Un homme ivre passe à tabac un robot policier

Et si le soulèvement contre les machines avait déjà commencé ? L'épicentre de la révolte se trouverait alors à Mountain View, Californie, où fin avril, un homme a été arrêté par la police locale pour s'en être pris à K5, un robot patrouilleur.

Rassurez-vous, le robot a vite repris le travail !

Man : 1 - Machine : 0


Si l'avenir nous promet des robots partout, tout le temps, connaissant le genre humain, on se dit qu'il n'est pas du tout certain que la cohabitation se déroule sans embûche. Sans doute faudra-t-il légiférer pour dissuader certaines personnes de sombrer dans le luddisme. A Mountain View, un homme de 41 ans a profité du vide juridique pour se passer les nerfs sur un modeste robot patrouilleur.

K5 circulait dans un parking quand Jason Sylvain s'est approché de lui pour le renverser. N'ayant pas de bras, K5, 140 kilos, n'a pas pu se relever, mais il a aussitôt alerté la police qui a interpellé l'agresseur éméché quelques minutes plus tard.

K5 knightscope 2


K5, 140 kilos pour protéger et servir


Développé par la société Knightscope, K5 est une célébrité locale de la Silicon Valley. Depuis deux ans, il est testé sur le parking du campus de Microsoft, et vise à terme à remplacer les forces de police ou de sécurité dans les lieux privés. Son allure rondouillarde dissimule une batterie de capteurs en tous genres : caméras infrarouges à 360°, détecteurs de mouvement, de fumée, de radiation, etc. Le flux vidéo de chaque K5 est consultable en temps réel via des serveurs sécurisés par les agents humains.


K5 avait fait parler de lui à l'été 2016, quand un exemplaire avait malencontreusement heurté un enfant de 16 mois avant de lui rouler sur le pied. Malgré le poids du robot-vigile, l'enfant s'en était heureusement sorti indemne. Bien qu'anecdotique, l'agression subie par K5 intéresse le monde entier, car l'affaire préfigure peut-être le vandalisme dont les robots seront inévitablement victimes une fois lâchés parmi les hommes. Toute la question est de savoir quelle réaction programmer : la riposte, l'alerte, ou plus sûrement, l'évitement.


Modifié le 02/05/2017 à 17h38
Commentaires