Canon Powershot SX260 HS : le compact sans surprise

Canon Powershot SX260 HS

Après un SX230 HS pas transcendant mais fiable et efficace dans son ensemble, Canon remet le couvert avec le SX260 HS, subtilement modifié. Au programme, allongement du zoom et réduction du gabarit. Deux critères à priori antithétiques, mais que le SX260 semble concilier sans accroc.

0190000005267270-photo-canon-powershot-sx260-hs.jpg


Prise en main et ergonomie du SX260 HS


00aa000005267272-photo-canon-powershot-sx260-hs-2.jpg
Commençons par une bonne nouvelle : Canon semble avoir entendu les critiques (du moins en partie) que nous (et d'autres confrères) avions formulées sur le SX230 HS. Ainsi la prise en main glissante du boîtier s'améliore grâce à l'ajout d'une barre assez bien dimensionnée en façade. Le dispositif ne remplace certes pas une vraie poignée, mais il procure tout de même une meilleure préhension de l'appareil. Par ailleurs, le temps où le flash pop-up sortait automatiquement à l'allumage est désormais terminé, une délicate attention de Canon.

012c000005267286-photo-canon-powershot-sx260-hs-9.jpg
012c000005267276-photo-canon-powershot-sx260-hs-4.jpg

La barre faisant office de poignée et le flash, qui ne sort plus à l'allumage de l'appareil


Autre évolution : le ratio d'écran 16/9 a été abandonné pour revenir au format 4/3. Exit donc aux bandes noires qui cernaient l'affichage quand on utilisait tout le capteur du SX230 HS. Et comme les autres caractéristiques de l'écran n'ont pas changé (3 pouces pour 461 000 pixels), ça signifie que le LCD occupe quasiment toute la hauteur du boîtier. Et donc que Canon a dû réagencer certaines zones pour faire tenir le tout dans un encombrement légèrement inférieur : 105,5 x 61 x 32,7 mm contre 105,7 x 61,6 x 33,2 mm pour le SX230 HS. Mais 13 g de plus... Le bouton de mise en route a dégagé sur la tranche supérieure du boîtier, permettant à Canon de grappiller quelques millimètres, et le GPS est désormais totalement intégré. Rappelons que la puce de géolocalisation était logée sous une excroissance en haut du boîtier sur le SX230 HS. En revanche, l'écran souffre toujours des problèmes de visibilité constatés sur le SX230 HS : beaucoup de reflets et une finesse d'affichage pas digne de sa résolution...

012c000005267296-photo-canon-powershot-sx260-hs-cran3.jpg
012c000005267278-photo-canon-powershot-sx260-hs-5.jpg

L'écran au ratio 4/3 et le flash, qui ne sort que quand on lui demande


Une dernière différence entre en scène : la molette de sélection des modes de prise de vue a été subtilement revisitée. 12 entrées contre 13 précédemment, mais surtout les préréglages portrait, paysage et enfant ont été remis à leur place (c'est-à-dire dans les modes scène) pour accueillir deux nouveaux modes : Live et Discret. Le premier consiste en une sorte de vulgarisation des réglages photographiques (sombre/clair, neutre/éclatant et froid/chaud que l'on règle sur 13 crans, le second désactive tout ce qui rend l'appareil bruyant (bip et consorts) et visible (flash et lampe d'assistance AF).

00c8000005267280-photo-canon-powershot-sx260-hs-6.jpg
00c8000005267294-photo-canon-powershot-sx260-hs-cran2.jpg
00c8000005267290-photo-canon-powershot-sx260-hs-cran10.jpg

Les commandes inchangées, à part le sélecteur de modes où apparaissent désormais les modes Live et Discret


Le reste, à l'exception de la batterie un peu réduite, est inchangé : capteur CMOS BSI de 12,1 MPix, mêmes commandes aux mêmes endroits, connectique mini USB et mini HDMI, menus identiques... Notez que l'autonomie est passée de 210 à 230 vues (normes CIPA), malgré la capacité légèrement inférieure de la batterie (1000 mAh contre 1120 mAh).

© Clubic.com

Canon Powershot SX260 1

© Clubic.com

Canon Powershot SX260 2

© Clubic.com

Canon Powershot SX260 3

© Clubic.com

Canon Powershot SX260 4

© Clubic.com

Canon Powershot SX260 5

© Clubic.com

Canon Powershot SX260 6

© Clubic.com

Canon Powershot SX260 7

© Clubic.com

Canon Powershot SX260 8

© Clubic.com

Canon Powershot SX260 9



Performances du SX260 HS


Dans ce domaine, le SX260 HS n'a que peu évolué. Nous observons tout de même une légère progression en matière de latence au déclenchement, qui se répercute logiquement sur le temps de mise au point global, au grand angle. Parce qu'au téléobjectif, l'allongement de la focale ralentit le processus, fort heureusement de façon raisonnable. Le démarrage se voit sensiblement accéléré, c'est d'ailleurs le plus rapide de notre comparatif avec le Casio Exilim EX-ZR200. Mais le délai de 1,8 seconde entre deux déclenchements reste identique. Nous pouvons toutefois observer une progression significative en rafale, puisque le SX260 HS atteint la cadence de 10 im/s sur 10 vues. L'appareil n'est ensuite immobilisé que 5 s environ. Si le SX260 HS actualise sa mise au point entre les vues, la cadence chute alors à 0,9 im/s sur un nombre illimité de vues.

05271594-photo-canon-powershot-sx260-hs-timings.jpg


0096000005267274-photo-canon-powershot-sx260-hs-3.jpg
Quid de la partie optique ? Le zoom 25-500 mm affiche un ratio de 20X : en temps normal nous aurions trouvé cela phénoménal, mais il se trouve que c'est la tendance sur la plupart des appareils de cette gamme... L'allongement par rapport au 14X du SX230 HS est donc conséquent, mais bonne nouvelle, il ne s'opère pas au détriment de l'image. Certes, les bords s'adoucissent copieusement à 500 mm. Mais moins que sur les autres compacts de ce comparatif. Et le centre reste assez piqué. Seuls hics : les aberrations chromatiques, déjà vues sur le SX230 HS, sont toujours de la partie. Et les ouvertures se sont légèrement réduites face à ce déploiement de focales : f3,5 - 6,8.

012c000005271754-photo-canon-sx260-hs-aberrations.jpg
012c000005271756-photo-canon-sx260-hs-aberrations-extrait.jpg

Les aberrations de ce type sont fréquentes, et plus ou moins à toutes les focales


Pas de souci particulier à déplorer en matière de distorsion et la stabilisation optique Canon se montre toujours aussi performante !

Qualité d'image et hautes sensibilités


Côté imagerie, le Powershot SX260 HS utilise les mêmes composants que le SX230 HS : un CMOS BSI de 12,1 MPix. Point de coup de théâtre donc, il reproduit les mêmes bons résultats. En quelques mots, les images sont impeccables de 100 à 400 ISO, et encore tout à fait exploitables à 800 ISO même si les détails ont alors perdu en finesse. 1 600 ISO reste une sensibilité envisageable pour du format A4 au maximum, tandis qu'à 3 200 ISO il ne faudra pas dépasser le 10 x 15 cm, en songeant à donner un petit coup de post-traitement (netteté + saturation). Canon figure ainsi parmi les constructeurs qui savent le mieux doser conservation des textures versus éradication du bruit numérique. Et il faut dire qu'en restant sur un nombre de pixels raisonnable et amplement suffisant, Canon évite de trop compromettre sa qualité d'image au profit du discours marketing de ses concurrents.

© Clubic.com
Canon Powershot SX260HS Extrait1 100ISO
© Clubic.com
Canon Powershot SX260HS Extrait1 200ISO
© Clubic.com
Canon Powershot SX260HS Extrait1 400ISO
© Clubic.com
Canon Powershot SX260HS Extrait1 800ISO
© Clubic.com
Canon Powershot SX260HS Extrait1 1600ISO
© Clubic.com
Canon Powershot SX260HS Extrait1 3200ISO
© Clubic.com
Canon Powershot SX260HS Extrait2 100ISO
© Clubic.com
Canon Powershot SX260HS Extrait2 200ISO
© Clubic.com
Canon Powershot SX260HS Extrait2 400ISO
© Clubic.com
Canon Powershot SX260HS Extrait2 800ISO
© Clubic.com
Canon Powershot SX260HS Extrait2 1600ISO
© Clubic.com
Canon Powershot SX260HS Extrait2 3200ISO


Le Powershot SX260 HS propose toujours le mode scène Nocturne manuel, qui réalise un assemblage de plusieurs vues en rafale pour produire une image finale moins bruitée. Ca fonctionne toujours aussi bien, tant qu'on ne bouge pas trop. Et pour ce qui est de la qualité globale d'image, Canon reste fidèle à sa réputation : bonne exposition, balance des blancs fiable, colorimétrie naturelle... Nous retrouvons par ailleurs le flash réglable en puissance, une caractéristique encore assez rare, la fonction i-contraste (malheureusement toujours planquée dans les menus donc non utilisée), et le dosage personnalisable des réglages de contraste, netteté, saturation, teintes RVB et chair.

000000fa05274818-photo-canon-sx260-hs-nocturne-sans-tr-pied.jpg
000000fa05275014-photo-canon-sx260-hs-nocturne-sans-tr-pied-extrait.jpg

Photo prise à 1600 ISO en mode nocturne sans trépied et l'extrait à 100 %

Fonctionnalités et vidéo


Si le SX260 HS est un appareil photo efficace, il reste en revanche assez loin du parfait couteau suisse. Des fonctionnalités manquent, d'autres sont à revoir. Côté lacunes, nous mentionnerons l'absence de panoramique à la volée (Canon persiste avec le vue par vue à l'ancienne, sans assemblage automatique), de bracketing et de HDR. Tandis qu'en matière de choses à améliorer, nous piocherons la vidéo et le GPS. En effet dans ces deux derniers domaines, Canon n'a pas fait évoluer son Powershot. Le GPS fonctionne, mais se contente du strict minimum (on active ou pas la puce, on active ou pas le tracking), ce qui apparaît un peu abrupt face à des concurrents novateurs comme le Samsung WB850F. Le logiciel Map Utility fera le reste du travail, sur ordinateur.

Et la vidéo reste scotchée au 1080p à 24 im/s, un frame rate typé cinéma mais qui donne des résultats nettement moins fluides qu'avec les 50 im/s de Sony ou Panasonic par exemple. L'image reste heureusement très belle (H.264 à 33 Mbps) et le son qualitatif (PCM à 1,5 Mbps, en 48 kHz sur 16 bits). Il ne faudrait toutefois pas que Canon se laisse trop distancer dans ce domaine vidéo, où le constructeur nippon est pourtant très bon !



Notre avis

Nous trouvions que le SX230 HS n'innovait pas beaucoup, il en va de même pour ce SX260 HS. La seule grande différence, c'est l'allongement conséquent du zoom, qui bonne nouvelle, s'opère sans pertes et fracas en termes de qualité d'image. Le piqué à 500 mm n'est certes pas extraordinaire mais 500 mm, c'est énorme ! Surtout que Canon a réussi à diminuer notablement les dimensions de son Powershot, ce qui rend la prestation encore plus impressionnante. Le capteur déjà connu délivre les bons résultats escomptés, Canon a été bien inspiré de ne pas s'engouffrer dans l'esbroufe ambiante de mégapixels. Le SX260 HS est un appareil fiable qui produit de belles images, c'est l'essentiel dira tout photographe. Mais Canon prend du retard sur des fonctionnalités pourtant très prisées comme la panoramique à main levée ou la vidéo, qui stagne ici en 24 im/s. Nous achèverons donc cette conclusion de la même façon qu'avec le SX230 HS : attention à la concurrence, parfois très inspirée !

Appareil photo Canon : découvrez des offres à bas prix sur notre comparateur de prix !

Canon Powershot SX260 HS

Les plus
+ Bonne gestion des hautes sensibilités
+ Balance des blancs fidèle / colorimétrie
+ Stabilisation efficace / écran 4:3
+ Mode nocturne manuel / gabarit
Les moins
- Aberrations chromatiques fréquentes
- GPS limité / manque innovation
- Vidéo en 24 im/s seulement
- Pas de pano à mains levées
4
Qualité d'image
Réactivité
Ergonomie
Fonctionnalités

Modifié le 13/02/2018 à 22h56
Commentaires