Kaspersky Antivirus 2013

Kaspersky fait évidemment partie des références lorsque l'on parle d'antivirus. La version 2013, comme beaucoup d'antivirus cette année, apporte quelques améliorations à un logiciel qui avait subi une refonte plus profonde l'an dernier.

Fonctionnalités


Les nouveautés ne se bousculent donc pas au portillon dans , d'autant plus que comme souvent, l'essentiel des nouvelles fonctionnalités concerne la version Internet Security. Il reste tout de même un nouveau module de protection contre les exploitations de vulnérabilités, dont le fonctionnement est lié à l'exécution d'applications surveillées, telles qu'Adobe Reader ou Java. Concrètement, Kaspersky Antivirus surveille les versions installées de ces logiciels, et peut bloquer l'exécution d'un fichier utilisant cette application si la version n'est pas à jour. La fonctionnalité vient compléter l'analyse des vulnérabilités déjà présente dans la version précédente.

Kaspersky Antivirus 2013 EXPLOITS


Ca peut paraître un peu maigre comme nouveautés, mais c'est pourtant tout ce qu'il y a à se mettre sous la dent de cette version 2013, qui voit tout de même certaines améliorations, notamment le clavier virtuel qui voit son lancement accéléré. Ce dernier constitue toujours une des bonnes surprises qui placent Kaspersky parmi les solutions « de base » les plus sécurisantes pour l'utilisateur lambda : la saisie d'informations confidentielles étant un point sensible pas toujours pris en compte par les antivirus du marché, et plutôt par les suites de sécurité.

Kaspersky Antivirus 2013 clavier


Les fonctionnalités n'évoluent pas, mais demeurent très complètes: Kaspersky a été parmi les premiers à pousser une protection avancée, au-delà des bases de signature. Depuis la version 2012, la protection s'est enrichie de l'analyse de la réputation des fichiers via le KSN, le cloud de l'éditeur.

Kaspersky Antivirus 2013 cloud


Pas de changement dans les mises à jour, toujours distribuées automatiquement, ni sur les analyses qui peuvent être planifiées ou s'exécuter pendant les périodes d'inactivité de l'ordinateur.

Interface


Kaspersky Antivirus 2012 repensait complètement l'interface de l'antivirus pour adopter un look & feel et une ergonomie optimisés pour le tactile, une évolution d'ailleurs plutôt réussie puisque le logiciel s'avère particulièrement agréable à utiliser : les principales fonctionnalités sont facilement accessibles, les réglages les plus avancés suffisamment cachés pour ne pas que l'utilisateur lambda ait à s'en soucier, et d'ailleurs il nous semble se comporter suffisamment bien pour qu'il n'ait pas à le faire.

Kaspersky Antivirus 2013 accueil


Pour autant, les utilisateurs les plus aguerris y trouveront une protection suffisamment personnalisable pour l'adapter à leurs besoins : configuration des niveaux de sensibilité des différents composants, gestion des exclusions, définition des actions à entreprendre, mode jeu pour désactiver les alertes pendant une partie, désactivation des analyses en mode batterie...

Kaspersky Antivirus 2013 parametres


Performances


Kaspersky Antivirus 2013 reste dans la lignée de ses prédécesseurs : testé sur des URL malveillantes du jour, il bloque la très grande majorité soit au niveau du téléchargement, soit dès la visite du site. Sur une analyse « à froid » de malwares collectés et placés dans un dossier, il s'en tire également avec les honneurs, mais bute tout de même sur un certain nombre de menaces détectées par d'autres antivirus. En examinant la plupart d'entre elles, on constate qu'il s'agit le plus souvent d'adwares, et qu'ils sont souvent détectés par les mêmes, et notamment par NOD32 qui s'est montré le plus agressif sur ce type de menace certes pas bien dangereuse (une simple désinstallation suffit très souvent). On note tout de même quelques trojans détectés pourtant par F-Secure, GData ou Norton.



Du point de vue de l'impact sur les performances de Windows, c'est un point sur lequel Kaspersky affirme avoir travaillé, et on remarque effectivement un mieux par rapport à la version 2012 qui nous avait paru particulièrement gourmande, notamment en mémoire vive. La version 2013 semble toujours prendre ses aises, mais on n'a pas noté, sur notre configuration de test, les pics alarmants constatés l'an dernier.



Notre avis


Kaspersky Antivirus 2013 demeure un bon antivirus, robuste, agréable à utiliser et personnalisable. Il s'avèrera peut-être trop touffu pour certains utilisateurs ayant besoin d'une protection plus minimale, mais il demeure efficace malgré sa relative lourdeur, néanmoins moins problématique que dans la version 2012.

Kaspersky Antivirus 2013

Les plus
+ Interface agréable
+ Protection robuste
+ Fonctionnalités originales (clavier virtuel)
Les moins
- Reste assez lourd
- Quelques bridages agaçants
4
Efficacité
Fonctionnalités
Performances
Ergonomie


Modifié le 25/02/2013 à 10h41
Commentaires