le mercredi 30 décembre 2015

La NSA aurait espionné Israël lors des négociations sur le nucléaire iranien

D'après le Wall Street Journal, la NSA aurait espionné des représentants israéliens durant les négociations portant sur le nucléaire iranien. Le Premier ministre en personne aurait été visé par ces indiscrétions.

Le 14 juillet dernier était signé un accord qualifié d'historique visant à contrôler le programme nucléaire iranien. Le fruit d'un travail de longue haleine dans lequel la NSA a visiblement joué un rôle déterminant.

Le Wall Street Journal révèle en effet que l'agence de surveillance américaine a cherché à en savoir plus sur les intentions de hauts dignitaires israéliens, et en particulier le Premier ministre du pays, Benjamin Netanyahu.

Ces derniers se sont rendus, en 2014, aux Etats-Unis afin d'influencer les membres du Congrès américain, afin que ces derniers s'opposent à l'accord. C'est principalement durant ce voyage que la NSA aurait sévi, indique le journal, qui rappelle au passage que Israël avait également tenté d'écouter aux portes lors de ces négociations, qui ont finalement abouti à un accord.

Benjamin Netanyahu reçu par Barack Obama le 3 mars 2014 à la Maison Blanche à Washington

Souvent qualifié de pays allié des Etats-Unis, Israël ne semble pas pour autant avoir échappé aux oreilles indiscrètes de la NSA. Après le scandale des écoutes d'Angela Merkel (voir Angela Merkel espionnée par la NSA : Berlin s'agace) il y a deux ans, l'administration Obama avait promis de ne plus espionner une liste de pays « amis ». Visiblement, Israël n'est pas sur cette liste.
Modifié le 30/12/2015 à 10h13
Commentaires