Les écrans de vos smartphones pourront bientôt se réparer eux-mêmes

Des scientifiques ont inventé un matériau « auto-cicatrisant », qui pourra être utilisé d'ici à 2020 pour les écrans des smartphones. Ces derniers pourraient s'autoréparer en moins de 24 heures.

Des scientifiques mettent au point un matériau « auto-cicatrisant »


Des scientifiques ont conçu un matériau autoréparateur qui pourra être utilisé pour les écrans de smartphones d'ici à 2020. En 2015, le LG G Flex 2 proposait déjà un panneau arrière auto-cicatrisant, qui prétendait effacer les égratignures du quotidien en moins de 10 secondes. Mais les possibilités offertes par cette nouvelle invention sont bien plus grandes.

smartphone écran cassé

Les chimistes à l'origine du projet affirment que c'est la première fois que des scientifiques réussissent à créer un matériau auto-cicatrisant qui est aussi capable de conduire l'électricité, ce qui, concrètement, signifie qu'il pourra être utilisé pour des écrans tactiles.

Un écran fissuré pourrait se reconstruire en 24 heures


Ce matériau, composé de polymère extensible et d'un sel ionique, présente une connexion appelée force ion-dipôle, d'après nos confrères de Business Insider. Après avoir été mis en morceaux, le matériau peut se réparer en moins de 24 heures, grâce aux ions chargés et molécules polaires qui s'attirent et s'alignent, afin de mener à bien la réparation.

Actuellement, le Gorilla Glass est le matériau de prédilection pour tous les smartphones haut de gamme, mais il se brise facilement au moindre impact, et les utilisateurs doivent alors choisir entre racheter un nouveau téléphone ou dépenser des fortunes pour faire réparer leur écran. Ce nouveau matériau devrait, selon les scientifiques qui l'ont créé, « changer notre vie quotidienne » et permettre à nos téléphones mobiles de « réaliser des performances bien supérieures à celles qu'ils réalisent aujourd'hui ».


Modifié le 07/04/2017 à 18h46
Commentaires