En Australie, les femmes maltraitées disposeront de smartphones plus sécurisés

Face aux violences domestiques le gouvernement australien a décidé de réagir et de distribuer des smartphones plus sécurisés pour enrayer les harcèlements permanents.

L'opérateur australien Telstra a signé un partenariat avec le gouvernement local et l'association de protection des femmes WESNET. L'objectif est d'étendre le programme Safer Connection mise en place par Telstra et proposant aux femmes un terminal un peu plus sécurisé. Concrètement, il ne pourra être utilisé par un mari un peu trop curieux cherchant à surveiller constamment les faits et gestes de sa compagne.

Le gouvernement australien prévoit effectivement de distribuer 20 000 terminaux sur une période de trois ans. L'objectif principal est d'enrayer la violence domestique en amoindrissant le contrôle du mari sur la femme. Plutôt que de conseiller de ne pas toucher aux technologie, les associations avancent au contraire que ces femmes peuvent avoir besoin d'appeler la police ou un ami


Plutôt que d'apposer une couche de chiffrement sur chacun des échanges, le smartphone en question vise plutôt à systématiser les bonnes pratiques. L'appareil est équipé d'Android et utilise un navigateur en mode privé ne laissant aucune trace dans l'historique. En outre il permet de créer un mot de passe avancé pour chacun des comptes créés. Le smartphone n'est pas en mesure de sauvegarder les mots de passe automatiquement ni ne dispose d'un journal d'activités.

Telstra a également publié une série de conseils comme l'analyse régulière de spyware ou encore de partager au minimum sa position géographique et de vérifier la visibilité des contenus publiés sur les réseaux communautaires.

smartphone ban
Modifié le 17/03/2016 à 11h33
Commentaires