CES 2016 : le Wi-Fi i802.11ad se lance chez TP-Link

Non content d'être le berceau de lancement du Wi-Fi HaLow, le CES de Las Vegas est également l'occasion de voir les premiers produits en Wi-Fi i802.11ad. Une nouvelle évolution du Wi-Fi qui apporte essentiellement des performances supérieures.

TP-Link présente ainsi le Talon AD7200, un routeur sans fil au design pour le moins singulier. Au-delà du design et de ses huit antennes dépliables en MU-MIMO, le Talon AD7200 inaugure la prise en charge du Wi-Fi i802.11ad qui utilise la bande de fréquence des 60 GHz pour proposer des débits atteignant les 4600 Mbps. Bien sûr, le routeur conserve une couverture Wi-Fi conventionnelle sur les bandes 2,4 et 5 GHz ce qui permet de totaliser sur trois bandes de fréquence un débit maximal de 7133 Mbps, arrondi dans la communication officielle de TP-Link à 7200 Mbps, d'où la référence retenue par TP-Link.

Les plus assidus d'entre vous se souviendront que ce débit n'est pas sans rappeler le WiGig : c'est le cas puisque la technologie portée par la WiGig Alliance est revenue dans l'escarcelle de la Wi-Fi Alliance. Avec trois bandes de fréquence, le Talon AD7200 est donc compatible avec les précédentes générations de Wi-Fi (i802.11a/b/g/n/ac) alors qu'il faut garder à l'esprit que sa bande de fréquence de 60 GHz signifie une portée inférieure. Armé d'un processeur double coeur à 1,4 GHz, le routeur s'appuie sur un circuit radio signé Quelcomm Atheros et héberge quatre prise Gigabit Ethernet et deux ports USB 3.0. Naturellement pour obtenir les meilleurs débits avec ce routeur il faudra que les périphériques auxquels il se connecte soient compatibles i802.11ad.

TP-Link n 'annonce pour l'heure aucune date de disponibilité précise au delà de « début 2016 » ni aucun prix public pour ce routeur.

TP-Link Talon AD7200


A lire également
Modifié le 07/01/2016 à 15h51
Commentaires