Par
le jeudi 16 juin 2005

ATI Radeon X800 XL AGP

000000b400111932-photo-logo-x800-series.jpg
Dans le monde de la carte graphique, rien n'est jamais simple, et depuis quelques années déjà deux camps s'affrontent quasi-systématiquement. Le lancement de la plate-forme PCI-Express a été une nouvelle fois l'occasion pour ATI et NVIDIA de faire état de leurs divergences, notamment quant à leurs choix technologiques. À l'époque, NVIDIA avait choisi la solution du bridge, baptisée HSI, qui lui permettait d'interfacer ses puces AGP existantes sur le bus PCI-Express. Problème, cette technologie plutôt astucieuse n'était au final guère séduisante, puisque non native et induisant un coût supplémentaire pour les fabricants de Cartes Graphiques en plus d'être soupçonnée d'accroître certains temps de latence. Le résultat ne s'est pas fait attendre et la firme au caméléon a payé ce choix au prix fort en offrant à ATI, sur un plateau, le marché naissant du graphisme PCI-Express.

Comme le vent tourne, NVIDIA a finalement pu démontrer en décembre dernier pourquoi il était malgré tout judicieux d'opter pour le pont HSI ; celui-ci étant réversible, la firme pouvait proposer une version AGP de son succès de l'époque, le GeForce 6600 GT, jusqu'alors réservé aux seules machines PCI-Express alors que le GeForce 6800 GT était déjà disponible en versions AGP ou PCI-Express. Ainsi NVIDIA répondait non seulement à une demande du marché, mais mettait également en exergue une faiblesse de la gamme actuelle d'ATI : l'absence de solutions modernes AGP... Car tout le problème est là : si ATI a tout misé sur le PCI-Express, le canadien a un peu trop vite oublié l'énorme base de machines AGP déjà installées et dont les propriétaires ne veulent pas forcément migrer vers le PCI-Express du fait du coût élevé de cette transition (logique il faut tout changer). D'autant qu'au lancement, le bus PCI-Express n'a pas convaincu la presse du fait du faible écart de performances constaté entre les cartes AGP et PCI-Express à configuration équivalente. Plusieurs mois après l'apparition de ses premières puces PCI-Express, ATI réagit enfin en lançant son Radeon X800 XL en version AGP.
Modifié le 13/02/2018 à 16h52
Commentaires