Espace membre :
flechePublicité

// ZenBook Prime : Asus renouvelle son ultrabook

Partager ce dossier

Publié par Frédéric Cuvelier le Mardi 12 Juin 2012

Asus Zenbook Prime UX31A
Alors que Apple vient tout juste d'annoncer une nouvelle version de son MacBook Air, Asus lance une contre-attaque immédiate et dévoile aujourd'hui sa nouvelle gamme ZenBook.

Une gamme qui avait, en fin d'année dernière, séduit bon nombre d'entre vous, alors que votre serviteur lui desservait un « Excellent », la meilleure appréciation que l'on puisse donner sur Clubic. Etait-ce quelque peu exagéré ? C'est en tous cas le message que semble nous passer Asus, puisqu'à peine 6 mois plus tard, Asus fait évoluer son ultrabook vers une version encore plus compétitive. Et si l'adoption des nouveaux processeurs Ivy Bridge d'Intel ne surprend personne, c'est par l'écran de ce ZenBook qu'arrive l'évolution la plus impressionnante : le UX31A se dote en effet d'une dalle IPS Full HD. Une première pour un portable de 13,3 pouces.

Et sans vouloir lever le voile sur notre conclusion, sachez qu'Asus a corrigé quasiment toutes les faiblesses que nous signalions lors de notre test de l'Asus UX31E. L'ultrabook parfait, l'arme anti-MacBook Air d'Asus ? Voici le test.

Présentation retour au sommaire

Asus ZenBook UX31A
Caractéristiques techniques
Réf. exacte Asus UX31A-R4003X
Ecran - Définition 13,3 pouces Full HD
1 920 x 1 080 pixels
Processeur Intel Core i7-3517U
(1,9 à 3,0 GHz)
Nombre de cœurs 2 (4 avec HyperThreading)
Mémoire vive 4 Go DDR3 1 600 MHz
Carte graphique
Intel HD 4000
Stockage SSD SanDisk U100 256 Go
Lecteur optique Non
Wi-Fi 802.11 b/g/n (Centrino Advanced-N 6235)
Bluetooth 4.0+HS
Lecteur de cartes SD, SDHC, SDXC, MMC
Connectique PC 2x USB 3.0, Ethernet (via adaptateur)
Connectique A/V micro-HDMI 1.4, VGA (via adaptateur), casque/micro
Webcam 0,9 mégapixel
Clavier 82 touches chiclet sans pavé numérique
Touchpad 105 x 71 mm cliquable multipoint
OS Windows 7 Home Premium ou Pro
64 bits
Garantie 1 ou 2 ans
Batterie 4 cellules 50 Wh
Dimensions 325 x 223 x 17.8 (5) mm
Poids
1,38 Kg
À première vue, difficile de différencier ce nouveau ZenBook de son aîné le UX31E. Asus joue sur ses acquis, mais il faut dire que le design et la finition du précédent ZenBook avaient convaincu. Le châssis est entièrement fait d'aluminium brossé, et Asus conserve son double coloris gris clair, autour du clavier et sous l'ultrabook, et gris anthracite, sur la coque. Cette dernière bénéficie d'une belle finition : les cercles concentriques dessinés sur sa surface donnent une effet à la fois sobre et plutôt agréable à l'œil.

Asus UX31A

Pas de nouveauté non plus concernant les dimensions de ce ZenBook : elles demeurent inchangées par rapport à l'UX31E. Ainsi, le nouvel ultrabook d'Asus reste l'un des plus encombrants, puisqu'il est à la fois plus large et plus profond qu'un Dell XPS 13 ou qu'un Folio 13 de HP. Certes, nous ne parlons ici que de quelques millimètres, mais cela se ressent tout de même. En revanche, rien à redire côté finesse, puisqu'en son point le plus épais, le UX31A ne mesure que 17,9 mm, alors qu'à l'avant de l'ultrabook, notre pied à coulisse n'indique plus que 3 mm.

Asus UX31A
Asus UX31A

Si le ZenBook d'Asus n'est pas le plus compact des ultrabooks, ce n'est pas non plus le plus léger. Difficile de rivaliser notamment avec le Z830 de Toshiba qui ne pèse que 1,1 Kg. Cependant, Asus a légèrement abaissé le poids de son ultrabook pour le faire passer de 1,42 Kg à 1,38 Kg, alors même que nous testions à l'époque un UX31E doté d'un SSD de 128 Go, contre 256 pour la version que nous vous présentons aujourd'hui. Asus a donc produit un effort de ce côté-là, et pour un ultrabook dont le châssis est entièrement en aluminium, difficile de trouver mieux : pour comparaison, le tout récent MacBook Air annoncé par Apple pèse 1,35 Kg.

Asus UX31A

Finalement, un seul élément permet de facilement distinguer le UX31A de son aîné le UX31E : l'écran dont ils sont équipés. Le premier ZenBook d'Asus était pourvu d'une dalle TN dont la définition était déjà importante, puisqu'elle affichait 1 600 sur 900 pixels. A l'époque, seul le MacBook Air pouvait alors supporter la comparaison. Mais sur ce point, Asus ne s'est pas reposé sur ses lauriers et propose, sur son nouvel ultrabook, une dalle IPS à capteur de luminosité et capable d'afficher en Full HD. Le choix de l'IPS est censé donner à l'écran du ZenBook des angles de visions plus larges, des noirs plus profonds. En revanche, la consommation de tels écrans est connue pour être plus élevée que celle des dalles TN. Quant à l'affichage sur 1 920 par 1 080 pixels, il autorise un espace de travail encore plus conséquent. Seul reproche que l'on pourrait formuler à Asus : les dimensions généreuses de l'UX31A permettaient sans doute l'intégration d'un écran de 14 pouces de diagonales (en rognant sur les bords de l'écran), ce qui n'aurait peut-être pas été complètement inutile étant donnée la définition importante de l'écran, qui atteint les 166 ppp. Dell, sur son XPS 13, était par exemple parvenu à réaliser cette opération, alors que le châssis de son ultrabook possède des dimensions plus modestes que celui d'Asus.

A l'usage, travailler en 1 080 lignes sur une dalle de 13,3 pouces n'est toutefois pas gênant. On aurait pu craindre pour nos yeux, mais finalement, l'expérience est plutôt agréable et aucun mal de tête à signaler après plusieurs heures d'utilisation. Quant à ceux qui souhaiterait absolument passer en une définition inférieure, nous leur conseillons de privilégier les 1 600 x 900 pixels plutôt que le 1 366 x 768 : l'affichage est, dans ce dernier cas, bien trop dénaturé et la dalle ne supporte pas vraiment bien cette mise à l'échelle.

Asus UX31A

Nous avons testé cet écran qui, avant calibration, affichait de belles performances : une luminance maximale presque trop importante à 452 cd/m² et un delta E à 3,5, c'est-à-dire une colorimétrie tout à fait juste. Seul le point noir nous a quelque peu déçus, puisqu'il ne parvenait qu'à la valeur de 0,45 cd/m², pour un taux de contraste tout de même impressionnant de 1 000 pour 1. Après calibration, nous sommes parvenus à delta E de 0,4, pour une luminance plus raisonnable de 228 cd/m² et des noirs un peu meilleurs à 0,28 cd/m². Le contraste chute légèrement à 810 pour 1. C'est très bon.

Avec cette dalle IPS, Asus table sur des angles de vision de 178°. La théorie est une chose, la pratique en est une autre : si le gain est important par rapport à une dalle TN, la différence reste tout de même moins frappante que sur deux moniteurs de bureau équipés l'un d'une dalle TN, l'autre d'une dalle IPS. La très bonne surprise vient en revanche du traitement anti-reflet appliqué par Asus sur sa dalle : sans être complètement mate, elle ne réfléchit que très peu les éléments qui l'entourent. Un très bon point, d'autant que la mode de l'écran brillant est on ne peut plus présente dans le monde des ultrabooks.

Configuration matérielle retour au sommaire

intel logo
Si ni le design ni la coupe du ZenBook n'ont évolué, qu'en est-il des composants ? Là, c'est le grand chambardement, puisqu'avec l'arrivée des processeurs Intel mobiles de génération Ivy Bridge, Asus a revu sa plateforme. C'est donc Chief River et le HM67 qui officient sur cet UX31A. Un changement qui en amène deux autres :
  • l'arrivée d'un second port USB 3.0 d'une part, puisque cette technologie est désormais supportée en natif par Intel ;
  • la progression du circuit sans fil, qui passe d'un composant Atheros vers un Centrino capable de gérer le WiDi, la technologie d'Intel qui autorise un affichage déporté via le contrôleur Wi-Fi.
Côté processeur, on passe donc à Ivy Bridge, et notre UX31A de test est doté d'un Core i7-3517U. Avant de parler de spécifications techniques, un petit mot sur la lettre U, qui refait surface après avoir été remplacée par le M dans la génération Sandy Bridge. Ce U indique, vous l'aurez deviné, que ce processeur affiche une enveloppe thermique relativement faible, en l'occurence ici 17W.

Intel Ivy Bridge - Visuel - 3
Revenons à notre Core i7-3517U, un processeur composé de 2 cœurs physiques et de 4 cœurs logiques, puisqu'il bénéficie de la technologie HyperThreading. Ce processeur, qui équipe trois des quatre modèles annoncés aujourd'hui par Asus, est doté de 4 Mo de Smart Cache, il abrite un HD 4000 pour la partie graphique. Cette dernière fonctionne par défaut à 350 Mhz, mais profite d'un gain substantiel en charge, puisque sa fréquence atteint alors 1 150 MHz. Rien de très neuf face au HD 3000, sauf que le nombre d'unités d'exécution passe de 12 à 16. Reste à savoir si cette nouvelle version du HD Graphics d'Intel apportera un réel gain face au HD 3000 des processeurs Sandy Bridge, même si la fonction première de l'ultrabook n'est évidemment pas le jeu.

Autre avancée de taille, notamment pour les processeurs mobiles : l'arrivée de la gravure en 22 nm, mais surtout des transistors Tri-Gate. Des composants qui, pour rappel, sont censés apporter des performances supérieures de 37% à consommation égale, et consommer 50% d'énergie en moins à performance équivalente. Une promesse d'autonomie améliorée, de consommation réduite et / ou de meilleures performances ? Nous le verrons.

Pour épauler ce processeur, Asus a équipé son ultrabook de 4 Go de mémoire vive fonctionnant à 1 600 MHz, soit la fréquence la plus importante officiellement supportée par les processeurs Ivy Bridge. Quant au stockage, le constructeur fournit un SSD de marque SanDisk, un U100 dont la capacité variera entre 128 et 256 Go, selon le modèle. Nous détaillerons plus avant les différentes propositions d'Asus concernant son UX31A.

Côté connectique, le constructeur ne change pas non plus son fusil d'épaule : les sorties VGA et Ethernet sont toujours assurées via deux adaptateurs fournis avec l'ultrabook, tandis que si l'UX31A conserve un lecteur de cartes-mémoire 3-en-1 et deux ports USB, tous deux sont compatibles avec la dernière norme en vigueur, l'USB 3.0.

Asus UX31A
Asus UX31A
Asus UX31A

Signalons également la prise en charge du Bluetooth 4.0 (comme sur l'UX31E) et l'adoption d'une batterie 4 cellules de 50 Wh. Une capacité qui nous semble un tantinet légère pour permettre à l'UX31A de venir taquiner le Folio 13 de HP sur le terrain de l'autonomie : ce dernier reste le maître en la matière, avec plus de 7h, grâce à une batterie de 59 Wh. Enfin, Asus n'a pas modifié son transformateur et grand bien lui en a pris, puisque sa taille est tout à fait conforme à ce que l'on attend pour un ultrabook.

UX31A

A l'usage, ergonomie retour au sommaire

La prise en main de l'UX31A diffère-t-elle significativement de celle de son prédécesseur ? Étant donné que les dimensions de l'ultrabook, de son clavier ou du touchpad sont identiques, nous serions tentés de dire non. On retrouve d'ailleurs le même dispositif de pointage que celui présent sur l'UX31E. Nous ne nous en plaindrons pas, étant donné que ce dernier s'était révélé très efficace, bien aidé par ses généreuses proportions et sa gestion exemplaire du multipoint. La glisse est toujours aussi agréable et précise, tandis que les pilotes Elan Smart-Pad autorisent un grand nombre de réglages. Notez par ailleurs que l'Asus Tutor vous permet d'apprendre à vous servir votre touchpad grâce à de courtes vidéos explicatives. Bref, rien à redire concernant le touchpad, mis à part que l'on attend toujours le défilement horizontal.

Asus UX31A
Asus Tutor

Côté clavier en revanche, il y a du changement ! Asus semble avoir écouté les détracteurs de son premier ultrabook, qui se plaignaient de la faible réactivité des touches de l'UX31E. Celui de ce nouveau ZenBook répond donc bien mieux, et nos quelques heures d'utilisation ne nous ont pas permis de déceler une faiblesse de ce côté-là. Doté de touches bien séparées (type chiclet) et de bonne taille, ce clavier conviendra davantage aux grandes mains qu'aux petites. Pas vraiment un défaut, et il ne souffre finalement selon nous que de l'étroitesse de son pavé directionnel.

Asus UX31A

Un défaut qui sera vite effacé par la présence tant attendue du rétroéclairage. Un dispositif qui plus est réglable en intensité, via deux raccourcis-clavier. On apprécie également les indicateurs lumineux présents sur les touches de raccourcis Wi-Fi, de mise sous tension et de verrouillage majuscule. L'UX31A bénéficie également de raccourcis divers et variés, qui permettent pêle-mêle de choisir le mode de consommation, de régler la luminosité de l'écran (ou de choisir d'utiliser le capteur de luminosité) ou le volume sonore, de désactiver le touchpad ou encore de lancer LifeCam ou Spendid Vidéo, deux des logiciels de la suite livrée par Asus et qui permettent respectivement d'utiliser la webcam HD de l'ultrabook et de régler le rendu de son écran, en fonction de votre activité.

Asus UX31A


Parmi les autres logiciels présents sur le ZenBook d'Asus, on peut évoquer les traditionnels Asus@Vibe (le lecteur multimédia de la marque) AI Recovery (qui permet de générer des images ISO de votre système), WebStorage (la solution de sauvegarde et de synchronisation en ligne d'Asus) et LiveUpdate. Coup de chapeau à ce dernier, qui fonctionne parfaitement et autorise la mise à jour à la fois des logiciels, mais également des pilotes. Vous pouvez même flasher votre BIOS, via l'utilitaire WinFlash.

L'Instant On, inauguré sur l'UX31E et qui permet la sortie de veille en moins de 2 secondes est également de la partie, tandis qu'Asus propose également l'Instant Connect, un logiciel qui autorise le tethering via un smartphone Android. Seul hic, pour le moment, la compatibilité assumée avec seulement trois modèles : l'Asus PadPhone, l'Asus Memo ME171 et le Galaxy Nexus de Samsung.

Évoquons enfin le Face Logon d'Asus : ce dispositif permet d'ouvrir une session Windows en positionnant simplement son visage face à la webcam. Si le système fonctionne mieux lorsque vous vous appliquez à réaliser des clichés propres et nombreux, l'ensemble ne nous a tout de même pas franchement convaincus. La faute à une webcam dont la capture n'est pas franchement ce qui se fait de mieux. Quoi qu'il en soit, ce type de dispositif ne remplacera jamais, selon nous, le bon vieux mot de passe qu'il est de toute façon nécessaire de spécifier avant toute activation du Face Logon.

Image: 1/7 | Lancer le diaporama
 
 
 
Asus Splendid
Asus LifeCam
Asus@Vibe
Asus Web Storage
Asus Live Update
Asus Instant Connect
Asus Face Logon



Performances

Performances : les scores de l'UX31A retour au sommaire

Qu'en est-il des performances de cet ultrabook dans la pratique ? Que donne-t-il face à d'autres ultrabooks ? Vous trouverez des résultats chiffrés et comparés dans les pages suivantes :


Notre avis retour au sommaire

Logo sélection Clubic
Nous avions décidé d'attribuer un « Excellent » à l'UX31E il y a de cela à peu près 6 mois. Que dire alors de cet UX31A ? Asus s'est appliqué à travailler à partir de la bonne base que constituait son premier ultrabook, tout en corrigeant quasiment tous les reproches que nous formulions à l'époque. Ainsi, on profite du même design réussi, des accessoires (housse, adaptateurs) qui sont vendus à prix d'or chez d'autres marques, et on gagne un port USB 3.0 (même si nous aurions aimé qu'il s'ajoute et non se substitue au port USB 2.0), le rétroéclairage du clavier, une webcam un peu moins indécente et, cerise sur le gâteau, une dalle IPS qui propose une bonne colorimétrie, un très bon traitement anti-reflet, mais aussi surtout un affichage Full HD. Tout juste regretterons-nous qu'Asus n'ait pas poussé le travail un peu plus loin en imitant Dell et son écran 14 pouces sur un châssis 13,3 pouces.

Asus UX31A
Asus UX31A


L'adoption des processeurs Ivy Bridge nous semble également être un bon apport pour ce nouveau ZenBook : les performances sur tous nos tests montrent la supériorité de cette nouvelle génération, même si nous nous attendions à un peu mieux au niveau de HD 4000. Et si la présence de la dalle IPS nous a empêchés de constater un gain vraiment significatif au niveau de la consommation en charge, l'UX31A se montre tout de même bien plus autonome que son prédécesseur.

Survient finalement la question du prix : la version la moins onéreuse de cet UX31A embarque un Core i5-3317U et un SSD de 128 Go, pour 1 149 euros. Elle ne sera disponible que chez les marchands du Web, sera garantie deux ans et disposera d'un Windows 7 Edition Professionnelle. Ce type de marchands seront également en charge de la commercialisation d'un modèle Core i7 / SSD 256 Go, lui aussi garanti 2 ans et équipé de Windows 7 Edition Professionnelle. Le prix : 1 499 euros. Les unités devraient être disponibles fin juin.

Les grandes surfaces et les enseignes, verront quant à elles arriver dans leurs étales deux modèles, pour la fin juillet. Toutes deux seront équipées d'un Core i7-3517U, seule la capacité du SSD les différenciant (128 ou 256 Go). Attention, ces modèles ne seront garantis qu'un an et seront dotés d'un Windows 7 Edition Familiale. Les tarifs : 1 299 et 1 399 euros respectivement, cette dernière somme étant à mettre en comparaison avec les 1 699 euros demandés par Apple pour la version équivalente de son dernier MacBook Air.

Les plus

  • Finition, design, accessoires
  • Performances
  • Ergonomie exemplaire

Les moins

  • Écran pas tout à fait mat
  • Dimensions généreuses mais pas de dalle 14"
  • Chauffe non négligeable

Asus ZenBook UX31A

Ultrabook

Excellent

  • Performances
  • Autonomie
  • Ergonomie / Finition
  • Positionnement tarifaire


// Ultrabook : Dossiers relatifs

Vous aimerez aussi

Article du Mardi 12 Juin 2012 par Frédéric Cuvelier

Envoyer par mail Envoyer par mail
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels Web design

La Boite à Couleurs
Obtenir les valeurs de la couleur d'un pixel
IETester
Testez vos pages web sous différentes versions d'Internet Explorer
ColorMania
Déterminer une palette de couleurs en harmonie
ColorPic
Créer une palette de couleurs web en capturant les pixels d'une image
Microsoft Expression Web 4
L'outil de création web professionnel signé Microsoft devient gratuit !
Web Creator Pro
Création de site Internet.

Partenaire Clubic.com

flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité