Un souci de connexion Internet ? Prévenez l’Arcep

Les opérateurs sont de plus en plus pointés du doigt pour des dysfonctionnements au niveau de leurs services ou pour des lenteurs dans les réparations. Il suffit de faire un tour sur Twitter pour se rendre compte du nombre de clients qui râlent sur les SAV. Sans compter les associations de consommateurs qui reçoivent de plus en plus de plaintes et qui établissent, chaque année, un classement des meilleurs et des pires opérateurs.

L'Arcep (l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) a décidé de ne plus recevoir ces informations par des tiers : elle veut que les abonnés lui fassent remonter directement les problèmes rencontrés.

Un site pour signaler un problème en quelques clics


Le lancement de ce nouveau site à destination des abonnés des opérateurs télécoms doit se faire ce mardi 17 octobre 2017 lors d'une conférence de presse. L'objectif est simple : permettre aux clients des opérateurs de prévenir l'Arcep en cas de soucis avec le service qu'ils payent chaque mois. Que ce soit pour la connexion Internet fixe, pour la connexion Internet mobile ou même pour des problèmes avec les appels et les SMS, l'abonné pourra directement prévenir le régulateur du secteur des télécoms. Les dysfonctionnements dans les services de La Poste sont également concernés.

Pour ce faire, l'Arcep a mis en place un site simple à cette adresse. En quelques minutes, promet le régulateur, il sera possible de préciser le lieu où est survenu le problème mais également sa nature ainsi que l'opérateur concerné. L'Arcep aura donc tout en main pour analyser la situation et prendre des décisions, le cas échéant.

Arcep logo


Mettre la pression sur les opérateurs télécoms


Avec ce nouveau service totalement gratuit à destination des particuliers mais également des élus ou des entreprises, l'Arcep veut tout simplement mettre la pression sur les opérateurs et avoir un retour direct de la part des usagers. Une véritable révolution qui permettra des actions ciblées au plus proche des clients.

Une commune qui connaîtrait par exemple des dysfonctionnements avec la fibre optique peut le signaler à l'Arcep qui peut, dès lors, contraindre l'opérateur concerné à faire les réparations nécessaires.

Surtout, l'Arcep aura des chiffres de première main et pourrait les rendre publics, pointant ainsi du doigt les bons et mauvais élèves du secteur des télécoms, comme le font déjà certaines associations de consommateurs.

Modifié le 18/10/2017 à 12h58
Commentaires