le mardi 23 février 2016

Visa et Honda transforment la voiture en moyen de paiement

En partenariat avec Honda et ParkWhiz, Visa dévoile au MWC son service Visa Checkout intégré à des automobiles. L'objectif à l'heure actuelle est de permettre au conducteur de payer son essence avec sa voiture.

Alors qu'on commence à peine à remplacer la traditionnelle carte bancaire par le smartphone, Visa anticipe encore un peu plus en remplaçant le smartphone par la voiture connectée. Visa Checkout est présenté à l'occasion du Mobile World Congress sur certains véhicules de la marque Honda, qui embarquent également l'application Visa Token Service. Les deux services combinés fonctionnent avec deux autres apps dévoilées sous la forme de concepts, et conçues par Honda Developer Studio.

Avec Fuel App Concept et Parking App Concept, les conducteurs peuvent payer leur essence à la station service, mais aussi leur stationnement de parking en appuyant sur un simple bouton situé sur le tableau de bord de leur voiture. « Une fois garé à côté de la pompe à essence, l'application peut savoir quelle est la quantité exacte d'essence nécessaire pour remplir le réservoir, et calcule le coût de son remplissage. Le conducteur peut également acheter des articles de dépannage, le tout avec la prise en charge des programmes de fidélité et des réductions » explique Visa.

Visa et Honda

Même chose du côté du parking : l'application peut annoncer au conducteur la somme qu'il va devoir payer suite à son stationnement, et il lui suffit de valider la transaction pour payer. C'est pour cette fonctionnalité que ParkWhiz s'est mêlé au partenariat entre Visa et Honda.

« Transformer une voiture en plateforme de paiement est un concept dont on n'est pas aussi éloigné que ce qu'on pourrait imaginer, et nous avons fait beaucoup de projet depuis que nous avons lancé l'idée il y a un an » estime Jim McCarthy, le vice-président en charge de l'innovation et des partenariats chez Visa. « Travailler avec Honda sur ces tests de prototype, c'est un pas de plus vers une réalité commerciale, et nous pensons que cela offre d'intéressantes opportunités pour tous ceux qui jouent un rôle dans le paiement et les écosystèmes automobiles. »

Des prototypes qui pourraient bien s'inviter rapidement dans les véhicules qui seront commercialisés dans les prochaines années, donc.
Modifié le 24/02/2016 à 09h29
Commentaires