Espace membre :
flechePublicité

// Dossier complet : les disques durs

Partager ce dossier

Publié par Vincent Ramarques le Lundi 25 Mars 2002


Aujourd'hui les besoins en espace disque sont de plus en plus importants, ceci est dû à l'augmentation constante de la taille des applications, ainsi qu'à celle des systèmes d'exploitations. Le passage de Windows 9x, qui occupe une centaine de Mo, à Windows XP qui nécessite 1 Go d'espace libre, est d'ailleurs un exemple flagrant. Il est donc parfois nécessaire de changer son disque dur pour pouvoir profiter d'un espace de stockage plus confortable, ou bien encore d'une rapidité accrue.

Cependant, faire le bon choix n'est jamais chose facile en matière de périphérique sur PC. Nous allons donc essayer de vous aider à travers ce dossier complet qui vous expliquera comment se caractérise cette principale unité de stockage, sur quels critères faut-il juger les différents Disques durs et l'organisation de votre disque qu'il faudra adopter en fonction de vos besoins.

Dit papa, comment c'est fait un disque dur ?


Avant de détailler les caractéristiques importantes qui seront à analyser avant l'achat d'un nouveau disque, il nous a semblé bon de faire un petit aparté concernant la composition et le fonctionnement même de cette unité de stockage.

La composition :


Le disque dur, tel qu'il a été inventé par 17, est composé de multiples éléments à la fois mécaniques et électroniques qui permettent d'effectuer sur chaque surface, de chaque plateau (voir schéma ci-dessous) un travail d'une précision incroyable. Afin de mieux analyser et de comprendre plus facilement son fonctionnement nous allons nous appuyer sur le schéma suivant, qui met justement en avant les éléments cités ci-dessus :

Dossier Mecannique

Le disque dur est donc composé d'un ensemble de plateaux, dont le nombre varie en fonction de la capacité de stockage du disque et de chaque plateau. Sur chacun de ces plateaux reposent en suspens, à quelques micromètres (microns) de leurs surfaces, des têtes qui permettent d'inscrire ou de lire les données contenues sur le disque.

Afin de pouvoir accéder à l'ensemble des plateaux et d'optimiser les transferts de données, il y a dans chaque disque dur autant de têtes qu'il y a de plateaux. L'ensemble des têtes est d'ailleurs dirigé par un "bras electro-magnétique", qui contrôle et fait pointer au bon endroit les têtes d'écriture et de lecture afin qu'elles puissent effectuer des opérations sur l'ensemble du rayon du ou des plateaux.

Grâce à un moteur rotatif qui fait tourner plus ou moins vite (cela dépend de quelle génération est issue le disque) les plateaux sur eux-mêmes, les têtes peuvent ainsi intervenir sur l'ensemble de la surface de stockage.

L'organisation du disque :


Pour stocker des données les disques durs ont utilisé une méthode d'organisation identique qui est restée inchangé depuis leur apparition. Un disque dur contient donc un certain nombre de plateaux qui se caractérisent par un ensemble de pistes, qui stockent elles-mêmes des milliers de secteurs (généralement de 512 octets). Cette organisation est complétée par une notion appelée "Cylindre". Un cylindre correspond à l'alignement de l'ensemble des têtes, qui rappelons le, sont indissociables du bras électro-magnétique, au niveau d'une même piste pour chaque plateau. Ainsi, si la première tête a besoin d'aller chercher des informations sur le 1er plateau / piste 14, les têtes placées au dessus des plateaux 2 et 3 seront également alignées sur cette même 14ème piste.

Récapitulons tout cela dans un schéma qui vous paraîtra, sans aucun doute, plus explicite :

Dossier Organisation disque dur

Pour finir sachez qu'une dernière unité, baptisée "Clusters" vient compléter cette organisation. Sous ce nom se cache la plus petite unité qui pourra être utilisée pour stocker un fichier. La taille d'un cluster (qui est en fait ni plus, ni moins qu'un ensemble de secteurs) est déterminée par deux facteurs : la taille du disque et surtout par le système de fichier utilisé.

Autrefois, sur les systèmes DOS et Windows 95 (OSR1) la majorité des utilisateurs utilisaient un système de type FAT16, qui comme son nom l'indique, n'offrait que des adressages d'informations encodés sur 16 bits. De ce fait, la FAT16 était limitée à gérer des partitions d'une taille maximale de 2 Go, composées de clusters de 32 Ko à partir du moment ou, la partition avait une taille supérieure à 1 Go. Ce qui signifie qu'en FAT16 un disque de 4 Go devait au minimum être découpée en deux partitions de 2 Go et que sur ces partitions, un petit fichier de 100 octets par exemple, occupait forcément 32 Ko sur le disque. On peut dès lors imaginer la place qu'il était possible de perdre en stockant des milliers de petits fichiers avec des partitions cantonnées à cette taille de 32 Ko par cluster.

Heureusement, depuis la sortie de Windows 95 OSR2, les systèmes d'exploitation Microsoft sont désormais capables de gérer la FAT32, qui permet d'encoder sur 32 bits les adresses des informations qui se trouvent sur le disque. Ce système de fichiers à l'avantage d'être légèrement plus rapide et surtout il ne limite plus la taille des partitions à 2 Go, mais à 2 To. Il est également capable, du fait d'une meilleure précision au niveau des adresses de stockage, de proposer des clusters d'une plus petite taille. Celle-ci est en fait déterminée en fonction de l'espace alloué à la partition, nous avons récapitulé les différentes tailles/clusters disponibles sous les systèmes FAT16 et FAT32 dans le tableau suivant :

Taille Clusters

Comme vous pouvez le voir, la FAT32 peut offrir un gain de place non négligeable par rapport à la FAT16 dès lors que l'on stocke un nombre très important de fichiers ayant une taille >32 Ko sur des partitions ayant une taille inférieure à 32 Go.

Toutefois, comme cela est mentionné dans le tableau, ce "gâchis" d'espace disque réapparaîtra également en FAT32 à partir du moment ou on utilisera des partitions de plus de 32 Go (cluster de 32 Ko). Un "gâchis" que l'on pourra toutefois négliger étant donné la taille des disques actuels, ou que l'on pourra résoudre en découpant le disque, par exemple, en plusieurs partitions de 31 Go.

Enfin, il est important de préciser que les systèmes Windows NT 4.0, Windows 2000 et Windows XP gèrent également un autre système de fichier baptisé NTFS, qui offre à l'utilisateur la possibilité de créer notamment des partitions ayant des clusters de 512 octets. Cependant, il n'est pas conseillé à l'utilisateur "grand public" d'utiliser ce système de fichier, notamment sous Windows XP. Pour la simple et bonne raison qu'il se révèle plus lent que la FAT32 et que les fonctions avancées du système NTFS (compression des données, accès sécurisé aux informations, classement par utilisateur ...) ne lui seront pas d'une grande utilité.

Cette partie consacrée au principe de fonctionnement d'un disque arrivant à son terme, passons à l'étude des critères qui vous permettra de choisir un disque propre à votre budget et à votre profil d'utilisateur.



Vous aimerez aussi

Envoyer par mail Envoyer par mail
à partir de
54,90 €
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels Facturation

NounouPaye
Edition des fiches de paie des assistantes maternelles gratuit
FactOOor
La facturation avec OpenOffice.org
Ciel Devis Facture
Ciel Devis Facture : Editez vos devis et vos factures en toute sérénité.
Factoure
Editer gratuitement des factures et devis
Facture Modèle Pro
Facture Modèle Pro : Assurez la facturation de votre activité libérale.
PrévisiOOo
Gerer un budget prévisionnel avec OpenOffice.org
flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité