Test Packard Bell TS44 : le moins cher en Core i5

Packard Bell TS44
Le français Packard Bell, filiale du groupe Acer, est connu pour ses portables à prix cassé. Doté des mêmes composants qu'un Asus X53SJ et vendu 50 euros moins cher, que vaut ce TS44 face à la concurrence ?

Présentation

Packard Bell TS44
Caractéristiques techniques
Réf. exacte HR-060FR
Ecran - Définition 15,6" pouces WXGA
1 366 x 768 pixels
Processeur Intel Core i5-2410M 2,30 GHz (2,90 GHz avec TB)
Nombre de cœurs 2 avec HyperThreading
Mémoire vive 2 x 2 Go DDR3 1 333 MHz
Carte graphique
NVIDIA Geforce 520M
Stockage 500 Go 5 400 RPM
Seagate Momentus
Wi-Fi 802.11 b/g/n (Broadcom)
Bluetooth 2.1+EDR
Lecteur de cartes xD, SD, MS, MS PRO, MMC
Connectique PC 2 USB 2.0, 1 USB 3.0, Ethernet Gigabit
Connectique A/V HDMI, VGA, casque, micro
Webcam 1,3 Mpix
Clavier 106 touches chiclet avec pavé numérique
Touchpad 86 x 45 mm, 2 boutons
OS Windows 7 Home Premium 64 bits
Garantie 1 an
Batterie 6 cellules 4356 mAh
Dimensions 381 x 253 x 25,2 mm
Poids (avec batterie)
2,62 Kg
Comme l'autre portable Packard Bell de ce comparatif (le NS45 au format 14 pouces), ce TS44 est tout de blanc vêtu et bénéficie de la même qualité de fabrication... c'est-à-dire d'un niveau de finition assez faible. Les plastiques utilisés sont en effet d'assez pauvre facture ; on est loin de l'aluminium qui recouvre le modèle Asus.

Packard Bell TS44

Le design reprend exactement celui décrit sur le NS45 : seuls les reposes-poignets échappent à ce blanc très lumineux et bénéficient d'un revêtement grisé dont le motif se retrouve sur la coque qui protège l'écran.

Ce dernier se compose d'une dalle plutôt lumineuse, mais pêche par la même absence de noirs dignes de ce nom. S'en suivent un contraste assez mauvais et une image qui en pâtit clairement. Enfin, les dimensions de ce portable 15,6 pouces ne jouent pas non plus en sa faveur : c'est le plus imposant de tous nos modèles en test, même s'il reste plus fin que les portables Dell, notamment. Quant à son poids, il demeure raisonnable et dépasse à peine les 2,5 Kg.

Packard Bell TS44

Composants, équipements

Badge Intel Core i5
Nous le disions en introduction, ce portable est pourvu d'un Intel Core i5-2410M, comme nombre de modèles présents dans ce comparatif. Les performances risquent donc d'être un cran au-dessus de celles du NS45, seulement doté d'un Core i3-2310M. Pour épauler ce processeur, on retrouve deux modules de 2 Go de mémoire vive DDR3 fonctionnant à 1 333 MHz. Du grand classique. Du côté du stockage en revanche, c'est plus chiche : 500 Go sont disponibles pour stocker vos documents, ce qui nous semble un peu juste au regard de ce qui se fait chez la concurrence (il n'est pas rare de voir les capacités atteindre 640, voire 750 Go). La vitesse du disque Seagate utilisée ne vient pas nous consoler : 5 400 tours par minute, là où Dell propose des unités fonctionnant à 7 200 RPM.

En ce qui concerne l'affichage maintenant, le NVIDIA GeForce GT 520M équipe ce portable comme elle le fait pour le NS45, également chez Packard Bell, ou encore l'Asus X53SJ. Elle est ici accompagnée de 1 Go de mémoire DDR3, soit deux fois plus que sur le portable 14 pouces de la marque. Nous verrons si cela a une réelle influence sur les performances du portable.

L'équipement de ce portable est équivalent à celui présent sur le modèle 14 pouces (NS45). On retrouve donc un port USB 3.0, deux ports USB 2.0, une sortie vidéo HDMI et une seconde au format VGA, une entrée Ethernet gigabit, un module Wi-Fi 802.11n et une puce Bluetooth compatible avec la norme 2.1 (et non 3.0) et d'un lecteur de cartes mémoire 5-en-1. Point de ports eSATA ou de port USB compatibles sleep'n charge, en revanche.

Packard Bell TS44
 
Packard Bell TS44

Le son issu des enceintes de ce portable est tout simplement exécrable. Non content de manquer complètement de basses (comme c'est le cas de tous les portables, exceptés les modèles MSI et Dell XPS 15), le TS44 produit un son qui manque clairement de puissance. C'est plus mauvais que sur les autres portables de ce comparatif, et ce n'est pas peu dire. La webcam 1,3 mégapixel est en revanche de bonne facture, et produit des images lumineuses, aux couleurs flatteuses (tirant un peu vers le rouge), et si vous réglez le contraste à la baisse, l'image n'en sera que meilleure.

Webcam TS44


Ergonomie

Si le constat avait été amer de ce point de vue sur le NS45 de la marque, qu'en est-il de l'ergonomie du TS44 ? D'un mot, elle est bien meilleure ! Châssis 15,6 pouces oblige, on a un clavier aéré, où l'on retrouve un pavé numérique et des touches usuelles de grande taille (Enter, Backspace, Shift). Seuls bémols : la manque de largeur des touches placées à l'extrémité gauche du clavier (on passe à la très utile Tabulation), tandis que celles du pavé directionnel sont vraiment trop petites également. D'autant que des raccourcis importants comme Début, Fin, Page Up et Page Down y sont liés. Dommage...

Packard Bell TS44
 
Packard Bell TS44

On trouve d'autres raccourcis sur ce clavier, et Packard Bell a eu la bonne idée (comme c'était le cas sur le NS45) de proposer ces touches de fonction par défaut, et non via une combinaison avec la touche Fn. Vous pourrez donc ainsi rapidement changer de mode d'affichage (écran, sortie VGA ou HDMI), éteindre ou allumer la dalle, les circuits Wi-Fi ou Bluetooth ou le touchpad, piloter le lecteur de votre fichier multimédia ou encore régler la luminosité de l'écran. Le volume sonore, tout comme l'activation de la webcam, bénéficient quant à eux de raccourcis spécifiques, placés dans le coin supérieur droit du clavier, au dessus du pavé numérique.

Packard Bell TS44


Concernant le touchpad, on regrette encore et toujours sa trop petite taille. Certes, il est plus large que sur le NS45, mais guère plus haut. Au final, mis à part le portable MSI, aucun des autres modèles ne propose un touchpad plus petit que celui du TS44. C'est d'autant plus regrettable que l'ergonomie de ce dispositif est très bonne, avec une glisse agréable, un mutlitouch efficace et surtout un chariot placé à droite du touchpad particulièrement astucieux, puisqu'il ne monopolise qu'un seul doigt.

Packard Bell TS44

La partie logicielle de ce TS44, enfin, est identique à celle que l'on décrivait sur le NS45. Elle comporte le logiciel Social networks, qui regroupe les fonctions de partage de Youtube, Flickr et Facebook et Home media, qui affiche le contenu des serveurs UPnP des différents PC présents sur le même réseau que le portable dans une interface simple et réactive. Citons également Recovery Management, qui autorise la création de sauvegardes du système ou des pilotes et applications (ces sauvegardes n'existent pas par défaut...) et la restauration de ces éléments en cas de problème.

Recovery Management


Performances

Compteur performance

Que donne ce portable face à ses concurrents ? Quelles sont ses performances en terme de calcul brut, d'affichage 3D, de consommation et d'autonomie ? Vous trouverez des résultats chiffrés et comparés sur les pages suivantes :

Notre avis

500 euros. Voilà l'argument choc de ce portable, pourtant doté d'un Core i5-2410M. N'y allons pas par quatre chemins, à l'heure actuelle, vous ne trouverez pas moins cher, tout simplement. Pour en arriver à un tarif aussi attractif, Packard Bell a cependant fait quelques sacrifices : la capacité de stockage est un peu faible, et la qualité de fabrication n'est clairement pas à la hauteur d'autres modèles de ce comparatif (on pense surtout à l'Asus X53SJ).

Il n'empêche que l'équipement est tout à fait correct et que les performances de ce PC (jeu exclu) sont satisfaisantes : il se paie même le luxe d'offrir une autonomie supérieure au modèle 14 pouces de le marque, avec une batterie à la capacité pourtant équivalente ! Seul véritable regret : le touchpad, dont les dimensions sont trop faibles pour offrir un confort digne de ce nom.

Packard Bell NS45

Les plus
+ Le prix
+ Equipement correct
+ Le chariot du touchpad
Les moins
- Performances en 3D
- Touchpad trop étriqué
- Qualité de finition
3
Performances
Autonomie
Ergonomie / Finition
Positionnement tarifaire


Modifié le 26/09/2017 à 16h53
Commentaires