1 Français sur 5 victime de cyberattaques

13,7 millions de Français auraient été victimes de hackers, d'après les estimations de l'éditeur d'antivirus Symantec-Norton.

Cliquer sur un lien sur Twitter dont on ne sait pas où il va vous amener, ou encore sur un lien dans un mail qui semblerait provenir d'un expéditeur légitime, sauf que vous n'êtes pas allés d'abord voir si c'était la bonne adresse mail : ce scénario vous est déjà arrivé ?

Le risque d'attaques informatiques n'épargne personne aujourd'hui, quels que soient l'âge ou la catégorie sociale de la victime. Une infection tient le plus souvent à un comportement risqué de la victime elle-même, par manque de connaissance dans ce domaine, ou par imprudence.

65 % des Français reconnaissent avoir déjà ouvert une pièce-jointe provenant d'un expéditeur inconnu, et quasiment un internaute sur cinq partage ses mots de passe avec d'autres utilisateurs, d'après l'étude de Symantec-Norton. Dans ce contexte, le nombre d'attaques informatiques ne peut être qu'impressionnant !

piratage ban

Pire, l'immense majorité des Français ne se rend pas compte que si leur ordinateur ou smartphone devient vulnérable, c'est qu'ils sont bien responsables de ce mal qui les a frappés. Le sondage de Symantec-Norton révèle que la plupart de nos compatriotes considèrent que la question de la gestion sécurisée de leurs données appartient aux fournisseurs d'accès à Internet et aux entreprises du secteur des nouvelles technologies.

Et les Français ne seraient pas les seuls à ne pas prendre les menaces informatiques au sérieux. Si 37 % seulement des internautes français indiquent qu'ils prennent toutes les mesures appropriées pour protéger leurs données, les Américains arrivent après, avec 35 %. Nos voisins européens font un peu mieux, mais la situation là aussi reste inquiétante : seulement 39 % des Britanniques et 50 % des Allemands peuvent se vanter de faire tout leur possible pour se protéger.

A lire également :
Modifié le 17/11/2016 à 15h00
Commentaires