le lundi 17 novembre 2008

Le passage à la vie active favoriserait les communications asynchrones

idate
L'Institut de l'Audiovisuel et des Télécommunications en Europe (Idate) vient de publier la cinquième édition de son étude consacrée à l'analyse des comportements du grand public en matière de services TIC. Réalisée auprès de 1500 jeunes internautes européens (18-25 ans), l'étude analyse les types de communication qui se développent au moment du passage à la vie active.

Premier constat: les jeunes internautes disposent d'un équipement multiple et personnel. Ils possèderaient en général un téléphone mobile, un lecteur MP3, et un PC portable (pour 2/3 d'entre eux). L'Idate note, par ailleurs, le succès rapide de nouveaux terminaux, notamment des téléphones « touch-screens » et des mini-laptop (respectivement 16% et 4% des jeunes internautes équipés).

Logo reveil heure horloge
Conséquence: plus de la moitié (53%) des jeunes actifs européens déclarent avoir augmenté le temps consacré à téléphoner une fois rentrés dans la vie active. Ils sont ainsi 41% à estimer avoir augmenté leur usage de la voix mobile (11% à avoir diminué) contre 25% pour la voix fixe (35% à avoir diminué). Parallèlement, d'après l'Idate, le passage à la vie active stimulerait les communications asynchrones : SMS et Email notamment. Depuis qu'ils travaillent, 50% des jeunes sondés estiment avoir augmenté leur usage de l'email (12% à avoir diminué) et 29% estiment avoir augmenté leur usage des SMS (13% à avoir diminué). A contrario, ils sont 33% à estimer passer moins de temps à « chater » sur les messageries instantanées (IM), et 36% à passer moins de temps sur les blogs et forums. Pour eux c'est un moyen de gagner du temps et d'adapter les rythmes de travail avec les relations, conséquence d'une relative distanciation par rapport à la communauté.

L'Institut constate enfin que le miccroblogging et les réseaux sociaux, en proposant des services presque similaires, commencent à « phagocyter » les messageries instantanées (IM). Une évolution qui s'accompagne d'un mouvement vers les emails mobiles qui pourront, à terme, converger avec les SMS. Le développement de l'IM, des réseaux sociaux et de la visioconférence mobile resterait, en revanche, limité. Les problèmes d'interopérabilité, le manque d'ergonomie du terminal (clavier, batterie, écran), la concurrence du PC constitueraient, d'après l'Idate, autant de freins à leur développement.

Etude idate 15 11 08
Impact de l'entrée dans la vie active sur les pratiques de communication
Commentaires
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )