Apple iPhone 5c : l'iPhone 5 prend des couleurs

L'iPhone 5c est l'un des 2 nouveaux iPhone de 2013, aux côtés de l'iPhone 5s, nouveau smartphone phare d'Apple. Une première puisqu'Apple se contentait auparavant de baisser son haut de gamme précédent de 100 euros au lieu de proposer un vrai modèle intermédiaire. Nouveau, l'iPhone 5c ne l'est pourtant pas vraiment, puisque techniquement, il s'agit d'un iPhone 5 dans une coque en plastique aux couleurs vives inspirées du design d'iOS 7. Un très bon smartphone en 2012, mais en 2013, tient-il le coup face à des concurrents plus récents et pas forcément plus chers ?

Design et ergonomie


L'iPhone 5c se « distingue » donc de son prédécesseur par un dos en plastique, et il n'est pas le premier iPhone dans ce cas : le polycarbonate était devenu la norme entre le 3G et le 3GS. On se souvient que leur dos, certes bombé, vieillissait assez mal niveau rayures, et au bout de quelques jours d'utilisation, on en voit déjà quelques-unes. En main, le téléphone fait en revanche très dense, mais pas vraiment « cheap ». Le 5c est un peu plus épais que son prédécesseur. D'ailleurs, son poids de 130g surprend quand on est habitué à l'iPhone 5.



La caractéristique principale du nouveau design est bien entendu l'emploi de couleurs vives... qu'on aurait aimé vous montrer en photo. Quoi qu'il en soit, 4 versions sont disponibles : jaune, vert, bleu et rose.

Apple iPhone 5c


À l'exception du rose qui nous a paru assez violent, les tons choisis sont agréables. Ca flashe, certes, mais après des années de monochrome, revoir Apple mettre un peu de « fun » dans ses produits (hors iPod) ne fait pas de mal. Les façades, en revanche, sont uniformément noires, y compris celle du modèle blanc.

Les formes de la coque abandonnent les lignes anguleuses en vigueur depuis l'iPhone 4. Sur le 5c, les bords sont arrondis (mais le dos reste plat), dans la lignée des derniers iPod Touch ou de l'iPad mini.

IPhone5c 9
IPhone5c 2


Si la finition de l'ensemble est des plus réussies, on émettra un doute sur les boutons : leurs contacts sont francs, mais on aurait préféré du métal, comme c'était le cas sur les 3G/3G S.

IPhone5c 7


Est-il vraiment encore nécessaire de faire le tour de la connectique ? Elle ne bouge pas : port Lightning, mini Jack et... rien d'autre. L'appareil photo est toujours associé à un flash LED, mais perd sa lentille en verre saphir qui devient plastique, gare aux rayures ! La webcam est au même endroit, aucune surprise là encore.

IPhone5c 8
IPhone5c 5


Évoquons enfin les housses en silicone commercialisées, au prix de 29,99 euros, en même temps que l'iPhone 5c. Elles reprennent les 5 couleurs, plus un modèle noir, et sont affublées de gros trous sur la partie inférieure, laissant apparaître le dos, le but étant de créer des combinaisons... psychédéliques !

La housse est doublée de micro fibre et fait le job avec une bonne prise en main, mais les contours ont tendance à salir facilement le plastique. Au bout de quelques jours, on a pu également constater une petite déchirure du silicone sur la bordure de notre exemplaire.

IPhone5c 13
IPhone5c 10



Composants


L'iPhone 5c est techniquement un iPhone 5 du point de vue des composants. Le smartphone est toujours animé par un processeur A6. Basé sur 2 cœurs ARMv7 cadencés à 1,23 GHz (selon Geekbench), il utilise un design customisé par Apple. La partie graphique est assurée par un circuit PowerVR SGX543MP3, c'est à dire triple cœur. Détail intéressant : le même Geekbench détecte une fréquence d'1,3 GHz sur l'iPhone 5.

iPhone 5c captures


L'écran 4 pouces ne bouge pas d'un pixel. La dalle LCD IPS est de bonne qualité, les angles de vision sont quasi parfaits, les couleurs conservent le petit gain en saturation de l'iPhone 5... Mais la définition de l'écran reste en-dessous de ce qui se fait maintenant depuis plus d'1 an chez la concurrence : pas de 720p, et une taille qu'on trouve un peu trop étriquée. On sait qu'Apple campe sur ses positions pour des raisons d'usage confortable à une main, mais il nous semble qu'un compromis à 4,3 pouces, comme le HTC One Mini, pourrait fonctionner sans nuire à l'expérience d'iOS.

La capacité de stockage n'est pas extensible, bien entendu, et l'écart de 100 euros entre les versions 16 et 32 Go toujours aussi important. Disposer enfin d'une version 32 Go sur ce segment de la gamme d'Apple est néanmoins appréciable, mais il serait justement grand temps que 32 Go soit la capacité de stockage de base pour un smartphone vendu 599 euros.

Petite nouveauté, au moins pour nous : l'iPhone 5c est désormais compatible avec toutes les bandes 4G utilisées en France (800, 1800 et 2600 MHz). Pas de changement niveau Bluetooth et Wi-Fi : 4.0 pour le premier, b/g/n pour le second. Une puce GPS est évidemment présente, mais pas de NFC.

OS et interface


L'iPhone 5c est fourni avec iOS 7, une mise à jour tout aussi colorée que le téléphone. Repensé par Jonathan Ive, le système inaugure une nouvelle interface très épurée. Elle ne bouleversera pas les habitudes malgré tout : les grands principes d'iOS tels que les écrans d'accueil, le dock et les dossiers, restent de mise. En revanche, le style visuel très flashy et minimaliste risque d'en rebuter plus d'un.

iPhone 5c captures
iPhone 5c captures
iPhone 5c captures


Sans surprise, puisque les caractéristiques sont celles de l'iPhone 5, iOS 7 tourne très bien : l'interface est parfaitement fluide, et les animations de transition entre les applications sont particulièrement agréables. Quoi que l'on pense des choix esthétiques du système, il est indéniablement à l'aise sur le 5c.

Internet, multimédia et jeux


L'expérience de surf sur l'iPhone 5c reste exemplaire si on sait se contenter d'un écran 4 pouces. La nouvelle version de Safari fait enfin sauter quelques limitations archaïques comme l'impossibilité d'ouvrir plus de 8 onglets, et bénéficie de quelques ajouts pas inintéressants comme l'agrégation des liens postés par vos abonnés Twitter. Le navigateur d'Apple est toujours aussi fluide et réactif, et l'intégration Twitter et Facebook permet de partager facilement des sites (ou des photos) avec ses proches.

iPhone 5c captures
iPhone 5c captures
iPhone 5c captures


Côté multimédia et notamment vidéo, les choix d'Apple diviseront comme d'habitude. On peut certes installer un lecteur alternatif depuis l'App Store, mais par défaut, il faudra se contenter du format MP4/H264, et passer par iTunes pour transférer ses contenus, à moins bien sûr... de les acheter ou les louer sur l'iTunes Store. Idem pour la diffusion sur téléviseur via Airplay : simplicité confondante d'un côté et écosystème propriétaire de l'autre.

iPhone 5c captures


L'iPhone 5c demeure une valeur sûre pour les jeux. L'A7 de l'iPhone 5s pousse les performances 3D beaucoup plus loin, mais il n'est certainement pas prêt de devenir la norme pour les développeurs. On peut donc s'attendre à voir tourner les jeux de l'App Store de manière fluide sur un iPhone 5c pendant encore longtemps.

iPhone 5c captures


Photos et vidéo


Contrairement à l'iPhone 5s, on ne s'attend pas à la moindre surprise sur la qualité des photos de l'iPhone 5c, puisque son capteur et son optique sont semblables à celles du 5 (à l'exception donc de la lentille en plastique). Les images produites sont de très bonne qualité, avec une gestion du bruit supérieure à celle de l'iPhone 4s, et une montée jusqu'à 3200 ISO qui permet de réaliser de meilleures photos en faible lumière.

IPhone 5c photo exterieur

IPhone 5c photo exterieur detail 1
IPhone 5c photo exterieur detail 2


Néanmoins, les performances des APN de smartphones évoluent rapidement, et le capteur présent dans l'iPhone 5c est forcément en retrait par rapport au Galaxy S4, qui réalise des photos 13 Mégapixels plus détaillées, ou tout simplement par son successeur : l'iPhone 5s affiche un meilleur piqué et une dynamique plus grande, grâce à la taille supérieure des photosites. L'iPhone 5c reste un bon photophone, mais certainement plus le meilleur.

IPhone 5c photo scene

IPhone 5c photo scene detail 1
IPhone 5c photo scene detail 2


Les vidéos 1080p en 30 images par seconde sont de très bonnes qualité, même si on regrette la nécessite de recourir au focus manuel, et le sympathique petit gadget de l'iPhone 5s : le mode ralent. Mais les caractéristiques techniques le permettaient-elles ?



Performances


Afin d'évaluer les performances de l'iPhone 5c, nous l'avons soumis à une série de tests, avec la dernière version d'iOS, en l'occurrence la version 7.0.1. Les résultats sont obtenus à partir d'une moyenne de 3 mesures. Tous les tests n'étant pas disponibles sur tous les OS mobiles, certains smartphones peuvent ne pas figurer dans tous les graphiques.

Geekbench 3


On commence par l'outil de bench « cross platform » qui effectue une série de tests sur le processeur et la mémoire. Les opérations sont réalisées en mode simple et multi-cœur. C'est la moyenne de ces derniers que nous utilisons.



Le score obtenu par l'iPhone 5c n'est pas mauvais en soi, mais on constate l'écart avec la génération actuelle, représentée par le 5s et les smartphones équipés d'un Snapdragon 600. Nous n'avons pas encore de smartphone en Snapdragon 800 dans nos résultats.

Sunspider 0.9.1


Le benchmark Sunspider a été créé par les auteurs de Webkit pour mesurer les performances Javascript, en effectuant une série d'opérations courantes sur des sites web. Le résultat est exprimé en millisecondes : le plus petit est donc le meilleur.



L'iPhone 5 et Safari se défendaient déjà très bien sur ce test : on retrouve donc logiquement l'iPhone 5c parmi les meilleurs, aux côtés du Galaxy S4 ou du Lumia 925... mais loin de de l'iPhone 5s !

GFXBench 2.5 / 2.7 (ex GLBenchmark)


GFXBench permet d'évaluer les performances 3D des smartphones en exécutant une scène en temps réel. Nous utilisons l'ancienne version 2.5 du test afin de comparer les résultats à un plus grand nombre de smartphones, et la dernière version 2.7. Les 2 sont lancées en mode Offscreen et ne tiennent pas compte de la définition de l'écran.



Là encore, le GPU triple cœur de l'iPhone 5 était parmi les meilleures puces mobiles de 2012, et le 5c se défend encore plutôt bien, même si certains smartphones en Snapdragon 600, ou naturellement l'iPhone 5s, creusent l'écart.



Sur la version 2.7, beaucoup plus exigeante, on commence à distinguer les smartphones capables de faire tourner la scène de manière relativement fluide (iPhone 5s, Galaxy S4) de ceux, comme l'iPhone 5c, qui sont plutôt dans les choux.

3D Mark


On termine cette série de benchs par la version mobile de 3D Mark, disponible depuis peu sur iOS. On effectue là encore le mode offscreen, qui ne tient pas compte de la définition de l'écran.



L'iPhone 5c affiche des performances correctes, mais assez nettement en-dessous du Galaxy S4 et du LG Optimus F5, tous deux sous Snapdragon 600, et surtout à des années-lumière de l'iPhone 5s.

Autonomie en vidéo


L'autonomie en vidéo de l'iPhone 5c est mesurée en lisant un film au format MP4/H264, d'une définition de 720p et avec le lecteur par défaut, jusqu'à épuisement de la batterie. L'écran est réglé sur sa luminosité maximale, et le son à 50%. Le Wi-Fi est activé, et le Bluetooth désactivé.



L'iPhone 5c est censé disposer d'une batterie sensiblement plus grosse que celle de l'iPhone 5 : en pratique et sur ce test particulier, nous n'avons pas constaté de différence. L'autonomie reste satisfaisante sur ce scénario avec un peu moins de 7h de lecture continue.

Conclusion


Apple iPhone 5C
L'iPhone 5c est un smartphone sans surprise puisqu'on l'a, à quelques détails près, déjà utilisé depuis un an. Sur le plan des performances comme de l'autonomie ou de l'appareil photo, il s'agit d'un iPhone 5. C'est loin d'être une insulte : l'iPhone 5 était un des meilleurs téléphones sortis en 2012.

Et c'est là tout le problème du 5c : c'est indéniablement un bon smartphone, et son nouveau design est loin d'être aussi « cheap » qu'on aurait pu le penser. La coque plastique est bien finie, les couleurs ne plairont pas à tout le monde, mais elles apportent un peu de fun auquel Apple ne nous avait plus habitués depuis longtemps, en dehors des iPods.

Qu'est-ce qui coince, alors ? Son prix ! À 599 euros nu, il est beaucoup trop cher pour un appareil de 2012 « recarrossé », alors que tous ses concurrents de l'époque, lancés au même prix que l'iPhone 5, sont passés sous la barre des 500 voire 400 euros. Et ça ne s'arrange pas au niveau des forfaits avec engagement : certains opérateurs ont sensiblement revu leur tarif à la baisse, mais on le trouve ainsi à 99 euros chez Orange... avec un forfait à 89 euros par mois !

Le smartphone coloré d'Apple doit également faire face aux milieux de gamme tels que le Samsung Galaxy S4 Mini ou le HTC One Mini. C'est à leur tarif, autour des 450 euros nu, qu'on aurait souhaité voir l'iPhone 5c commercialisé. Il aurait pu ainsi attirer un public beaucoup plus large, alors que son écart de prix est finalement réduit avec le prix du 5s, qui offre des caractéristiques nettement supérieures. Quitte à investir une somme substantielle dans un nouvel iPhone, le 5s 16 Go nous paraît donc être un meilleur choix.

iPhone 5s : trouvez le prix le plus bas pour ce modèle sur notre comparateur de prix !


Apple iPhone 5c

Les plus
+ Design plastique mais très bien fini
+ Performances toujours satisfaisantes
+ Bon appareil photo
+ Compatible 4G française
Les moins
- Beaucoup trop cher
- Aucune vraie nouveauté
- Toujours pas de 4,3 pouces
3
Fonctionnalités
Finition
Ergonomie
Autonomie
Puissance


Modifié le 27/07/2016 à 11h48
Commentaires