le vendredi 06 mars 2015

DirectX 12 se montre à la GDC chez Intel avec le test Futuremark

La Game Developers Conference de San Francisco bat son plein et l'un des sujets majeurs de cette édition est à n'en pas douter DirectX 12. Intel a pu mettre en avant sur son stand les avantages de DirectX 12 pour ses solutions graphiques intégrées, notamment au travers d'une démo Futuremark.

DirectX 12, c'est la future API qu'utiliseront les jeux vidéo avec Windows 10, le prochain système d'exploitation de Microsoft. Une API considérée comme majeure car elle revient sur certains problèmes fondamentaux des précédentes itérations, à savoir le trop faible contrôle des développeurs de jeux vidéo sur la puce graphique, et la trop grande consommation de l'API en ressources processeur. En libérant des ressources processeur, DirectX 12 va permettre, à configuration équivalente, de mieux tirer profit de nos processeurs multi-coeurs modernes.

Futuremark DirectX 12


Sur le stand d'Intel, on pouvait voir une démonstration de la scène DirectX 12 du futur 3DMark de Futuremark. Sur le même portable avec processeur Broadwell et solution graphique Intel HD intégrée, la scène s'exécute d'abord en mode DirectX 11 puis en mode DirectX 12. Si le frame rate, c'est à dire le débit d'images, ne bouge pas, dans les 30 images à la seconde dans les deux cas, le nombre de draw calls, lui, explose : on passe de 14 000 à près de 40 000. Les draw calls ne sont autres que le nombre d'instructions envoyées au GPU pour traitement : si le GPU reçoit plus d'instructions on peut tabler sur une scène plus détaillée graphiquement parlant.

Dans la même vidéo, Intel montre des extraits d'Unreal Engine 4 et du moteur Unity s'exécutant en DirectX 12 sur un Brix Pro de Gigabyte, notamment pour mettre en avant le faible overhead processeur et des performances accrues.



Télécharger DirectX pour Windows.
Modifié le 12/05/2016 à 10h27
Commentaires