moins

  • Ecriture pour le 128 Go
  • Pas de câble en bundle
  • Prix un peu élevé tout de même

Samsung 840 Pro

SSD interne

Très bon

  • Performances synthétiques
  • Performances pratiques
  • Performances / prix


Vous aimerez aussi

Article du Jeudi 21 Mars 2013 par Frédéric Cuvelier

Envoyer par mail Envoyer par mail
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels Anti phishing

BitDefender Antivirus Essential
L'antivirus minimaliste de BitDefender, licence illimitée dans le temps
AVG LinkScanner
Évitez les sites web vérolés avec la solution de prévention gratuite d'AVG !
SPAMfighter Standard
Dites au revoir au spam !
Anti-Phishing Domain Advisor
Luttez efficacement contre le hameçonnage.
Google Safe Browsing
Rendez votre navigation sur internet avec Firefox plus sure.
Reasonable Anti-phishing Toolbar
Se protéger des faux sites webs

Partenaire Clubic.com

flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité