le mardi 03 avril 2018

La portabilité des contenus vidéo, c'est maintenant

Tous ceux qui ont voyagé, ces dernières années, ont eu cette mauvaise surprise, au moment du lancement de Netflix et d'autres plateformes de vidéo à la demande comme myCanal ou Amazon Prime Video. Certaines séries ou films disparaissent, d'autres sont proposés dans la langue locale et en anglais, le français n'étant pas disponible. Tout ça, c'est désormais terminé, grâce à la portabilité des contenus audiovisuels, instaurée en Europe depuis le 1er avril 2018.

Vos séries préférées disponibles partout en Europe


Vous partez pour quelques jours en vacances avec votre tablette ou votre ordinateur, avec dans l'idée de regarder une série précise et là, patatras. Elle n'est plus disponible ! Normal : vous avez franchi une frontière et, en franchissant cette frontière, votre service de vidéo à la demande a automatiquement changé de catalogue.

C'est en effet le pays depuis lequel vous vous connectez qui détermine les contenus que vous pouvez regarder. Bien sûr, on peut toujours essayer d'utiliser un VPN, mais dans les faits, la plupart du temps, le VPN est détecté par la plateforme de VOD qui bloque totalement l'accès aux contenus.

netflix


Tout ça, c'est désormais terminé. Depuis le 1er avril, en raison d'une directive européenne, les fournisseurs de services de vidéo à la demande sont tenus de garantir la portabilité des contenus, partout en Europe. Cela signifie que, concrètement, si vous partez en vacances, mais aussi pour quelques semaines ou quelques mois dans un autre pays de l'Union pour vos études ou votre travail, vous devriez retrouver exactement les mêmes contenus là-bas qu'en France.

Un Belge ne pourra pas souscrire à Netflix en France


Attention : tout cela devrait être possible à condition que l'abonnement ait été souscrit avant le déplacement ! La directive prévoit en effet qu'il ne sera pas possible à un Belge, par exemple, de souscrire un un abonnement à un service de VOD en France depuis la Belgique. Le but est évidemment d'éviter que les Européens ne se mettent à souscrire à des services de VOD dans d'autres pays, soit pour chasser les offres promotionnelles, soit pour accéder à des contenus indisponibles dans leur pays.

Exemple type : la série Versailles, qui est disponible sur Netflix partout en Europe (mais en anglais), est proposée en exclusivité sur myCanal en France (et en français), puisque c'est Canal + qui en est le producteur.

Attention : cette règle ne s'applique qu'aux services de contenus payants. Les services de replay ou de vidéo en direct, gratuits, ne sont pas tenus de rendre leurs contenus accessibles partout en Europe. Actuellement, certains bloquent la diffusion de leur signal IP à l'étranger.

Modifié le 03/04/2018 à 09h17
Commentaires