Microsoft renonce à l’USB type C (pour le moment)

Interrogés sur l'absence de port USB type-C lors de la présentation du nouveau Surface Laptop début mai, les représentants de Microsoft ont fait part de leur scepticisme vis-à-vis de la norme de connectique dernière génération, pourtant généralisée chez le grand rival Apple.

Microsoft estime que l'USB-C n'est pas encore suffisamment abouti pour un déploiement grand public.

Une norme pourtant prometteuse


Annoncé fin 2014 par l'USB Implementers Forum, l'organisme en charge des normes USB, l'USB-C parfois baptisé 3.1, était censé remplacer rapidement les ports de générations précédentes. La nouvelle norme est prometteuse car polyvalente : transfert de données haut débit jusqu'à 10 GB/s, mais aussi d'un signal audio et vidéo 4K, ou encore du courant 60 W et même 100 W pour un temps de charge clairement raccourci. Cerise sur le gâteau, le câble USB type-C est réversible, permettant n'importe quelle liaison entre deux appareils dotés des ports adéquats.


Apple en équipe tous ses derniers modèles, mais pas Microsoft. Alors que le prototype du Surface Laptop présentait sur sa tranche deux ports USB-C, la firme de Redmond les a finalement retirés pour la version qui sortira dans le commerce. Echaudé par la multiplication des incidents rapportés dans le monde, Microsoft préfère pour l'heure rester concentré sur sa connectique propriétaire Surface Connect lancée en 2014, jugée plus fiable, en attendant que l'USB-C fasse ses preuves.

USB 3.1

Eviter les câbles à bas prix


Le problème réside dans le fait que rien ne ressemble plus à un câble USB-C qu'un autre câble USB-C. Or, sous la gaine plastique, la qualité et les performances varient considérablement : tous ne se valent pas. Il est ainsi fortement recommandé d'éviter les câbles vendus à bas prix, susceptibles de détériorer le matériel auquel il est connecté. De même, les câbles fournis avec un smartphone ou un laptop, s'ils sont généralement fiables, ne sont pas forcément interchangeables d'un appareil à l'autre. Prudence, donc.

Par le passé, plusieurs fabricants ont rappelé des câbles USB-C. C'est arrivé à Apple en janvier 2016. Microsoft estime que le risque encouru est trop grand pour la marque. Sa réputation est en jeu. Si vous achetez le Surface Laptop qui devrait sortir en France le 15 juin, ne soyez donc pas surpris ; la machine ne comporte que le minimum en termes de connectique : un USB 3.0, un port audio minijack et un mini Display Port.





Modifié le 12/05/2017 à 17h58
Commentaires