Fin des frais d’itinérance : pas pour les abonnés low-cost

La fin des frais d'itinérance en Europe a été largement mise en avant : les opérateurs en ont même fait un nouvel argument de vente proposant à leurs clients plus de data à l'étranger, plus de pays... Plus, en fait, que ce que prévoit la nouvelle réglementation européenne. Mais on ne parle, ici, que des quatre opérateurs principaux en France.

Si Orange, SFR, Bouygues Télécom ou Free n'ont eu d'autres choix que de se plier à la nouvelle réglementation en vigueur dans l'Union européenne, certains opérateurs low-cost qui n'ont pas leur propre réseau, appelés MVNO, ont obtenu une dérogation.

Frais d'itinérance : 11 opérateur obtiennent une dérogation de l'Arcep


Dans une série de décisions prises le 13 juin 2017, l'Arcep, le régulateur des télécoms, a accepté les demandes de 11 opérateurs MVNO. Les MVNO (Mobile Virtual Network Operator) n'ont pas leur propre réseau mobile comme Orange ou SFR. Ils utilisent, en fait, un réseau existant en marque blanche et payent l'opérateur propriétaire du réseau pour cela.

Ces opérateurs sont nombreux : ils sont parfois liés à des grandes enseignes, comme Réglo Mobile chez E.Leclerc, des médias (M6 Mobile, Virgin Mobile, NRJ Mobile...) ou des entreprises de services et des banques (LaPoste Mobile, Credit Mutuel Mobile...) Derrière ces noms, ce sont plusieurs entreprises qui se cachent et ce sont elles qui ont demandé une dérogation à l'Arcep.

Opérateurs

Les clients des MVNO seront encore facturés pour l'utilisation à l'étranger


La liste des 11 opérateurs ayant obtenu une dérogation de l'Arcep est la suivante : Adista, Afone, Euro-Information Telecom, Euroditel, ITC Ariane Services, MC Infinity, Scopelec, Thales Communications & Security, Budget Telecom, International Télécommunication Network France et Sybord. Malheureusement, ces noms ne risquent pas de parler à grand monde puisque les offres sont commercialisées sous d'autres noms.

Les abonnés à un forfait d'un MVNO doivent donc contacter le service client de leur opérateur afin de s'informer sur la question des frais de roaming. L'Arcep a autorisé ces opérateurs à facturer leurs clients pour l'utilisation de leur forfait en itinérance (ce qui ne signifie pas que tous le feront).

Avec l'été qui approche, le risque d'avoir une très mauvaise surprise sur la facture mobile au retour d'un voyage en Espagne, par exemple, est donc réel si vous pensiez pouvoir utiliser votre forfait data sans surcoût avec un opérateur low-cost.


Modifié le 22/06/2017 à 13h24
Commentaires