Commentaires : Voici comment la NASA veut ramener des échantillons de Mars sur la Terre

Indice : cela implique plusieurs vaisseaux spatiaux.

Vaut mieux qu’ils fassent profil bas ceux-là, on est meme pas foutu d’éradiquer un virus terrien, si jamais ils nous ramènent une saloperie de virus extraterrestre, on est fini.

4 J'aime

Un peu comme dans le film « Life » :microbe:

1 J'aime

Le problème c’est pas « ceux-là », mais le non respect des règles sanitaires.

Sachant que l’industrie spatiale utilise exclusivement des technologies éprouvées, donc souvent anciennes, se serait interessant de savoir quels équipements sont à bord pour gérer les tâches automatisées. Ça remettrai en perspective notre course à la puissance juste pour consulter 5 sites :slight_smile:

Ils feraient mieux de les utiliser chez eux maintenant vu l’ampleur des dégats aux US,toujours entrain de nous casser les couilles avec leur soit disant tech, qui finalement ne sert à rien.

@loracle : show must go on comme disent les ricains ? …

On parle de la NASA et de L’ESA. Tu sais ce que veux dire le E de ESA ?

Je suis pas tout à fais d’accord la technologie sert elle a des fois des retombées sur beaucoup de chose dans la vie quotidienne. Puis c’est une formidable aventure savoir si il y a de l’eau et si il y a eu de la vie sur Mars.

il y a bien de l’eau, sous forme de glace, ça on le sait déjà…

Toujours aussi fin et intelligent !

Inutile. Que découvrir de plus? Mars est une planète mourrante. L’ESA et la NASA sont bien installé sur le calendrier martien, mais il est temps de rebooter. Destination Vénus! A 3 mois de vol, les Astronautes peuvent y faire un saut et revenir(un astronaute est resté un an dans ls station!) Découvrons notre proche voisine et découvrons ses ressources.

Alors, cf ce très bon article : https://www.clubic.com/mag/sciences/conquete-spatiale/article-888716-1-agence-voyage-venus.html

L’exploration risque de poser de très nombreux défis techniques, parce que si elle est proche, il risque d’y avoir quelques menus problèmes :

Et :

Donc, bon, y envoyer des astronautes pour l’explorer, je ne suis pas sûr, hein, mais il me semble que ça risque d’être rapidement problématique …

1 J'aime

C’est exactement ce que j’étais en train de me dire.

« A l’impossible, nul n’est tenu ». Mais il faut ouvrir les yeux et reconnaitre qu’aprés la Lune, c’est Vénus que nous devons conquérir. Attention, je ne dis pas qu’il est necessaire de se poser sur le sol, commençons par son atmosphère. Qui sait. .