ATI HyperMemory vs NVIDIA TurboCache

Nouveau logo ATI
Nous ne le dirons jamais assez, mais en matière de Cartes Graphiques l'entrée de gamme constitue aujourd'hui le cœur du marché. Les candidats à l'acquisition de cartes à plus de 600€ étant finalement peu nombreux, le gros du volume concerne les cartes commercialisées moins d'une centaine d'euros. Les deux principaux acteurs de ce marché, ATI et NVIDIA, le savent fort bien et focalisent depuis de nombreuses années déjà leurs efforts sur ce créneau. Au-delà de la seule vente au détail, les choix faits par les constructeurs de puces graphiques dépendent en grande partie des desiderata des fabricants de PC et autres intégrateurs qui exigent la plupart du temps des solutions graphiques d'entrée de gamme pour ne pas faire flamber le prix de leurs configurations. Du coup, la carte graphique reste le véritable parent pauvre du PC de constructeur qui s'il n'est par chance pas équipé d'un chipset avec solution graphique intégrée doit généralement se contenter du minimum syndical.

Ne nous leurrons pas, ATI et NVIDIA ne sont pas des œuvres caritatives et leur but n'est pas de proposer les cartes les plus performantes au prix le plus bas. Non, leur véritable but est bel et bien dicté par les constructeurs, comme nous le soulignions plus haut, qui en allouant un budget strict pour la partie graphique d'un PC obligent les deux géants de la 3D à trouver un compromis pas toujours heureux entre performances, coût de revient et marge. À l'arrivée du PCI-Express, le retard accumulé par NVIDIA sur la mise au point de son fameux bridge HSI et le surcoût qu'il occasionnait ont ainsi fait pencher la balance en faveur d'ATI qui a pu équiper en X300 des quantités phénoménales de PC Dell... Alors que le PCI-Express est aujourd'hui clairement en phase d'expansion, les ingénieurs d'ATI et de NVIDIA lui ont récemment découvert une nouvelle utilité pour faire baisser encore le prix de leurs puces graphiques. À les écouter, la mémoire représenterait une part trop importante du budget consacré à des puces graphiques commercialisées autour des 20 dollars, d'où l'idée de la supprimer au moins en partie. C'est ce principe qui a donné naissance au TurboCache de NVIDIA et à l'HyperMemory d'ATI que nous confrontons aujourd'hui.

Combat ATI NVIDIA
Modifié le 12/07/2012 à 09h56
Commentaires