le lundi 03 septembre 2012

Facebook part à la traque aux faux "j'aime"

Les « Like » sur Facebook, pas crédibles ? Une partie tout du moins, estime le réseau social, qui vient d'annoncer sa volonté de traquer et de supprimer les « J'aime » bidons sur ses pages, pour renforcer sa crédibilité.

Facebook like
Sur Facebook, aujourd'hui, tout se monnaie, même des « J'aime » sur les pages fans : des entreprises proposent ainsi d'augmenter les « Like » sur certaines publications contre de l'argent. Une situation inacceptable pour le réseau social qui, dans un billet de blog, explique sa volonté de lutter contre de type de démarche « qui violent les conditions d'utilisation de Facebook. »

« En moyenne, moins de 1% de Like sur une page donnée sera supprimé » rassure Facebook, qui cite les comptes compromis, les « J'aime » acquis via des logiciels malveillants ou ceux achetés. Le pourcentage est une moyenne : il pourra être bien plus élevé dans certains contextes. Clairement, le réseau social pointe du doigt les entreprises qui se font de l'argent par le biais de « Like » frauduleux. « Ces fournisseurs tiers essaient souvent d'utiliser des formes de logiciels malveillants pour générer des Like frauduleux, ce qui est préjudiciable pour tous les utilisateurs, et Internet dans son ensemble » déclare Facebook.

« Facebook a été construit sur le principe de l'identité réelle et nous voulons que cette même authenticité s'étende aux pages » conclut le réseau social. A l'heure où la plateforme rencontre des difficultés boursières, c'est également un moyen de renforcer sa crédibilité et son intégrité.
Commentaires
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )