Phishing : 2 millions de victimes en France en 2015

Pour une personne malintentionnée, le phishing reste une arme idéale. Plusieurs millions d'internautes mordent encore à l'hameçon ; une tendance à la hausse.

Paradoxalement, si les usages d'Internet se démocratisent progressivement sur plusieurs tranches de la population et si les filtres de sécurité des messageries se renforcent jour après jour, les victimes d'attaques par phishing - ou hameçonnage - se multiplient en France.

A l'occasion du forum international de la cybersécurité qui a ouvert ses portes à Lilles, Europe 1 rapporte qu'en 2015, pas moins de 2 millions d'internautes français ont été victimes de phishing. Pour mémoire, cette pratique vise à envoyer un email frauduleux en tentant de le faire passer pour un message légitime émanant de sa banque, d'une agence gouvernementale ou encore d'un opérateur téléphonique. L'objectif : collecter des données confidentielles, et notamment le numéro de carte de crédit.

Si les internautes les plus avertis sauront repérer les signes d'un email officiel (domaine de l'adresse email de l'expéditeur, absence de fautes d'orthographe...), Vincent Hinderer, secrétaire général de l'association Phishing Initiative, affirme que les pirates sont de mieux en mieux armés. Outre le piratage d'un sous-domaine ou le dépôt d'un domaine proche de l'officiel, les attaques sont désormais davantage ciblées selon la catégorie socio-professionnelle ou le lieu d'habitation.

2 millions de victimes ? C'est 100 fois plus qu'il y a deux ans. Le site Phishing Initiative, qui rapporte ce chiffre, permettra de déterminer si une page Web est frauduleuse ou non.

Phishing
Modifié le 25/01/2016 à 12h00
Commentaires