Espace membre :
flechePublicité

// Test Asus VG278H : le premier écran 3D Vision 2

Partager ce dossier

Publié par Aurélien Audy le Vendredi 18 Novembre 2011

Asus VG278H

Il n'aura pas échappé aux adeptes de 3D que NVIDIA vient d'annoncer 3D Vision 2, la nouvelle mouture de sa solution d'affichage stéréoscopique avec lunettes actives. Au programme, des lunettes revisitées, mais surtout la technologie LightBoost que seul le moniteur Asus VG278H adopte pour l'heure. C'est l'écran que nous testons ici !

Asus VG278


Présentation de l'écran retour au sommaire


Asus VG278H finition 1
Si le VG278H laisse comme une impression de déjà vu, c'est parce qu'il reprend l'essentiel du design du VG236H. C'est la série gamer par excellence, caractérisée par un taux de rafraichissement de 120 Hz, qui la rend apte à la 3D stéréoscopique. On retrouve donc les mêmes carénages en plastique brillant (et salissant) avec un imposant logo « 3D » sur le socle. Toutefois Asus se propulse ici bien au-delà en passant sur une dalle TN de 27 pouces ! En revanche, elle stagne à l'habituelle résolution de 1 920 x 1 080 pixels : c'est dommage de ne pas disposer de 1 200, voire 1 440 pixels de hauteur sur un écran de ce gabarit (ce qui réduirait un peu le pitch, de 0,31 mm ici). Mais le VG278, en phase avec son temps, profite d'un rétro-éclairage LED et d'un temps de réponse de 2 ms.

Le seul vrai couac à déplorer, c'est la qualité de la finition, qui sans être dramatique laisse à désirer : espaces entre la dalle et la coque en bas de l'écran, carénage déclipsé sur le bord au déballage du produit, émetteur infrarouge pas tout à fait centré sur son axe…

Asus VG278 socle
Asus VG278H finition 2

Un logo 3D qui ne trompe pas, mais une finition qui déçoit un peu : en bas de l'écran on déplore un jour assez net entre la dalle et le carénage en plastique


Outre la taille supérieure du VG278H par rapport au VG236H, un détail saute aux yeux sur le modèle de 27 pouces : la protubérance en haut de l'écran. Non il ne s'agit pas d'une webcam mais de l'émetteur infrarouge fonctionnant avec les lunettes 3D Vision. Cet émetteur peut s'incliner vers le bas ou le haut.

Asus VG278 emetteur1
Asus VG278 emetteur2


Le VG278H intègre l'émetteur infrarouge servant à la communication avec les lunettes 3D Vision : le module NVIDIA externe n'est donc plus nécessaire


La connectique comprend VGA, DVI Dual Link (pour le support du 1 080p à 120 Hz) et HDMI. Cette dernière prise est compatible HDCP. Et en version 1.4a : cela signifie que l'écran peut être utilisé en 3D avec une Playstation 3, une platine Blu-ray, ou n'importe quel périphérique 3D doté de la même connectique. Cela en plus d'un PC avec la carte NVIDIA qui va bien ! S'ajoutent également une entrée son, venant alimenter les deux haut-parleurs de 3 W chacun, ainsi qu'une sortie casque. Si cette sonorisation intégrée n'a pas vocation à remplacer un vrai kit d'enceintes, il faut reconnaître qu'elle offre un rendu bien supérieur à la moyenne (encore une fois pour ce type d'équipement). C'est en tout cas largement suffisant pour un usage bureautique.

Asus VG278 connectique
Asus VG278H avec PS3

La connectique, avec entre autres DVI Dual Link et HDMI 1.4a. Cette dernière connectique permet à l'écran d'être utilisé avec de multiples sources 3D, comme une PS3. Exemple ici avec NBA 2K12


Pour ce qui est de la technique pure et dure, le VG278H affiche des spécifications assez alléchantes. A commencer par un tandem luminosité / contraste musclé : 400 cd/m² et taux de 1 000 : 1 (50 millions pour 1 en dynamique) ! Et bonne nouvelle, la sonde de calibrage LaCie Blue Eye Pro confirme ces données et surenchérit même. Elle nous restitue en effet un taux de contraste par défaut de 1 026,7 : 1 (point blanc à 441,5 cd/m² et point noir à 0,43 cd/m²). En poussant tout à fond, le taux de contraste tombe à 964,1 : 1, la luminance hallucinante (472,4 cd/m²) faisant grimper le point noir trop haut (0,49 cd/m²).

Le rétro-éclairage du VG278H est si puissant qu'il faut le descendre à « 0 » pour atteindre la luminance de 140 cd/m² voulue pour notre profil de calibrage. Le taux de contraste atteint alors 1 085,4 : 1 (point blanc à 141,1 cd/m² et point noir à 0,13 cd/m²). Réellement calibré, ce taux perd un peu, en tombant à 924,7 : 1 (point blanc à 138,7 cd/m² et point noir à 0,15 cd/m²). C'est quoi qu'il en soit un très bon résultat ! Mais pensez à baissez le rétro-éclairage, réglé à 90/100 par défaut, si vous tenez à vos yeux…

Asus VG278 contraste

Taux de contraste mesurés


De l'ergonomie


Le VG278H est un moniteur plein de surprises. Après avoir mis en évidence sa luminance extrême et son taux de contraste marqué, il nous faut reconnaître la bonne ergonomie du produit. Première aptitude fort appréciable : le réglage en hauteur du pied, sur 10 cm. Si on ajoute à cela le socle rotatif du pied, le guide câble à l'arrière, et l'inclinaison habituelle de la dalle vers le haut ou le bas, on obtient un écran tout à fait agréable à manipuler. Seul bémol : l'accès à la connectique, placée dans un renfoncement de la coque d'écran, n'est pas vraiment aisé. La ferrite sur les câbles DVI notamment gêne quelque peu…

Asus VG278 ergo
Asus VG278 d‚tail pied

Le VG278H bénéficie d'une articulation complète et, fait de plus en plus rare, d'un guide câble au dos du pied


Le VG278H est équipé d'une dalle TN : les angles de vision, en particulier ceux verticaux, sont donc faibles. Mais ceux horizontaux se montrent relativement corrects, même si avec un écran 27 pouces, quand on se place à environ 60 cm de la dalle, on voit forcément une déperdition de lumière sur les bords.

Asus VG278 commandes
L'OSD made in Asus donne satisfaction : les menus sont clairs, la navigation facilitée par des commandes bien accessibles. Les différents modes préréglés sont ajustables, selon des paramètres variables (fonction du mode choisi). Et on peut les réinitialiser indépendamment au besoin. Trois onglets prévalent : Splendid, Couleur et Image. Le premier renferme les modes préréglés, le deuxième les réglages colorimétriques (luminosité, contraste, saturation, température de couleur ou encore teinte de peau) et le troisième rassemble d'autres paramètres d'affichage comme la netteté, l'overdrive (Trace Free) et le contraste dynamique. Il ne manque que le réglage du gamma ou un échelonnage de la température plus précis (avec des Kelvin et non pas des chaud ou froid).

Image: 1/8 | Lancer le diaporama
 
 
 

Les modes préréglés, baptisés Splendid chez Asus

Chaque mode pouvant étant modifié et réinitialisé indépendamment

L'onglet Couleur est particulièrement complet. Il ne manque que le réglage du gamma, dommage

Et on aurait préféré une gestion plus précise de la température de couleur, avec des Kelvin plutôt que des termes météorologiques...

Pour plus de précision, rien de tel que la composante RVB !

L'onglet Image donne lui accès au des traitements d'affichage, comme la netteté, l'overdrive ou le contraste dynamique

Ici, on choisit l'entrée vidéo

Et enfin, le menu de configuration de l'écran et de l'OSD. On notera la présence d'un réglage de l'émetteur infrarouge servant à optimiser son fonctionnement selon l'environnement où vous vous trouvez (pour éviter les interférences)



Consommation énergétique


Le type de rétro-éclairage LED a provoqué une baisse de consommation électrique considérable par rapport aux néons. Soit, mais avec une dalle de cette dimension que dit le wattmètre ? Et il reste assez pondéré. Par défaut, le VG278H engloutit tout de même 45 watts. A sa décharge, avec une luminance de plus de 440 cd/m², c'est plutôt logique… Étant donné qu'il part de haut, la hausse de consommation reste relativement faible quand on pousse l'écran au maximum : le wattmètre indique alors 47,1 watts. Une fois que l'écran est calibré (avec la luminance à zéro donc), l'appétit du VG278H descend à 28,3 watts. Notez cependant que ni la veille à 1,4 watt, ni l'extinction à 0,6 watt ne placent Asus en tête des fabricants écologistes… Le VG278H aurait gagné à disposer d'un véritable interrupteur marche/arrêt.

Asus VG278 consommation
Consommations mesurées en watts à l'aide d'un wattmètre


Quid de la colorimétrie retour au sommaire


Arrive la question de la colorimétrie. Dans ce domaine, le VG278H s'en sort plutôt bien. Certes par défaut, la luminance est violente et la température de couleur trop chaude. Par ailleurs, si le Delta E moyen retourné par la sonde n'est que de 2,8, une valeur qu'on peut considérer comme bonne, les écarts maximum se situent eux dans les quatre nuances de gris, auxquelles sont plus sensible l'œil humain. En passant en sRVB, l'affichage se nivelle légèrement : le Delta E moyen augmente un peu mais les écarts maximum se réduisent d'autant. En revanche, la luminance colle davantage avec ce qu'on peut attendre avec notre profil.

Pour préparer notre écran au calibrage, nous laissons le contraste sur 80, baissons la luminosité à 0 et passons les valeurs RVB à respectivement 91, 96 et 95 (sur 100). La sonde effectue ses mesures, créé le profil colorimétrique et après test, retourne alors un Delta E moyen de 0,5 avec un écart maximum de 1,1 dans le vert : c'est ainsi excellent !

Asus VG278 couleurs par d‚faut
Asus VG278 couleurs en sRVB

A gauche, la colorimétrie de base, à droite en mode sRVB


Asus VG278 couleurs calibr‚
Et enfin, la colorimétrie une fois l'écran calibré


Pour ce qui est de l'homogénéité, le VG278H calibré propose un écart moyen de luminance de 8,1 % par rapport au centre, avec un pic à 15,4 % (bord supérieur gauche). C'est donc relativement uniforme pour une dalle TN, même si le coup de mou dans le bord supérieur droit se voit légèrement quand on affiche un fond uni. La colorimétrie fluctue davantage en valeur, mais comme le Delta E moyen part de très bas, ça n'est pas visible. La moyenne des écarts de Delta E moyen par rapport au centre atteint 91,7 %, avec une déviance maximum de 150 % ! Effrayant sur le papier, non ?

Asus VG278H homogénéité
Modélisation des écarts moyens de luminance. La valeur de référence au centre à 143 cd/m² est schématisée par du blanc à R255, V255 et B255. Les autres teintes sont reproduites proportionnellement. Attention, dans la réalité l'œil compense ces écarts en utilisant une échelle non linéaire


Et pour des images en mouvement ? retour au sommaire


Pour nous convaincre du bien-fondé et du taux de rafraîchissement de 120 Hz et de l'overdrive Trace Free, nous avons commencé par mener nos tests en 60 Hz avec le Trace Free à 0 / 100. Les 2 ms de temps de réponse du VG278H nous permettent de capturer 2 images parfaitement nettes sur dix, 3 images avec un léger fantôme, 2 doublées et 3 triplées. Soit 50 % de résultats satisfaisants : peut mieux faire (l'Acer GN245HQ par exemple).

Asus VG278 60 net
Asus VG278 60 l‚ger fantome
Asus VG278 60 ghost
Asus VG278 60 double
Asus VG278 60 triple

Résultats obtenus, de la meilleure image à la moins bonne


Nous montons alors le Trace Free à 40, puis 60 et enfin 100. Verdict : c'est la valeur par défaut, 60, qui semble offrir le meilleur compromis. À 40 comme à 60, on observe bien une baisse du nombre d'images triplées et doublées au profit d'images nettes et de clichés avec un léger fantôme : le ratio passe à 75 % d'images satisfaisantes (avec 30 % parfaitement nettes). La différence, c'est qu'avec le Trace Free à 40, les images fantôme sont de type classique alors qu'en passant à 60, ça devient du reverse ghosting (fantôme foncé). À 60, on a en revanche un peu moins d'images triplées. Quid du Trace Free à 100 / 100 ? Là le traitement devient trop violent, au point où on n'obtient plus une seule image nette puisque le reverse ghosting est partout ou presque…

Asus VG278 fantome normal
Asus VG278 ghost

à gauche un fantôme normal, à droite en reverse ghosting


Place aux choses sérieuses avec cette fois le rafraîchissement réglé sur 120 Hz. Là le Trace Free réglé sur 60 donne encore les meilleurs résultats. Une fois notre série de 40 photographies ramenée sur 10, on obtient ainsi 5 images parfaitement nettes, 4,3 avec un léger fantôme (dont 1,5 en reverse ghosting), 0,5 doublée et 0,2 triplée. On retrouve donc à peu de chose près les mêmes performances excellentes de l'Acer GN245HQ, avec 93 % de résultats satisfaisants !

Asus VG278 120 net
Asus VG278 120 l‚ger fantome
Asus VG278 120 ghost
Asus VG278 120 double
Asus VG278 120 triple

Résultats obtenus, de la meilleure image à la moins bonne


L'écran, de grande taille, bien contrasté, facile à orienter, avec des angles de vision corrects (pour du TN) et réactif par-dessus le marché se prête donc complètement au visionnage de films ! Le mode prédéfini « Cinéma » donne un rendu pétant qu'il conviendra peut-être de modérer, en passant le réglage « Teinte de peau » de rouge (par défaut) à naturel et en baissant un peu la saturation. Mais le contraste est bien accentué comme il faut et la colorimétrie se réchauffe. L'ajout de la fonction « ASCR » (contraste dynamique), discrète au demeurant, ne sera alors pas nécessaire.



Et la 3D dans tout ça ? retour au sommaire


Ce VG278H d'Asus est clairement le meilleur écran utilisant la stéréoscopie active que nous ayons eu en test à date. Il faut dire que c'est aussi le tout premier modèle à embarquer la technologie LightBoost de la nouvelle solution 3D Vision 2 de NVIDIA. Une paire de lunettes 3D Vision 2 est d'ailleurs fournie avec l'écran.

Asus VG278 lunettes 3D Vision 2
Asus VG278 lunettes 3D Vision 2 2

Une paire de lunettes 3D Vision 2 NVIDIA accompagne l'écran. Et trois plaquettes de différentes épaisseurs sont livrées


Le résultat, par rapport aux anciennes générations de 3D Vision est bluffant ! Au début, un doute nous a traversés : est-ce que le réel gain de luminosité en 3D est dû à la technologie LightBoost ou plus simplement à la luminance massive de l'écran ? Nous avons essayé de calibrer le VG278H sur 200 cd/m² pour comparer avec un modèle d'écran 3D Vision 1 (le Samsung 2233RZ) mais dès que le moniteur Asus passe en 3D (de façon automatique quand on lance un jeu compatible), le LightBoost prend le pas sur le réglage de luminosité (alors grisé). Finalement, la série de photos ci-dessous montre bien que c'est le LightBoost qui fait la différence ! Nous vous invitons à consulter l'article sur la 3D Vision 2 avec LightBoost pour plus de détails.

Asus VG278 sans lunettes
Samsung 2233RZ sans lunettes

A gauche, l'Asus VG278H avec LightBoost au maximum, à droite le Samsung SyncMaster 2233RZ avec la luminosité au maximum. Les réglages d'appareil photo sont identiques et ils le resteront. On note que les deux affichages sont aussi lumineux, celui de l'écran Samsung peut-être plus encore…


Asus VG278 avec lunettes
Samsung 2233RZ avec lunettes

On retrouve maintenant nos deux écrans en ayant simplement placé l'objectif derrière un carreau de lunettes 3D Vision 2 : la différence est frappante !


L'autre bon point, c'est la forte diminution du phénomène de crosstalk (contours fantôme apparaissant quand une image destinée à un œil est vue par l'autre œil, si l'écran ne parvient pas à suivre la cadence des lunettes actives). Forte diminution, mais pas disparition pour autant, tout dépend des jeux. Sur Crysis 2, Battlefield Bad Company 2 ou Dirt 3 (dans une moindre mesure) le résultat est superbe mais avec Need For Speed Hot Pursuit, les panneaux et les arbres sur le bord de la route ou pire, la conduite de nuit, exhibent quantité de crosstalk. À un point où ça devient vraiment gênant !

Crysis2
Asus VG278 sans lunettes 3D Vision
Battlefield bad company 2

Avec Crysis 2, Dirt 3 ou Battlefield Bad Company 2, le résultat est superbe !


Sur un jeu comme Fifa 2012, notre ressenti est partagé : d'un côté la 3D donne une profondeur appropriée au jeu de sport, mais d'un autre il reste des incompatibilités inhérentes comme le pointeur au premier plan très dérangeant ou la fuite des lignes de terrain qui produit du crosstalk. On peut atténuer ce crosstalk en dosant l'effet 3D Vision 2, mais on réduit alors la profondeur et donc l'immersion…

Fifa2012
NFS Hot Pursuit1
NFS Hot Pursuit3

Mais sur Need For Speed Hot Pursuit, les objets au bord de la route ou la conduite de nuit font sérieusement loucher à cause du crosstalk. Et avec Fifa 2012 nous restons partagés


La liste des jeux compatibles (plus de 600 !), visible depuis le Panneau de configuration NVIDIA, précise le degré d'adéquation des jeux avec l'affichage stéréoscopique (de excellent à non recommandé). Autre cas de figure qui donne généralement des résultats tout à fait probants : les Blu-ray 3D, les vraies photos 3D et les films encodés en side-by-side (sous réserve d'une grande qualité de fichier ou d'un éloignement suffisant de l'écran… 27 pouces obligent). L'avantage par rapport à la technologie passive étant qu'on bénéficie alors de l'entière résolution de la source. Photos et films peuvent être visionnés via 3D Vision Photo Viewer et Video Player.

Conclusion

Soyons clairs : le premier écran à embarquer la technologie LightBoost nécessaire à la solution 3D Vision 2 de NVIDIA est une franche réussite ! Asus nous a concocté un moniteur de grande taille, ergonomique, avec une colorimétrie satisfaisante et une dalle contrastée, bien équipé, réactif et 3D ! Le fait que le VG278H puisse être utilisé en 3D avec n'importe quelle source HDMI 1.4a (avec les lunettes 3D Vision 2) apporte par ailleurs une polyvalence vraiment appréciable. En dehors de la finition légère, des angles de vision restreints de la technologie TN ou du prix conséquent dans l'absolu (mais pas par rapport au marché), nous n'avons rien à reprocher à Asus. Le VG278H est un excellent moniteur !

Les plus

  • LightBoost / 3D Vision 2
  • Emetteur intégré / lunettes fournies
  • Colorimétrie OK / réactivité dalle
  • HDMI 1.4 / ergo / équipement

Les moins

  • Finition "plastoc"
  • Manque réglage gamma et Kelvin
  • Dalle TN = angles de vision moyens
  • Prix élevé (dans l'absolu)

Asus VG278H

Moniteur LCD 27''

Excellent

  • Colorimétrie
  • Réactivité
  • Ergonomie
  • Réglages

// Écran LCD : Tous les tests

// Écran LCD : Dossiers relatifs

Vous aimerez aussi

Article du Vendredi 18 Novembre 2011 par Aurélien Audy

Envoyer par mail Envoyer par mail
à partir de
278,30 €
à partir de
465,42 €
à partir de
469,00 €
à partir de
95,95 €
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels Finance, bourse

Bifrost Inventory Management
Gestion de données
Invoice2go
Réalisez vos factures, devis ou bons de commandes en toute facilité !
TTMessenger
Envoyez des SMS facilement !
eToro
Logiciel financier
Octopus Micro Finance Suite
Gestion d'une société dans la micro-finance.
QlikView Enterprise
Analyse du business.
flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité