le vendredi 15 juin 2007

Le FBI lance une chasse aux PC zombies

Le Bureau fédéral américain d'investigation (FBI) fait la chasse aux bot herders. Ces pirates informatiques, le plus souvent motivés par l'appât du gain, utilisent des techniques automatisées pour scanner le réseau Internet, trouver des systèmes vulnérables, y installer des virus ou des chevaux de Troie. Les machines infectées à l'insu de leurs propriétaires, forment alors un réseau de PC zombies ou botnets qui peuvent être contrôlés à distance à des fins peu recommandables.

« Certains botnets regroupent des dizaines de milliers d'ordinateurs infectés ou plus. Aux Etats-Unis nous en avons identifié 1 million environ », souligne le FBI dans un communiqué daté du 13 juin 2007. Son opération Bot Roast a pour objectif de contrer les plans des bot herders et de les démanteler. Dans ce cadre, « un grand nombre d'individus » aurait été arrêté pour cybercrime. Parmi eux : un individu installé à Seattle, Washington, accusé d'utiliser des botnets pour envoyer des dizaines de millions de spams qui pointent vers son site web, un autre basé à Arlington, Texas, est accusé d'avoir infecté des dizaines de milliers d' ordinateurs à travers le monde, inclus ceux d'établissements hospitaliers de Chicago et ses environs. Enfin, un habitant du Kentucky est suspecté d'avoir utilisé des botnets pour neutraliser d'autres systèmes.

« La majorité des victimes de bot herders ignore que leur ordinateur est infecté ou que leurs données personnelles sont susceptibles d'être exploitées », a ajouté James Finch, responsable de la Cyber Division du FBI. Le Bureau invite chacun à protéger son système (firewall, antivirus, mots de passe, etc.) et rappelle, à qui veut l'entendre, que « mieux vaut prévenir que guérir ». Les PC infectés sont le plus souvent sous Windows, système 'ultra-majoritaire' sur PC. Néanmoins, ce serait un leurre de croire que les ordinateurs sous Linux ou Mac OS X sont à l'abri du danger.
Modifié le 13/12/2010 à 16h47
Commentaires