le lundi 25 février 2008

YouTube inaccessible : conséquence de la censure ?

drapeau pakistan
Vous êtes nombreux à avoir constaté des difficultés de connexion au célèbre service d'hébergement de vidéos américain YouTube dimanche soir, aux alentours de 21 heures. Cette inaccessibilité temporaire résulterait, selon la BBC, d'un blocage mis en place par le Pakistan qui, après la Turquie, le Maroc ou la Thaïlande, souhaiterait protéger ses habitants de certains contenus incompatibles avec la morale islamique. En dépit du vif succès rencontré sur la toile par les pérégrinations du chef de l'état au salon de l'agriculture, les vidéos qui sont associées à son déplacement de samedi ne seraient donc pour rien dans cette interruption de service.

Vendredi se déroulait à Islamabad, capitale du Pakistan, une manifestation pour protester contre la diffusion, par dix-sept quotidiens danois, de caricatures du prophète Mahomet dans leur édition du 13 février, plus de deux ans après l'affaire des douze dessins publiés par le Jyllands-Posten. Sur YouTube, différentes vidéos récemment envoyées par des internautes mettraient à nouveau en scène ces caricatures. En réaction, l'Autorité des télécommunications aurait selon l'AFP ordonné à tous les fournisseurs d'accès du pays d'interdire l'accès à YouTube « en raison de la teneur blasphématoire des vidéos et contenus » publiés sur le site.

D'après la BBC, la mise en place du filtrage visant à interdire l'accès à YouTube depuis le Pakistan aurait malencontreusement abouti à un blocage généralisé, constaté en Asie, aux Etats-Unis, mais aussi en Europe. L'un des ingénieurs de Pakistan Telecom aurait en effet transmis la redirection mise en place sur le domaine YouTube.com à PCCW, l'un des principaux opérateurs de la région. Celle-ci aurait été répliquée par d'autres opérateurs dans le monde, jusqu'à ce qu'un employé de YouTube réalise l'ampleur du problème et contacte PCCW. L'erreur n'aurait pas été intentionnelle.

Certaines des vidéos incriminées ont déjà été mises hors ligne par YouTube.
Commentaires
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )