Windows 10 Creators Update : vous aurez plus de contrôle sur les mises à jour automatiques

En mars 2017, si tout se passe comme prévu, Microsoft devrait déployer la nouvelle grosse mise à jour de Windows 10, la Creators Update. Elle apporte plusieurs modifications majeures, notamment dans les paramètres. Parmi celles-ci, il semblerait que Microsoft ait décidé de mettre un terme à un problème qui gâchait régulièrement la vie des utilisateurs : les mises à jour automatiques.

L'actuelle version de Windows 10 ne nous laisse pas vraiment le choix : lorsqu'une mise à jour est téléchargée, elle est installée et contraint l'utilisateur à redémarrer. Ce ne sera plus le cas.

Le téléchargement toujours forcé mais pas l'installation


La politique de Microsoft concernant les mises à jour de Windows 10 a été vivement critiquée : le système force le téléchargement des mises à jour ce qui occupe un nombre important de bande passante et ce, contre l'avis de l'utilisateur. Pour peu que l'on ne dispose pas d'une connexion très haut débit, comme plus de 20 millions de ménages en France, ce téléchargement forcé devient plus qu'ennuyeux.


Windows 10 Project Neon

Microsoft a décidé de changer les choses : lors de la Creators Update, Windows va éliminer l'installation obligatoire des mises à jour. Le téléchargement forcé, lui, reste en vigueur... mais c'est déjà mieux que rien.

Trois options pour l'installation et plus de contrôle


Avec la Creators Update, Windows n'installera plus automatiquement les mises à jour. Trois options seront affichées une fois le téléchargement terminé : Redémarrer maintenant, Choisir une heure précise et Reporter (report de trois jours). L'utilisateur pourra donc décider entre installer immédiatement cette mise à jour ou plutôt continuer son travail ou sa session de jeu.

Pour les professionnels et ceux qui travaillent devant un ordinateur, Windows 10 proposera aussi de renforcer la priorité des heures d'activité. Quand une plage horaire d'activité est définie, Windows ne fera aucune installation laissant l'utilisateur travailler.

Modifié le 03/03/2017 à 13h44
Commentaires