Windows 10 : vers un blocage des applications tierces ?

Le dernier OS de Microsoft, Windows 10, va recevoir en 2017 plusieurs mises à jour majeures. Parmi celles-ci, la Creators Update, attendue pour le printemps 2017, fait beaucoup parler d'elle. Elle devrait apporter de grosses modifications, autant sur les paramètres que sur le fonctionnement même de Windows. Une nouvelle fonctionnalité a été repérée par les utilisateurs qui ont pu accéder à la préversion.

Un nouveau paramétrage pour les applications de bureau risque d'attirer, sur Windows 10, bien des critiques et de rendre mécontents les développeurs.

Bloquer l'installation des applications hors Windows store ?


Le site MSPoweruser, spécialisé dans Microsoft et surtout dans Windows, fait partie du programme des testeurs qui peuvent avoir, en avant-première, les mises à jour majeures avant que Microsoft ne les déploie dans le monde entier. Les utilisateurs épluchent alors ces mises à jour, à la recherche de différences et de nouvelles fonctionnalités. Une d'elle, concernant un paramétrage de sécurité, a été repérée dans la build 15042 de la préversion de Windows 10 Creators Update.

Ce paramétrage permet d'autoriser, ou non, l'installation d'applications en dehors du Windows Store. Ce dernier offre en effet, un panel d'applications que les développeurs ont créé spécifiquement pour Windows. Microsoft met à disposition un outil, le Desktop App Converter, pour rendre totalement compatibles les anciens programmes Win32 avec Windows 10 et les vendre sur le Windows Store qui ne vend que des applications UWP (Universal Windows Platform).

Windows 10 Project Neon


Un paramétrage par défaut laissant encore la liberté à l'utilisateur


Selon MSPoweruser, le paramétrage par défaut de la Creators Update ne devrait pas poser de soucis : des trois options qui seront disponibles, "Autoriser toutes les applications", "Préférer les applications du Windows Store, mais autoriser toutes les applications" et "Autoriser uniquement les applications du Windows Store", c'est la première qui est utilisée de base.

Mais rien n'empêchera Microsoft, de changer ce paramétrage par défaut à l'avenir, ce qui pourrait causer des problèmes aux développeurs. A moins que ce paramétrage ne soit uniquement là dans le cadre du lancement de Windows 10 Cloud, version allégée de Windows 10 qui, on le sait, n'autorisera que les applications UWP.

Modifié le 28/02/2017 à 10h47
Commentaires