le vendredi 16 janvier 2009

Gostai : la robotique et la téléprésence abordables

Les dernières innovations et les grandes tendances du domaine de la robotique grand public ont été présentées hier dans le cadre d'une conférence organisée par Gostai, la société que nous avons rencontré au mois d'avril 2008 et qui développe le système d'exploitation universel pour robots Urbi.

Logo Gostai

Gostai a ainsi dévoilé un service permettant d'accéder à distance à n'importe quel robot intégrant l'architecture GostaiNet. Il s'agit de décentraliser l'intelligence artificielle pour mettre à portée de robots économiques des comportements complexes, indépendamment des capacités embarquées. La robotique est d'ores et déjà très évoluée, le défi consiste désormais à la rendre accessible.

Conférence Gostai Janvier 2009
La robotique personnelle attire de nombreux investisseurs et entrepreneurs français tels SFR Développement, Bruno Bonnell ou encore Meccano

Les fonctions de reconnaissance vocale, de détection de mouvements ou encore de synthèse vocale par exemple, jusqu'à présent réservées aux robots de pointe comme l'AIBO du japonais Sony vendu environ 2000 euros sont dorénavant accessibles sur des robots vendus entre 300 et 500 euros.

Le Rovio de WowWee ou le Spykee de Meccano s'appuient sur les architectures Urbi et GostaiNet et disposent de connectiques Wi-Fi et 3G. Ces caractéristiques associées permettent à ces robots d'être contrôlés depuis n'importe quel point connecté de la planète (depuis un ordinateur ou un téléphone 3G). Des usages de pointe tels que la télésurveillance sont désormais accessibles à des prix raisonnables (moins de 400 euros). Ces robots sont potentiellement capables d'avertir de comportements inhabituels, avec un animal de compagnie laissé seul, une personne agée ou handicapée ou encore des enfants qui ne rentrent pas chez eux à l'heure prévue. Ils sont également capables de reconnaître des étiquettes ou des visuels qui déclenchent la lecture d'une musique ou d'un email et sont enfin parfaitement autonomes en rejoignant automatiquement leur base de recharge quand ils sont à court d'énergie.

Ces robots sont d'ores et déjà commercialisés ou le seront dans les prochaines semaines. Aux quelques centaines d'euros du prix d'achat de ces robots s'ajoutent un abonnement mensuel au réseau GostaiNet, non précisé. Des offres conjointes avec des opérateurs, tel SFR qui était présent à la conférence par la voix de Jean François Caillard, directeur de SFR Développement, des fournisseurs de services ou des enseignes de distribution sont envisagés.

WowWee Rovio
Meccano Spykee
Rovio à gauche, Spykee et consorts à droite

À terme, les fonctions de ces robots seront étendues et leur permettront de tenir compagnie aux humains. Ils pourraient par exemple reconnaître la couverture d'un livre pour enfant et le lire automatiquement depuis Internet. Des progrès sont toutefois encore nécessaires pour permettre à ces robots de saisir et de manipuler des objets, mais c'est l'une des grandes tendances vers laquelle les chercheurs s'orientent, dans l'optique d'assister des personnes dans leur vie quotidienne par exemple.
Modifié le 27/06/2012 à 19h23
Commentaires