Espace membre :
flechePublicité

// Sandy Bridge : les nouveaux Core mobiles en test

Partager ce dossier

Publié par Frédéric Cuvelier le Jeudi 16 Juin 2011

Logo Intel Sans Slogan
Après les déclinaisons mobiles de Nehalem (dans l'ordre chronologique Clarksfield et Arrandale), Intel revient à la charge dans les PC portables avec sa toute dernière version de ses processeurs Core et son architecture Sandy Bridge.

L'apport principal de cette nouvelle architecture ? L'intégration sur le même die du CPU et d'un cœur graphique. Car si Intel avait commencé un semblant de regroupement avec Arrandale, c'était simplement en se contentant de juxtaposer les deux éléments sur la même puce. Là, le fondeur va plus loin et propose par la même un nombre important d'améliorations par rapport à l'architecture Nehalem. On pense notamment à la nouvelle version du Turbo Boost, qui devrait apporter un apport intéressant aux processeurs mobiles.

Alors qu'AMD commence à occuper le terrain du netbook et des portables d'entrée de gamme avec Fusion et ses nouvelles APU (voir AMD Fusion : Zacate et Ontario en test), comment se positionne l'offre d'Intel ? Quelles performances pour les nouveaux processeurs Core face à l'ancienne génération ? Que vaut le cœur graphique associé au CPU ? Autant de questions qui trouveront leurs réponses dans les lignes qui suivent.

Sandy Bridge

Sandy Bridge : CPU et cœur graphique réunis !

Si vous avez lu attentivement l'article de Julien publié en début d'année (voir Intel Sandy Bridge : nouveaux processeurs Core i5/i7), vous savez déjà tout de Sandy Bridge. Pour les mauvais élèves ou ceux qui auraient oublié les fondamentaux, petite piqûre de rappel. Le principal apport de cette nouvelle architecture est l'unification, au sein du même die, du CPU et du cœur graphique. De ce fait, la mémoire cache est mutualisée, accélérant ainsi les échanges entre CPU et cœur graphique.

Intel Sandy Bridge - Overview architecture

Contrairement aux processeurs desktop, ce dernier est identique sur tous les processeurs mobiles de génération Sandy Bridge, puisqu'il s'agit de l'Intel Graphics HD 3000. Un cœur graphique de classe DirectX 10.1 qui possède 12 unités de calcul cadencées à des fréquences variables selon le modèle (nous le verrons dans le tableau qui suit). Des fréquences qui seront dépendantes de l'utilisation que vous en faites, puisque la fonction Turbo, introduite par Intel avec Nehalem, fonctionne non seulement pour les cœurs d'exécution x86, mais également pour le cœur graphique. Si cet apport est une réelle nouveauté pour les processeurs desktop, il ne l'est pas dans le monde du mobile, puisque les Arrandale disposaient déjà d'un tel raffinement.

Turbo 2.0 : une fonction améliorée

Il n'en reste pas moins qu'avec son Turbo 2.0, Intel nous propose une nouveauté intéressante. Sur les processeurs Clarksfield et Arrandale, le mode Turbo était directement lié au TDP dans le sens où si ce dernier dépassait une valeur critique, le Turbo était immédiatement arrêté. Dans la version 2.0 de la fonction, Intel tire parti du phénomène d'inertie thermique : plutôt que d'atteindre le TDP max en restant « sagement » sous cette valeur, Intel propose cette fois de la dépasser avant de revenir progressivement à cette valeur, en un temps maximal de 25 secondes.

L'intérêt est important sur le papier, puisque le processeur est capable, durant ces 25 secondes, d'encaisser une charge énergétique plus importante, l'amenant potentiellement à un niveau de performance plus élevé.

Intel Sandy Bridge - Turbo

Comment traduire cela en terme de fréquence maximale en mode Turbo ? De prime abord, le gain ne semble pas significatif entre les processeurs Arrandale et la génération Sandy Bridge. Prenons un Core i7-620M. Sa fréquence de base est de 2,66 GHz. Lorsqu'un seul des deux cœurs physiques est actif, le Turbo Boost fait passer la fréquence à 3,33 GHz, puis 3,06 GHz si les deux cœurs sont sollicités. Pour le Core i7-2620M, son successeur, la fréquence de base est de 2,7 GHz, celles atteintes pour un ou deux cœurs actifs sont respectivement de 3,4 et 3,2 GHz. Les différences sont donc minimes lorsqu'un cœur est actif (+0,67 GHz pour le 620M contre +0,7 GHz pour le 2620M), et limitées pour deux cœurs actifs (0,4 pour le 620M, 0,5 pour le 2620M).

En revanche, la donne est très différente pour les processeurs à quatre cœurs : car si un Core i7 920XM voyant sa fréquence passer de 2 à 2,26 GHz lorsque tous ses cœurs étaient sollicités, le Core i7-2630QM passe quant à lui de 2 à 2,6 GHz. Le gain est ici plus que doublé.

Les nouveaux Core mobiles


93099 sandy bridge i7
Afin de mieux vous y retrouver dans les différents modèles de processeurs Sandy Bridge mobiles, il convient d'en expliquer la nomenclature. En effet, les changements sont nombreux de ce point de vue. Pour spécifier que nous avons à faire à des processeurs Core seconde génération, toutes les dénominations débutent par un 2. Les trois chiffres qui suivent sont ensuite une indication de la position du processeur dans la gamme, position qui se base principalement sur le nombre de cœurs et leurs fréquences. Des indications qui ne sont pas forcément à prendre au pied de la lettre, contrairement au dernier chiffre de la nomenclature.

En effet, ce dernier précise clairement le type de processeur en matière de TDP : finies les lettres U ou L, place au 9 pour les CPU basse tension, et au 7 pour les modèles très basse tension. La lettre Q qui vient éventuellement après de la nomenclature indique un processeur à quatre cœurs physiques (contre deux pour les autres modèles), le M précise qu'il s'agit d'un processeur mobile. La lettre X enfin est réservée au seul Core i7-2920XM Extreme Edition. Vous avez maintenant en main les clés qui devraient vous permettre de déchiffrer le tableau suivant :

Processeurs Sandy Bridge mobiles
Références Cœurs physiques Fréquences des coeurs x86 (GHz) Fréquence du coeur graphique HD3000 (MHz) Cache L3 (Mo) TDP (Watts)
  De base Turbo 1 cœur Turbo 2 cœurs Turbo 4 cœurs De base Turbo    
Core i3 2310M 2 2.1 - - - 650 1 100 3 35
Core i5 2410M 2 2.3 2.9 2.6 - 650 1 100 3 35
  2520M 2 2.5 3.2 3.0 - 650 1 300 3 35
  2540M 2 2.6 3.3 3.1 - 650 1 300 3 35
  2537M 2 1.4 2.3 2.0 - 350 900 3 17
Core i7 2617M 2 1.5 2.6 2.3 - 350 950 4 17
  2657M 2 1.6 2.7 2.4 - 350 1 000 4 17
  2629M 2 2.1 3.0 2.7 - 500 1 100 4 25
  2649M 2 2.3 3.2 2.9 - 500 1 100 4 25
  2620M 2 2.7 3.4 3.2 - 650 1 300 4 35
  2630QM 4 2.0 2.9 2.8 2.6 650 1 100 6 45
  2635QM 4 2.0 2.9 2.8 2.6 650 1 200 6 45
  2720QM 4 2.2 3.3 3.2 3.0 650 1 300 6 45
  2820QM 4 2.3 3.4 3.3 3.1 650 1 300 8 45
  2920XM 4 2.5 3.5 3.4 3.2 650 1 300 8 55

Comme nous l'évoquions plus haut, tous les processeurs sont équipés du même cœur graphique, le Graphics HD 3000. Les différences concernent en fait les fréquences de fonctionnement qui vont de 350 MHz à 650 MHz en utilisation standard, et de 900 MHz à 1 300 MHz en mode Turbo. Un mode Turbo qui, s'il existe au niveau du cœur graphique pour tous les processeurs, n'est pas disponible sur le Core i3-2310M.

Notez enfin que tous les processeurs Sandy Bridge disposent de la fonction HyperThreading et sont tous gravés en 32 nm.


Vous aimerez aussi

Envoyer par mail Envoyer par mail
à partir de
300,49 €
à partir de
195,69 €
à partir de
202,60 €
à partir de
165,70 €
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels Outils pour musiciens

Guitar Pro
Guitar Pro 6 : La solution musicale de référence pour Guitaristes !
TuxGuitar
Musique et tablatures !
KB Piano
transforme votre clavier d'ordinateur en synthetiseur.
Electronic Piano
Fiche Logiciel
Accordeur
Accordez numériquement tous vos instruments avec un micro et à l'aide de ce Saint Graal gratuit et portable !
MixMeister BPM Analyzer
analyse le BPM d'un MP3
flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité