Espace membre :
flechePublicité

// Test Mac Mini Core i5 2,5 GHz : un media center sans DVD ?

Partager ce dossier

Publié par Stéphane Ruscher le Lundi 22 Août 2011

Considéré un temps comme moribond, le Mac Mini ne cesse d'évoluer et voit son prix faire du yoyo d'année en année. Dans sa version 2011, il passe à Sandy Bridge et Thunderbolt, tandis que son tarif fond de 100 euros… et qu'il perd son lecteur optique. L'entrée de gamme d'Apple est-elle toujours une bonne affaire ?

Mac Mini perspective
Lancé en 2005, le Mac Mini semble occuper une place particulière dans la gamme d'Apple, une place qu'il semble avoir trouvé mais dont on doute chaque année. Les rumeurs de son arrêt sont régulières, alors qu'il continue à évoluer, bénéficiant même d'un nouveau design depuis 2010. Misant toujours sur sa petite taille, son côté « prét à switcher » et son prix relativement bas (pour un Mac), il était jusqu'ici le Mac préféré des amateurs de Media Center, surtout depuis qu'il avait gagné une sortie HDMI.

La version 2011 du Mac Mini risque de diviser : il s'agit du premier Mac « desktop » à perdre son lecteur optique. Passant aux processeurs Sandy Bridge et à la connectique Thunderbolt, le Mac Mini nouveau ne manque pourtant pas d'atouts… Mais sont-ils suffisants pour en faire à nouveau un modèle intéressant ?

Design et ergonomie retour au sommaire


La version 2010 du Mac Mini avait introduit un nouveau design et il est essentiellement reconduit ici. Celui ci ne fait pas que des heureux parmi les fans de l'ancien design, moins... aplati. En contrepartie, l'alimentation, intégrée à l'unité centrale, ne nécessite pas l'ajout d'une brique externe. Que dire du design si ce n'est qu'il se situe dans la lignée de nombreux produits Apple, de l'AirPort Extreme à la Time Capsule en passant par l'Apple TV (en version miniaturisée). La sobriété est donc de mise mais on apprécie le châssis « unibody » en aluminium, seul le dos et le couvercle (voir plus bas) de l'ordinateur étant en plastique noir.

Mac Mini Core i5 2,5 GHz


La version 2011 frappe cependant par une différence majeure : la disparition du lecteur optique. Pas vraiment une nouveauté puisque Apple proposait déjà depuis deux ans un Mac Mini Server dépourvu de lecteur, mais cette particularité est désormais généralisée, et n'occasionne pas de réduction des dimensions de l'ordinateur, puisque selon les modèles, un second disque peut être ajouté, prenant l'espace laissé vacant.

On retrouve en revanche la principale nouveauté du modèle 2010 : un accès enfin facilité à l'ouverture du Mini pour ajouter de la mémoire vive. Les ventes de spatule ne devraient pas trop en souffrir, mais même si l'accès ne permet, en théorie, que de changer la mémoire vive, le système de couvercle, qui rappelle l'iMac G4, est simple et efficace. On regrette toujours, en revanche, l'absence de patins au dessous de la base : certes, cela permet d'accéder plus facilement à la connectique au dos de l'appareil, mais… peut être un peu trop facilement : ça glisse !

Mac Mini Core i5 2,5 GHz
Mac Mini Core i5 2,5 GHz


Parlons justement de la connectique : celle ci est fournie comme sur les modèles précédents. On trouve un port Ethernet Gigabit, un port Firewire 800, une sortie HDMI, un port Thunderbolt qui fait également office de sortie Mini Display Port (voir partie sur les composants), 4 ports USB 2.0, une entrée audio, une sortie casque et un slot SD. On regrettera cependant que ce dernier soit au dos de l'ordinateur. C'est toujours mieux qu'à quelques millimètres d'un lecteur optique « slot in » comme sur un iMac, mais en l'occurrence, il aurait plutôt eu sa place en façade…

Mac Mini Core i5 2,5 GHz


Composants retour au sommaire


Badge Intel Core i5
Le Mac Mini a souvent été le parent pauvre d'Apple en matière de composants, et la nouvelle mouture de l'ordinateur corrige en partie ces lacunes. Tout comme les MacBook Air, il quitte enfin son Core 2 Duo vieillissant pour adopter des processeurs Intel Sandy Bridge. En l'occurrence, Apple a opté pour des processeurs mobiles : l'entrée de gamme est équipée d'un Core i5 2410M à 2,3 GHz, et le second modèle, que nous testons ici, d'un Core i5 2520M, à 2,5 GHz, deux processeurs double coeur et bénéficiant de l'Hyperthreading et de Turbo Boost. Sur ce dernier modèle, vous pourrez également opter lors de l'achat sur l'Apple Store pour un Core i7 2620M à 2,7 GHz, un processeur double coeur qui équipe également un des MacBook Pro 13 pouces. En revanche, si cous souhaitez un Mac Mini en Core i7 quadri coeur, il faudra investir dans le Mac Mini Server, qui embarque un 2635QM à 2,0 GHz.


Logo AMD Radeon Graphics Premium
Autre nouveauté de la gamme Mac Mini : un modèle équipé d'une carte graphique dédiée fait enfin son retour. On rappelle qu'à la sortie du premier Mac Mini, en 2005, Apple s'enorgueillissait de la présence d'une puce graphique dédiée, avantage compétitif par rapport aux mini PC de l'époque qui embarquaient des solutions graphiques intégrées. Malheureusement, cette spécificité partit en fumée lors du passage aux processeurs Intel. Sur la version 2011, on trouve donc un premier modèle équipé du circuit graphique intégré HD3000 d'Intel (cadencée à 1200 MHz sur le processeur fourni), et un second modèle, celui qui nous intéresse ici, bénéficiant quant à lui d'une puce AMD Radeon HD 6630M. Pas de quoi s'affoler : c'est une puce aux performances satisfaisantes, meilleure que ce qu'Apple fournit sur un MacBook Pro 15" d'entrée de gamme, par exemple, mais inférieure aux cartes embarquées sur les derniers iMac.


Logo Thunderbolt
Comme tous les Mac sortis en 2011, le Mac Mini bénéficie de Thunderbolt, la nouvelle connectique haut débit d'Intel, qui combine en une liaison une connectique DisplayPort pour l'affichage et PCI Express pour l'échange de données, à un taux de 10 Go/s (bi-directionnel), avec possibilité de chainer plusieurs périphériques.

On a vu avec les MacBook Air version 2011 qu'Apple équipait désormais ses machines de 2 types de contrôleurs Thuderbolt. Le premier, réservé aux MacBook Pro et iMac, permet de bénéficier de 4 liaisons PCI Express et 2 liaisons Display Port. Les MacBook Air disposent quant à eux d'une implémentation plus limitée : 2 liaisons PCI EXpress et 1 liaison Display Port, ce qui limite notamment l'affichage externe à un écran Thunderbolt.

Sur les Mac Mini, il s'agit bien du contrôleur original. En revanche, le modèle d'entrée de gamme, qui n'embarque pas de carte graphique dédiée, est tout de même limité à un seul écran Thunderbolt externe, tout comme l'était le MacBook Pro 13 pouces. On parle bien ici uniquement du port Thunderbolt : les Mac Mini bénéficiant d'un port Thunderbolt et d'une sortie HDMI, il est possible dans tous les cas de relier deux écrans, l'un via le Display Port, l'autre via l'adaptateur HDMI/DVI fourni avec l'ordinateur.

Venons en donc au principal défaut de ce Mac Mini : l'absence de lecteur optique. Celle ci est tout à fait compréhensible sur un ultraportable comme le MacBook Air : on est habitué depuis des années à utiliser des netbooks dépourvus de lecteur, et c'est même le facteur qui leur permet de gagner en portabilité. Sur le Mac Mini, le seul avantage que l'on peut voir est la possibilité de configurer l'ordinateur avec deux disques lors de l'achat. Le design reste le même, et surtout, le Mac Mini perd une grande partie de son intérêt en tant que Media Center. On déplorait déjà son absence de prise en charge du support Blu-ray, mais si on ne peut même plus lire ses DVD, où est encore l'intérêt de disposer d'une sortie HDMI ?

Mac Mini face


A cela, on répondra que l'on peut acheter et louer des films sur l'iTunes Store (en 720p...), mais à ce moment, autant acheter une Apple TV… Quand Apple avait supprimé le lecteur floppy sur les premiers iMac, la décision était radicale mais pouvait se comprendre dans la mesure où les CD-R étaient en train de les remplacer en tant que support de stockage. Mais le disque optique n'est pas qu'un support de stockage : jusqu'à preuve du contraire, on trouve encore des CD Audio et des DVD dans les magasins. Le Mac Mini ne permet plus de les lire ou de les dématérialiser soi même via iTunes ou Handbrake sans lui affubler un lecteur externe (précisons que le SuperDrive externe et optionnel du MacBook Air fonctionne avec le Mac Mini).

On aurait pu avaler cette pilule si Apple avait suivi l'exemple du MacBook Air sur le support de stockage, mais pas de chance : il n'en est rien ! On retrouve donc en standard, sur les deux modèles, un disque dur 500 Go à… 5400 tours/minute. On dispose alors d'options, mais là encore avec cette segmentation arbitraire qui n'a pas fini de nous agacer. Ainsi, l'entrée de gamme ne peut évoluer que vers un disque de 750 Go à 7200 tours/minute (pour 150 euros, quand même !). Le second modèle est mieux loti : on trouvera en plus de cette option la possibilité d'opter pour un SSD 256 Go pour la modique somme de 600 euros, ou les 2 (SSD 256 Go+DD 750 Go) pour… 750 euros ! Et ne comptez pas changer vous-même les disques, la visserie pentalobe employée par Apple étant pour le moins peu courante. Même constat en ce qui concerne la mémoire vive : l'entrée de gamme se contente une fois de plus de 2 Go, sachant que Lion est plutôt à l'aise avec 4 Go. Quant au slot SD, il est compatible SDXC comme celui qui équipe les iMac et MacBook Pro.

Mac Mini Core i5 2,5 GHz


Un mot sur la prise en charge sans fil pour finir. Elle est complète : Bluetooth 4.0 et Wi-fi N sont au programme.

Mac Mini Core i5 2,5 GHz



A l'utilisation retour au sommaire



Logo Mac OS X Lion
Les nouveaux Mac Mini sont fournis avec OS X Lion, la dernière version de l'OS d'Apple. Comme pour les MacBook Air, celui ci est uniquement fourni sous la forme d'une partition de restauration : aucun disque optique (désolé, ça nous a échappé) ou clé USB n'est inclus dans la boite. Lion est une mise à jour assez solide qui apporte quelques innovations intéressantes (si elles sont prises en charge par les développeurs, notamment la sauvegarde automatique des documents) et des améliorations apportées à l'ergonomie, mais sur un desktop, on en profitera principalement en investissant dans un Magic Trackpad.

MacBook Air 13 pouces Mission Control


Le système reste tout à fait utilisable à la souris, mais on perd alors le bénéfice des gestes multi-touch qui améliorent tout de même nettement l'ergonomie générale du système. Bien entendu, comme ses prédécesseurs, le Mac Mini nouveau est toujours fourni sans clavier et souris, misant sur le matériel existant du « switcheur ». On appréciera au passage l'inclusion d'un adaptateur HDMI vers DVI dans la boite, un cas devenu malheureusement unique dans la gamme d'Apple. La suite iLife est fournie, et toujours aussi agréable à utiliser, notamment les très bonnes dernières versions d'iMovie et Garageband, mais le disque dur embarqué par le Mac Mini est il idéal pour du montage vidéo ou de l'enregistrement audio ?

Si OS X Lion est dans l'ensemble une mise à jour réussie sur de nombreux points, il en est un qui chagrinera particulièrement les utilisateurs de Mac Mini : l'abandon de Front Row. Cette interface certes minimaliste au possible permettait d'accéder à ses contenus multimédia (films, photos, musique) depuis son canapé via l'Apple Remote (en option). Pour un Mac léger, transportable et équipé d'une prise HDMI, c'était plutôt pratique, à défaut de briller par ses fonctionnalités. D'ailleurs, le récepteur infra-rouge de l'Apple Remote (qui n'est bien sûr pas livrée en standard) est toujours présent sur la face avant… Sans Front Row et sans lecteur DVD, il ne vas plus servir à grand chose…

Mac Mini Core i5 2,5 GHz


Quid du confort d'utilisation ? Dans l'ensemble, le Mac Mini reste une machine silencieuse, mais en cas de charge du processeur, un ventilateur assez puissant se fait entendre…

Performances retour au sommaire



La configuration utilisée lors de nos tests de performance est la suivante : processeur Intel Core i5 à 2,5 GHz, 4 Go de mémoire vive, carte graphique AMD Radeon HD 6630M et disque dur 500 go 5400 tours/minute.

Cinebench


Le test Cinebench permet de tester le processeur via un rendu de scène 3D calculé en mettant à profit tous les coeurs du processeur.

Graphique macbook air 13 pouces cinebench cpu
Rendu Cinebench 11.5 (le plus grand résultat est le meilleur)


Sans surprise, le Mac Mini Core i5 2,5 GHz fait un tout petit peu moins bien que le MacBook Pro 13 pouces Core i7 2,7 GHz (double coeur), et mutltithread oblige, l'ordinateur est surclassé par l'iMac 21" Core i5 2,5 GHz, puisque ce dernier est quadri-coeur.

Le deuxième test proposé par Cinebench est cette fois ci une scène Open GL en temps réel. Un test intéressant puisque notre modèle est équipé d'une AMD Radeon 6630M. Comment se défend cette puce graphique sous Mac OS X ?

Graphique macbook air 13 pouces cinebench opengl
Test OpenGL Cinebench 11.5 (en FPS, le plus grand résultat est le meilleur)


On ne peut pas dire qu'elle fasse franchement des miracles : son score de 24,58 FPS est le moins bon score obtenu par tous nos Mac équipés d'une carte graphique dédiée, à jeu égal avec la Radeon HD 4670 d'un iMac Core 2 Duo 3,06 GHz de 2009. Pas glorieux, mais toujours mieux qu'un HD3000.

Geekbench


Geekbench réalise une série de tests sur le processeur et sur la mémoire (entiers et virgule flottante), et attribue un score global issu de la moyenne des 4 séries de test.

Graphique macbook air 13 pouces geekbench
Geekbench (le plus grand résultat est le meilleur)


Le résultat global du Mac Mini Core i5 2,5 GHz est plutôt bon, talonnant le MacBook Pro 13" Core i7 2,7 GHz et l'iMac Core i5 2,5 GHz (quadri coeur).

Photoshop Benchmark V3


Afin de tester les capacités du Mac Mini sur Photoshop CS5.1, nous utilisons le Photoshop Benchmark V3 de Driver Heaven. Celui ci consiste à appliquer une série de filtres sur une image de 7000x5443 pixels et à mesurer la durée nécessaire au test.

Graphique macbook air 13 pouces photoshop benchmark v3
Photoshop Benchmark v3 (en secondes, le plus petit résultat est le meilleur)


Le processeur comptant ici autant que le support de stockage, le Mac Mini se retrouve forcément handicapé par son disque dur 5400 tours/minute. Il fait donc à peine mieux qu'un MacBook Air 2011 alors que son processeur tourne à une fréquence nettement supérieure.

Quickbench


Logiquement, le Mac Mini que nous avons testé, dans sa configuration standard, obtient des résultats très médiocres à Quickbench, qui calcule les performances du disque dur sur trois types de fichiers : petits (en séquentiel et en accès aléatoire), moyens (entre 2 et 10 Mo) et gros (entre 20 et 100 Mo).

Graphique mac mini quickbench
Performances du disque sous Quickbench (en Mo/seconde)


C'est sur les petits fichiers que les résultats s'avèrent les plus mauvais : à peine 16 Mo/s en écriture et 13 Mo/s en lecture ! Sur les moyens et gros fichiers c'est un peu mieux mais on reste dans des moyennes de plus de 60 Mo/s forcément en retrait...


3D Mark Vantage


Le Mac Mini Core i5 2,5 GHz étant équipé d'une carte graphique dédiée, il est intéressant de mesurer ses performances en 3D sous Windows pour les utilisateurs qui seraient tentés d'en faire une machine de jeu. Nous avons donc exécuté 3D Mark Vantage sous Windows 7 Edition Intégrale 64 bits. Le test a été réalisé avec les réglages par défaut, en 1280x1024.

Graphique mac mini core i5 3dmark
3D Mark Vantage (le plus grand résultat est le meilleur)


Pas de miracle à attendre là encore : le modèle se retrouve talonné par la Radeon HD 4670 qui équipe notre iMac de 2009, et on est loin des résultats atteints par tous les iMac 2010 et 2011 ainsi que le dernier MacBook Pro 15 pouces. Il faut tout de même préciser que le modèle 15 pouces d'entrée de gamme dispose en revanche d'une carte inférieure à celle que nous avions testée, et également inférieure à celle de ce Mac Mini.


Farcry 2


Même constat enfin sous FarCry 2. Ici, nous avions testé le MacBook Pro 15" (Core i7) en 1440x900, et les iMac 2011 (Core i5 et i7) dans une résolution proche, en 1400x1050. Le test a été réalisé avec tous les paramètres en mode High.

Graphique Mac Mini Farcry 2
Benchmark FarCry 2 (en FPS, le plus grand résultat est le meilleur)


On est très loin des résultats obtenus par le premier iMac de la gamme actuelle, presque deux fois plus rapide. A 24 images par seconde, il faudra sacrifier sur la résolution ou sur le niveau de détail pour jouer dans des conditions correctes.

Température et consommation retour au sommaire


Le Mac Mini Core i5 2,5 GHz consomme toujours aussi peu : 15 watts au repos et 55 watts en pleine charge (Torture Test de Prime 95 sur les 4 coeurs logiques). En revanche, ça chauffe : 54° au repos et 90° en pleine charge. En outre, le ventilateur, à cette température, se fait entendre !

Conclusion retour au sommaire


Mac mini dessus
Le Mac Mini continue, année après année, à nous laisser perplexe. Sur cette nouvelle version, on peut au moins saluer l'effort consenti sur les performances : en passant à l'architecture Sandy Bridge, il se met à la page du reste de la gamme Apple et devient un mini PC bien équipé, un des seuls mini PC tout courts d'ailleurs, cette catégorie étant plutôt sur le déclin. On appréciera également la présence d'une carte graphique dédiée sur le modèle haut de gamme (sans compter le Mac Mini Server qui est un produit à part), et d'une connectique Thunderbolt certes encore peu utile pour le grand public, mais prometteuse sur le papier.

Malheureusement, plusieurs points empêchent cette nouvelle gamme, et ce modèle en particulier, de nous séduire. On a beau comprendre la stratégie d'Apple qui est de pousser vers la dématérialisation, l'abandon du lecteur optique nous paraît prématuré sur une machine de bureau, qui plus est destinée notamment à un usage Media Center, et équipée d'une sortie HDMI. On a cessé d'attendre un lecteur Blu-ray dans un Mac, mais voilà que l'on ne peut même plus lire de DVD vidéo sans affubler l'ordinateur d'un lecteur externe ! Et quid des utilisateurs (pensez donc, des dinosaures !) qui achètent de la musique en CD audio pour la ripper dans le format de leur choix ? Eux aussi sont priés de passer à la caisse ! Seul avantage en contrepartie : on peut désormais, sur le modèle haut de gamme, opter pour deux disques (disque dur et SSD)

En outre, la configuration standard nous paraît toujours trop juste, notamment en ce qui concerne le disque dur qui plafonne toujours à 5400 tours/minute. Et si Apple facilite l'accès à la mémoire vive par un couvercle amovible, il faudra des outils plus spécifiques pour accéder aux disques et les changer soi même. Bref, si on souhaite bénéficier de performances vraiment satisfaisantes, il faudra systématiquement passer par la case option, ce qui gonfle une facture tout de même pas donnée. En effet, si Apple fait valoir une baisse de prix de 100 euros, due en partie à la suppression du lecteur optique (sic…), il ne faut pas oublier que le modèle sorti l'an dernier avait vu ses tarifs exploser : une augmentation de 200 euros à la sortie, puis une baisse de 100 euros pour le ramener à un prix plus proche du prix en dollars. Donc on serait plutôt tenté de dire que la gamme revient à un prix plus correct. Mais ce qu'Apple donne d'un côté, elle le retire de l'autre en supprimant le lecteur optique, sans contrepartie en ce qui concerne la qualité du support de stockage. Toutes ces raisons nous incitent donc à conclure que le Mac Mini reste un ordinateur de niche, et l'iMac un meilleur point d'entrée dans l'univers Mac.

Les plus

  • Design élégant
  • Core i5 en standard
  • Sortie HDMI
  • Carte graphique dédiée

Les moins

  • Plus de lecteur optique !
  • Disque dur trop lent
  • Toujours cher pour ce que c'est...

Apple Mac Mini Core i5 2,5 GHz

Ordinateur du bureau

Moyen

  • Performances
  • Design
  • Equipement/prix


Vous aimerez aussi

Article du Lundi 22 Août 2011 par Stéphane Ruscher

Envoyer par mail Envoyer par mail
à partir de
4.012,37 €
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Les offres d'emploi

Top logiciels

Free HTML to PDF Converter
Conversion de fichiers HTML en PDF.
Altova XMLSpy Enterprise Edition
Gestionnaire de documents XML.
Liquid XML Studio
Editeur.
CMATH pour Borland C++
Faire des opérations sur les nombres complexes.
MinGW - Minimalist GNU pour Windows
Import de bibliothèques et production d'applications
cURL
Récupérer le contenu d'une ressource réseau.

Partenaire Clubic.com

flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité