le jeudi 23 mars 2000

Yves TOUSSAINT : Sociologue, spécialiste des télé-relations

Yves Toussaint est sociologue. Il s'intéresse plus particulièrement à la messagerie électronique et aux relations sociales à distance. Dans une neteconomie où les communications se font de plus en plus par l'intérmédiaire d'un écran d'ordinateur, il nous

Yves TOUSSAINT est sociologue. Il s'intéresse plus particulièrement à la messagerie électronique et aux relations sociales à distance. Dans une neteconomie où les communications se font de plus en plus par l'intérmédiaire d'un écran d'ordinateur, il nous

JC - Monsieur Toussaint, bonjour. De manière générale, pourriez-vous nous dire où se situe la sociologie dans ce nouveau contexte de ?virtualisation ? des relations sociales ? Précisément, existe-t-il des courants sociologiques spécifiques qui étudient l'impact des NTIC sur notre société ?

YT - Des sociologues ont une interprétation causale de la technique et raisonnent en termes d'impact positif, Michel Serres, JP Levy, Nora Minc etc..., ou d'impact négatif comme Virilio, Orwell et plus globalement la gauche alternative bien pensante. D'autres sociologues ne se posent pas ce problème d'impact mais analysent la technologie comme émanation du social qui réussit ou non à rencontrer des usages et des formes d'appropriation, si oui il y a congruence entre l'offre technologique et les rapports sociaux (cf Marc Gullaume, Victor Scardigli, Josiane Jouet, Philippe Mallein et moi même)

JC - Pensez-vous que le développement d'une société virtuelle puisse altérer la conscience collective si chère à Durkheim (entendue comme l'entité à laquelle les hommes se soumettent pour vivre ensemble en société)?

YT - Le développement d'une société virtuelle créée par les hommes n'altère pas la conscience collective, si elle devient réalité dans la conscience colective elle est alors forme contemporaine de cette entité

JC - Selon vous, la messagerie électronique et l'internet en général peuvent-ils être une source d' ?auto-exclusion sociale ?, ou tout du moins d'isolement physique ?

YT - Non. pas plus que l'écriture et la lecture des caractères et des pages de Gutemberg n'ont isolé les lecteurs et les ecrivains

JC - Pour reprendre la question précédente, pensez-vous qu'une relation humaine puisse avoir lieu sans contact physique ?

YT - Bien sûr; il suffit de se référer à toutes les formes de télérelation: les relations à distance, le téléphone, la radio, la télevision, la télésurveillance et peut être la télépathie

JC - Comment situez-vous la messagerie électronique par rapport à la parole, à l'écrit traditionnel, au téléphone ? Génère-t-elle un mode de communication différent ?

YT - oui, elle génère une forme d'écriture parlée sur une page d'ecran informatique dont les modes de lecture et d'écrirure n'ont pas d'équivalent avec les les formes classiques d'echange interpersonnel. Ainsi, les correspondances des littéraires du 18ème siècle ne s'effectuaient pas sur le même mode même si elles ne sont pas sans rapport

JC - Croyez-vous que les relations électroniques constituent une simple reproduction des relations dites réelles ou qu'elles sont plutôt propice à ? l'illusion ? et à la multiplication des identités ?

YT - Elles favorisent effectivement la multiplication des identités dans notre société où celles ci ne sont pas si assurées ni si rassurantes

JC - Dernière question : d'un point de vue professionnel, pensez-vous qu'une gestion efficace des hommes soit possible à distance et de manière asynchrone, via la messagerie électronique ?

YT - une gestion des hommes en temps réel, sans distance, n'est déja pas enthousiasmante alors asynchrone et efficace fait peur mais c'est possible; le pire fait partie du charme de l'humanité puisqu'il faut lutter contre, il donne du sens

JC - Monsieur Toussaint, je vous remercie
Entretien réalisé par Jérôme CHAUDEURGE
Modifié le 12/07/2012 à 09h55
Commentaires