Test de l'Omnia 7 : le Windows Phone selon Samsung

Test du Samsung Omnia 7 (GT-I8700)

Samsung a fait partie des premiers constructeurs à proposer un terminal Windows Phone 7. Si les smartphones embarquant le nouvel OS de Microsoft se suivent et se ressemblent, l'Ominia 7 entend bien tirer son épingle du jeu en proposant un écran Super Amoled ainsi qu'un ensemble d'applications qui ajoutent une touche de personnalisation. Pari réussi ? C'est ce que nous tenterons de déterminer à l'issue de ce test.

Mobile


Sommaire




Vidéo de présentation




Présentation photo


L'Omnia 7 arbore un design angulaire qui ne plaira pas forcément à tout le monde. Malgré tout, la finition est excellente. On apprécie la coque alu qui allie légèreté et robustesse (matériau identique au Wave), la prise casque standard ainsi que le petit cache coulissant qui protège la prise micro USB.

DSC 0064 border
DSC 0069 border
DSC 0066 border

Un design angulaire qui ne plaira pas forcément à tout le monde, mais des matériaux robustes ainsi qu'une finition exemplaire.


Dans les entrailles de la bête, on trouve un emplacement SIM ainsi qu'une batterie de 1500 Ma/h. Ne cherchez pas à insérer une carte mémoire Micro SD, aucun des cinq Windows Phone du lancement ne propose une telle fonctionnalité... Les 8 Go de mémoire interne présents en standard sont à prendre ou à laisser.

DSC 0072 border
DSC 0077 border
DSC 0078 border

Pas d'emplacement Micro SD : la mémoire est intégrée


Quid de la téléphonie ?


Même si Windows Phone 7 présente encore quelques lacunes, on apprécie la facilité de prise en main du système. L'interface des menus de la couche téléphonie n'échappe pas à la règle. Ici, on accède au gestionnaire de contacts ou à l'historique des appels en un clin d'œil. On apprécie aussi la présence d'un gestionnaire SMS doté d'un affichage par fils de discussion, même si on aurait préféré que les deux interlocuteurs soient différenciés par des couleurs différentes. Aucun souci à signaler concernant la qualité des appels : l'Omnia 7 offre un bon rendu sonore.

0000034
0000035
0000036

Interface téléphonique

0000037
0000039
0000040

Interface de réception des SMS et MMS et affichage par fil de discussion.


Le confort du surf Web est-il au rendez-vous ?


0000103
Recherche : Bing ou rien
Nous touchons là l'un des points forts de cet Omina 7 (et des mobiles WP7 en général). Les Windows Phone 7 sont équipés d'un processeur puissant cadencé à un gigahertz. De plus, le système d'exploitation est doté d'un bon navigateur Web basé sur les versions 7 et 8 d'Internet Explorer. Ce tandem de choc offre un confort de surf qui n'a rien à envier aux meilleurs navigateurs Web mobiles du moment. Que ce soit en Wi-Fi ou en 3G, les sites s'ouvrent relativement rapidement. Les pages sont interprétées de façon fidèle et le défilement se caractérise par une fluidité exemplaire. L'écran capacitif répond à la perfection, les zooms multipoints sont bien de la partie et l'accéléromètre est parfaitement pris en charge (pour basculer du mode portrait au mode paysage).

0000087
0000091
0000095

0000088
0000089

0000090
0000094

Le navigateur est véloce, le rendu des pages est fidèle, et les scrolls sont parfaitement fluides.


Au rang des petits regrets, on note toujours l'absence du plug-in flash ainsi que le moteur de recherche qui se limite à Bing alors qu'on aurait apprécié davantage de choix (pour utiliser Google, au hasard). Malgré l'absence temporaire (d'après Microsoft) du plug-in Flash, il est tout de même possible d'accéder au contenu d'YouTube via une application dédiée disponible gratuitement sur le Market. A l'inverse, DailyMotion ne propose aucune alternative.

0000097
0000098
0000102

Exit au Flash, mais il est tout de même possible de lire les vidéos d'YouTube


Un bon lecteur audio ?


Samsung fourni un kit piéton stéréo intra auriculaire dont la qualité se situe un cran au dessus de ce que l'on à l'habitude de voir avec les autres smartphones de la marque (y compris en haut de gamme). De plus, le constructeur à la bonne idée de proposer deux jeux d'embouts en silicone supplémentaires de tailles différentes. Le rendu sonore est correct, et au besoin, on à la possibilité d'utiliser n'importe quel casque filaire (le mobile est équipé d'une prise Jack standard).

0000104
0000105
0000106

L'Omnia 7 fait office d'excellent lecteur audio.


Côté logiciel, le lecteur embarqué s'acquitte plutôt bien de sa tâche. Il est possible d'effectuer des tris par artistes, albums, genres ou liste de lecture. Tout se passe pour le mieux avec cette partie de l'OS transfuge du Zune HD, baladeur qui n'avait malheureusement jamais quitté le marché américain. On regrette peut-être simplement l'absence d'un égaliseur de tonalité ainsi que l'obligation de passer par le logiciel Zune pour synchroniser ses pistes musicales. En revanche, il est possible via ce dernier de synchroniser les pistes musicales en Wi-Fi.

Zune HD

Passage obligatoire par Zune HD pour synchroniser tout type de fichiers multimédias


L'appareil photo numérique (+capture vidéo)


L'Omnia 7 est équipé d'un appareil photo numérique de 5 mégapixels avec flash et autofocus. L'objectif s'en sort plutôt bien : il parvient à produire des clichés détaillés. De plus, Windows Phone 7 oblige, on apprécie l'accès instantané à la couche photo depuis une touche physique dédiée implantée sur la tranche du mobile. Même si on trouve moins d'options qu'avec les autres smartphones de la marque, on apprécie que le constructeur ne se soit pas cantonné aux fonctionnalités de base de Windows Phone 7. On trouve tout de même une balance des blancs, un jeu d'effets (sépia, noir et blanc, négatif, ancien, etc.), un stabilisateur optique ainsi qu'un réglage de sensibilité.

Bonne1
Bonne detail

Ne boudons pas notre plaisir, l'appareil photo est assez convaincant


Pour ce qui est de la capture vidéo, Samsung nous a habitués à mieux. Si en 640 x 480, le mobile parvient à produire des vidéos nettes parfaitement fluides, les choses se gâtent en 720p (1280 x 720)... Dans ce mode, l'Omnia 7 génère des fichiers vidéo dont la qualité semble être altérée par un léger masque flou. On regrette également l'absence de fluidité (dans notre exemple, le train semble avancer par à-coups) alors même que les Wave et Galaxy S (pourtant équipés d'un processeur équivalent) excellaient dans ce domaine.



La lecture vidéo (Divx, MKV)


Windows Phone 7 oblige, il ne faudra pas trop s'attendre à des miracles concernant la compatibilité vidéo du terminal. Dès qu'on sort des sentiers battus (MP4, M4V, WMV, etc.), les vidéos ne se synchronisent pas. À noter également qu'à l'instar d'iTunes, le programme Zune n'est pas capable de convertir les vidéos dans un format pris en charge par le téléphone. Exit donc les formats MKV, DivX et consorts qui passaient sans problème sur Samsung Wave ou Galaxy S. Dommage, le téléphone prouve sa vélocité : il est parfaitement capable de lire une séquence WMV en 1080p avec une fluidité exemplaire. En réalité, avec ce Windows Phone 7 (comme avec beaucoup d'autres), le problème provient surtout de l'espace de stockage qui s'avère être trop limité pour pouvoir envisager l'activité « lecture vidéo » sereinement. Les 8 Go non extensibles montrent vite leurs limites.

0000113
0000111

Le lecteur vidéo est bon, mais ne comptez pas trop lui faire avaler du Divx, ou du MKV.


Quid du GPS ?


Tout Windows Phone qui se respecte est accompagné de Bing Maps, un programme de cartographie plutôt performant, comparable à Google Maps. En revanche, par rapport aux prototypes Windows Phone 7 qui avaient été présentés à l'occasion du mobile World Congress de Barcelone en février dernier, on regrette la disparation (temporaire d'après les dires de Microsoft) du service de recherche de POI géolocalisé. Autre petit point noir inhérent au jeune OS nomade de Microsoft : pour l'heure, aucun programme de navigation routière digne de ce nom n'est répertorié sur le MarketPlace.

0000118
0000119
0000121

Pour la navigation, il faut se contenter de Bing Maps


Le jeux vidéo


Microsoft compte sur l'intégration du Xbox Live pour favoriser le développement de jeux sur sa plate-forme mobile. Même si ce Xbox Live là n'a rien de comparable à la version Xbox 360, on remarque déjà qu'en à peine plus d'un mois, le MarketPlace est parvenu à se doter d'un nombre de jeux non négligeable. Pour ce qui est des jeux commerciaux, Windows Phone 7 parvient d'ores et déjà à rivaliser avec Android. En revanche, le nouveau système de Microsoft aura un certain mal à tenir la comparaison avec l'hégémonique AppStore qui équipe l'iOS (iPhone). Par rapport à Apple, on regrette également que la moyenne des tarifs constatés s'approche plus des 5 euros que des 79 centimes d'euros...
0000125
0000126

0000127
0000123
0000124

Xbox Live est intégré au cœur de Windows Phone 7


Les applications ajoutées par Samsung


Même si Windows Phone 7 sonne le glas des possibilités de personnalisation côté constructeur (ce qui était le cas avec Windows Mobile 6.5), Samsung a tout de même mis la main à la pâte en proposant quelques programmes annexes. Le premier d'entre eux se nomme « partage de photos ». Grâce à lui, il est possible d'envoyer simplement un cliché réalisé avec l'APN sur Facebook, FlickR, Friendster, MySpace Photobucklet et Picasa.

0000128
0000131
DSC 0082dd

« Partage de photos », « Maintenant » et « Profil réseau »


Samsung propose également un programme nommé « Maintenant » qui rappelle les plug-ins aujourd'hui de feu Windows Mobile. Il s'agit d'un outil utile au quotidien qui affiche la météo (+prévisions sur 3 jours), les actualités (pour le Canada, l'Inde, le Royaume-Uni ou les États unis...) ainsi que les cours de la bourse.

Enfin, on trouvera un utilitaire Profil Réseau. Peu de personnes en auront l'utilité dans la mesure où en général, on dispose d'un unique abonnement. En effet, l'outil propose de changer les paramètres opérateur en toute facilité pour basculer manuellement sur un autre réseau (orange vers SFR, etc.).

Conclusion


Le Samsung Omnia 7 est un bon Windows Phone, même si on peut lui reprocher l'ensemble des griefs qui ont été émis lors de notre test de Windows Phone 7. Au rang des petits regrets, on peut toujours pointer du doigt l'absence d'une véritable prise en charge du multitâche, celle du copier-coller, ou même du Flash d'Adobe. Sur le plan matériel cette fois, Windows Phone 7
Mobile fin
oblige, la carte SD n'est plus amovible... Ceci n'aurait pas posé de problèmes avec une mémoire suffisante, mais avec huit malheureux gigas, les amateurs de musique qui disposent d'une bibliothèque conséquente et les personnes qui souhaitent emporter quelques films dans leur poche risquent fort de saturer rapidement la mémoire de leur téléphone.

Cahier des charges de Windows Phone 7 oblige, l'Omnia 7 de Samsung partage la majeure partie des autres caractéristiques techniques avec l'ensemble des autres Windows Phone 7. Samsung est tout de même parvenu à marquer sa touche personnelle en dotant l'Omnia 7 d'un écran Super Amoled et d'un APN de qualité, même si on regrette que la capture vidéo se situe clairement en retrait par rapport au Samsung Wave ou au Galaxy S. Les ajouts logiciels restent trop timides pour faire réellement la différence. Le programme météo est sympathique, mais il est dommage que les informations quotidiennes ne soient pas disponibles pour la France. Quant à l'application d'upload de photo, elle apporte un petit plus, mais rien de bien extraordinaire non plus.
En Bref, même si l'Omnia 7 ne parvient pas réellement à distancer la concurrence (sur Windows Phone 7), l'appareil reste intéressant en raison de la présence d'un écran Super Amoled, et d'une couche photo assez convaincante.

Samsung Omnia 7

Les plus
+ Ergonomie du système
+ Appareil véloce / radio FM
+ Bon appareil photo / Écran
+ Navigateur Web convaincant
Les moins
- 8 Go non extensibles
- Capture vidéo moyenne
- Pas encore de logiciels GPS
- Bien fini, mais esthétique discutable
3
Fonctionnalités
Ergonomie
Autonomie
Puissance


Modifié le 12/07/2012 à 10h18
Commentaires