Une simple imprimante à jet d'encre déjoue les capteurs biométriques

De plus en plus de smartphones sont équipés de lecteurs d'empreintes digitales, qui permettent de déverrouiller le téléphone, à minima. Un procédé une nouvelle fois remis en cause par un expérience impliquant une simple imprimante à jet d'encre.


A entendre certains constructeurs, les capteurs biométriques qui équipent leurs téléphones offrent une sécurité sans faille. Ces dispositifs pourraient même devenir assez rapidement un moyen de paiement. Le problème, c'est que les lecteurs d'empreintes utilisés sur les smartphones sont tout sauf inviolables.

On se souvient des hacks impliquant des moules imprimés en 3D ou même ceux utilisant une photo (dans des conditions très favorables cependant). Cette fois, c'est grâce à une imprimante à jet d'encre qu'une équipe de chercheurs de l'Université du Michigan est parvenue à contourner les protections de téléphones Huawei et Samsung.

Évidemment, il faut disposer d'une empreinte complète pour réaliser ce piratage, et même d'une encre, d'un papier bien spécifique, le tout dans le cadre d'une impression haute résolution. Dans ces conditions, les Samsung Galaxy S6 et Huawei Honor 7 n'ont pas résisté, contrairement à l'iPhone 5S d'Apple, dont le dispositif Touch ID semble plus robuste à ce genre d'attaques.

Les chercheurs ont partagé leur expérience dans une vidéo que nous vous proposons ici.



A lire également :
Modifié le 11/03/2016 à 09h06
Commentaires